ARCHE DES COMBATTANTS


Site historique destiné aux fanas d'histoire militaire française et internationale, de l'antiquité à nos jours
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CHRONIQUES MOIS DE MARS

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 26 mars   Lun 26 Mar - 8:45

26 mars 1784 : arrivée à Toulon du bailli de Suffren à bord du vaisseau Héros, après une campagne de trois ans en océan Indien. Sans appui,  il a livré bataille contre les Anglais à Sadras, Provedien, Negapatam, Trincomalee, Gondelour. Louis XVI crée une charge supplémentaire de vice-amiral pour le récompenser en avril 1784.

26 mars 1807 : création de l'arme du Train. Au quartier général d'Osterode en Prusse Orientale (actuelle Pologne), Napoléon Ier, Empereur des français, signe le décret portant création des premiers bataillons des Equipages des Transports Militaires, acte fondateur de l'arme du Train. Lire  L'arme du train de l'Empire à nos jours (1807-1978) du Général G. Couget, pp. 9-20, RHA N° 132 (3/1978).

26 mars 1814 : bataille de Saint-Dizier. Coupé d'une partie de ses forces après le combat de Fère-Champenoise, Napoléon fait mouvement vers l'est, dans le but d'attirer les troupes coalisées à l'écart de Paris et de les battre après avoir rallié les maigres forces qui occupent encore les places. Tombant à Saint-Dizier sur le corps russe de Winzigerov, il le disperse à grand renfort de charges de cavalerie, notamment les dragons de la Garde. C'est là dernière victoire personnelle de Napoléon au cours de la campagne de France. Mais cette victoire tactique cache un effet stratégique négatif : les coalisés ne l'ont pas suivi et marchent sur Paris avec trois jours d'avance. Napoléon n'a plus qu'à partir à marche forcée, dans une ambiance morose.  

26 mars 1916 : mort au combat du général Largeau (bois d’Avocourt – Meuse). Le conquérant et pacificateur du Tchad tombe en tête de sa brigade.

26 mars 1917 : bataille de Gaza (actuelle bande de Gaza). Les 16 000 britanniques du général Murray tentent de pénétrer dans la bande de Gaza mais faute de coordination se font refouler par l'empire ottoman.

26 mars 1929 : liaison record Paris-Saigon. A bord d’un avion Farman 190, Réginensi (pilote militaire), Bailly (pilote civil) et Marsot (mécanicien) quittent Le Bourget et vont couvrir les 12 000 kilomètres en 10 jours. Il rentrent en 9 jours.

26 mars 1944 : combat des Glières. Après les parachutages d’armes massifs du 11 mars 1944, l’étau s’est resserré autour du plateau des Glières. Les attaques aériennes et les bombardements détruisent les chalets. Le 26 mars, se déclenchent les attaques de la Milice et les préliminaires de l’attaque allemande. La Milice est repoussée, mais devant la disproportion des forces, le capitaine Anjot, qui a succédé à Tom Morel tombé le 10 mars, donne l’ordre de dispersion dans la soirée, de sorte que l’attaque allemande tombera dans le vide, évitant ainsi l’anéantissement. Fusillés, déportés, 129 maquisards y laissent la vie sur les 460 que compte le bataillon à la fin mars. Mais dans les semaines qui suivent, les maquis se reconstituent ; le 1er août, 3000 hommes sont à nouveau rassemblés à Glières pour y recevoir les parachutages d’armes grâce auxquelles ils vont faire capituler les garnisons allemandes et libérer la Haute-Savoie par les seules forces de la Résistance dès le 19 août 1944.

26 mars 1962 : fusillade de la rue d’Isly (Alger). Lors d’une manifestation pacifique (mais néanmoins interdite) pour l’Algérie française, une fusillade éclate pour des raisons indéterminées sur un barrage routier tenu par l’armée de terre. On relève entre 46 et 62 morts civils pour 7 militaires (selon les sources).

26 mars 1974 : lancement du premier satellite géostationnaire soviétique (actuel Kazahkstan - Baïkonour). 10 ans après les américains, les Soviétiques placent leur premier satellite géostationnaire. Un tel satellite reste positionné au-dessus du même point du globe à 36 000 km d’altitude et permet les télécommunications, l’observation et la détection précoce de tirs de missiles.

26 mars 1980 : création d’Ariane espace (Le Bourget). Lors du salon du Bourget, le CNES signe avec les industriels de l’espace l’accord prévoyant la création d’une société de commercialisation des mises sur orbite de satellites.

26 mars 2002 : les ministres des transports de l'UE lancent le projet Galileo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 27 mars   Mar 27 Mar - 8:47

27 mars 1572 : signature de l’édit de Blois réorganisant l’artillerie royal française. Souhaitant améliorer la qualité de son artillerie, Charles IX pousse la standardisation de la fonte des canons et de la production du salpêtre. Cette décision revoit la taille des six calibres de France arrêtée vers 1571 par le grand maître de l’artillerie Jean d'Estrées. L’objectif tactique recherché est une meilleure maniabilité pour tenter de suivre aux plus près la manœuvre des troupes en campagne. Lire L’artillerie au cœur de la Renaissance (Economica 2018) du LCL Philippe Pasteau.

27 mars 1794 : création de l’US Navy (Washington). Le Congrés de la jeune nation américaine vote la loi navale permettant la création d’une marine de guerre américaine.

27 mars 1809 : bataille de Ciudad Real. Le général Sebastiani franchit le Tage et repousse une armée portugaise.

27 mars 1814 : bataille d'Horseshoe bend (Etats-Unis - Alabama). Menawa un guerrier Creek Muscogee, chef de la tribu Creek tente sans succès depuis des années de créer une insurrection générale des tribus contre les Américains. Il opte pour le harcèlement et massacre les 500 occupants de Fort Mims. Le général Jackson lève une armée de miliciens et de professionnels (3000 hommes) et part à la recherche des 1000 guerriers Creeks. Ces derniers se sont solidement fortifiés dans un des méandres de la Tallapoosa et à l'abri des tirs de l'artillerie américaine, repoussent les premiers assauts. Deux légendes américaines naissent alors : Samuel Houston (marié à une Cherokee, futur président du Texas) pourtant blessé, conduit un assaut que le général Andrew Jackson (futur président des USA) exploite efficacement en enfumant les derniers résistants. Seuls 200 Creeks survivent. Les Américains ne déplorent que 49 morts.

27 mars 1854 : début de la guerre de Crimée. La France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à la Russie. Les deux nations européennes combattent côte à côte pour l’une des premières fois. Il faut remonter à la bataille des Dunes (14 juin 1658) et à la Triple alliance (4 janvier 1717) pour les retrouver dans le même camp. Quelques articles traitant de la guerre de Crimée dans la RHA :

La guerre de Crimée : les transports, pp. 3-10 et la guerre de Crimée : les opérations, pp. 11-22 du CV Murracciole, RHA N° 169 (décembre 1987).

Les rapports franco-britanniques à travers la peinture militaire représentant la guerre de Crimée de Aude Nicolas, pp. 19-31, RHA N° 264 (3ème trimestre 2011).

27 mars 1883 : prise de Nam Dinh (Indochine –Tonkin). Le capitaine de vaisseau Rivière prend la position de Nam Dinh tenue par les Pavillons noirs durant la guerre franco-chinoise. Il laisse un détachement puis repart pour Hanoi. En raison du manque d’effectifs, les Français sont chassés de Nam Dinh puis Hanoi assiégé. Rivière meurt le 19 mai suivant lors d’une contre-attaque. Sa mort décide le gouvernement à donner plus de moyens à l’expédition française.

27 mars 1943 : bataille des iles Komandorski (iles Aléoutiennes). Les Américains ayant intercepté une communication japonaise annonçant un convoi de ravitaillement vers les bases nipponnes des Aléoutiennes, envoient 2 croiseurs et 4 destroyers pour le couler. Lors de la jonction, les américains découvrent que le convoi japonais est puissamment défendu (près du double de bâtiments de guerre). Un duel d'artillerie s'engage : c'est l’un des rares combats navals à vue de la guerre du Pacifique. En raison de l'éloignement des Aléoutiennes, aucun appui aérien ni sous-marin n'a été prévu. L'amiral Hosogaya inflige, sans en prendre la réelle mesure, des dégâts importants aux américains et rompt le combat craignant un renfort de l'adversaire. Le contre-amiral MacNorris est de ce fait victorieux contre toute attente. Les Japonais renonceront aux ravitaillements d'ampleur de ces iles.

27 mars 1949 : le général de Monsabert remet la Croix de guerre avec palme à la ville d’Angers.

27 mars 1967 : mort du capitaine Henri Grialou (Venasque – Vaucluse). Celui que le calendrier catholique célèbre désormais en date du 4 février (béatification du 19 novembre 2016) sous l’appellation de Marie Eugène de l’Enfant Jésus a passé 6 années de sa vie sous les drapeaux et participé à bon nombre des grandes batailles de la guerre 1914-1918 (Argonne -1915, Verdun – 1916, Chemin des Dames – 1917). A l’âge de 19 ans, fin 1913, il devance l’appel alors qu’il étudie au séminaire et s’engage dans l’infanterie. Caporal au 122e R.I, il est repéré pour ses qualités de meneur d’hommes et sert en tant qu’officier aux 239e et 75e R.I. Cité 2 fois à l’ordre de l’armée (coup de main audacieux – juin1917) et à l’ordre de la 27e D.I (brillante reconnaissance offensive en tête de sa compagnie – octobre 1918), il est chevalier de la Légion d’honneur et titulaire de la Croix de guerre.

27 mars 1968 : décès accidentel de Gagarine (ex URSS). Le colonel Youri Gagarine, pilote de chasse soviétique et premier homme dans l’espace à bord de Vostok 1(avril 1961) se crashe avec son Mig 15 lors d’un vol d’entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 28 mars   Mer 28 Mar - 8:36

28 mars 1380 : première utilisation de la poudre en Occident. Les Vénitiens utilisent pour la première fois la poudre dans un combat contre les génois. La poudre était connue des Chinois depuis l’Antiquité (ou VIIème siècle selon d’autres sources ) et aurait été apportée en Occident via le monde islamique. Elle aurait aussi pu être réinventée accidentellement par un moine allemand.

28 mars 1809 : bataille de Médéllin (Espagne). Victoire française.

28 mars 1898 : adoption du canon de 75 mm modèle 1897 par l’armée française. Après plusieurs années d’études secrètes et de rivalités avec l’Allemagne, le choix français se porte sur le modèle devenu célèbre.

28 mars 1910 : premier vol d’un hydravion (Bouches du Rhône). Sur l’étang de Berre, Henri Fabre expérimente avec succès un hydro aéroplane, ancêtre de l’hydravion à flotteurs.

28 mars 1942 : Opération Chariot (Saint Nazaire).La cale sèche de Saint Nazaire est la seule de la façade Atlantique pouvant accueillir les cuirassés allemands de la classe Tirpitz. En restant opérationnelle, elle représente indirectement une menace pour les convois maritimes alliés si bien que les Britanniques décident de la détruire en menant une opération commando. Dans la nuit du 27 au 28 mars, 611 marins et commandos à bord d’une flottille de 16 vedettes et un destroyer (HMS Campbeltown) pénètrent dans l’estuaire de Saint Nazaire pourtant fortement surveillé. Le Campbeltown éperonne la porte de la cale sèche puis explose quelques heures plus tard grâce à des explosifs cachés à l’avant. Pendant ce temps, les commandos investissent le port et détruisent les différents objectifs assignés. Le bilan est lourd (169 tués, 214 prisonniers) mais la cale « stratégique » est hors d’usage. L'opération Chariot "fut une de ces entreprises qu'on peut tenter seulement parce qu’elles paraissent aux yeux de l'ennemi, absolument impossibles. Aussi nécessitent-elles, dans l'exécution, un courage et une résolution sortant de l'ordinaire. Une fois engagé, chaque individu, chaque bâtiment, chaque groupe de soldats, devait aller jusqu'au bout en se guidant sur les ordres reçus, mais en faisant appel, dans l'application, à l'esprit d'initiative. Je ne connais pas, dans toutes les annales militaires et navales, d'autre cas où des dommages aussi importants furent infligés à l'adversaire aussi rapidement et en engageant des moyens aussi faibles". Lord Mountbatten. 1945. Lire « Chariot – Saint-Nazaire, le plus grand raid commando de la seconde guerre mondiale » de Jean-Charles Stasi.

28 mars 1957 : le général Paris de Bollardière demande à être relevé de son commandement (Algérie). Dans une lettre que Bollardière envoi à son ancien subordonné, Jean-Jacques Servan-Schreiber, directeur du magazine l’Express, il explique qu’ il demande à être relevé de son commandement  pour manifester son désaccord avec la manière dont l’armée française est en train de mener la guerre contre-révolutionnaire en Algérie. Il est naturellement sanctionné par sa hiérarchie pour manquement au devoir de réserve puisque sa lettre est publiée. Héros de la seconde guerre mondiale et de l’Indochine, Bollardière quitte l’armée en 1961 et s’investit alors dans des causes qui l’opposeront souvent à l’armée (construction du camp du Larzac, essais nucléaires,…). Son nom reste lié à la dénonciation de la torture en Algérie.

28 mars 1959 : mort du commandant Amirouche (Bou Saada – Algérie). Lors d’une opération menée par le 6ème RPIMA, le célèbre chef de la willaya de Kabylie est tué.

28 mars 1969 : mort de Dwight D. Eisenhower.(Washington D.C).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 29 mars   Jeu 29 Mar - 8:37

28 mars 1380 :  première utilisation de la poudre en Occident.  « Pour la France, on trouve la mention d’artillerie à poudre contre le château de Puy-Guillem (en Périgord) lors du siège de 1339 et lors de la défense de Cambrai contre les Anglais la même année. On connait aussi l’utilisation d’artillerie à poudre à la bataille de Crècy en 1346. L’utilisation remonte au 13e siècle pour le bassin méditerranéen ». Merci M. Martin Barros (SHD).

28 mars 1959 : mort du commandant colonel Amirouche (Bou Saada djebel Tsameur – Algérie). Merci à M. Jean Balazuc.

29 mars 1631 : acte de naissance de la Marine militaire française. Richelieu fait publier le « Règlement sur le fait de la Marine » qui vise à donner les premiers fondements d’une organisation administrative de la Marine française.

29 mars 1796 : exécution de Charrette (Nantes - place Viarme). François Athanase Charette de La Contrie dit « Charrette », chef de l’Armée catholique et royale du Bas-Poitou et du Pays de Retz est devenu l’un des généraux vendéens à la demande des paysans venus le chercher dans son manoir de Fonteclose. Lors de son exécution, il obtient le droit de commander à son peloton : « lorsque je fermerai les yeux, tirez droit au cœur ».

29 mars 1809 : prise de Porto (Portugal). Soult entre dans Porto. Au même moment Victor, pourtant en infériorité numérique, bat le général Cuesta.

29 mars 1873 : création du camp de La Valbonne (Ain). Créé officiellement par le général Bourbaki, gouverneur de Lyon, le camp accueille les 86e et 92e régiments d’infanterie, après un an de travaux réalisés par le 2e génie. L’historique du camp évoquant également toutes les formations y ayant tenu garnison a été écrit par le lieutenant-colonel Pasteau : Le camp militaire de la Valbonne et ses régiments 1873-2012.

29 mars 1903 : combat du Ksar el Azoudj (Algérie). « Lors de la pacification de l’Algérie, une section de 30 hommes composée de tirailleurs du 2è régiment et de légionnaires, commandés par le capitaine Normand se portent au-devant d’un groupe de 150 berbères qui viennent d’étriller des spahis sur la piste de Djenan à Taghit. Après 6 heures de combat, les français reculent en combattant en direction du fort de Ksar el Azoudj, le sergent Lovy et 3 tirailleurs forment l’arrière-garde. Ayant épuisé leurs munitions les quatre hommes se battent au corps-à-corps et sont tués. Le corps du sergent Lovy, d’abord enterré à l’oasis de Fendi, est ensuite officiellement inhumé à Tulle sa ville natale en 1904, sur intervention de l’Association des anciens Enfants de Troupe. Dans le contexte de ce début de XXè siècle au patriotisme exacerbé, il est devenu un symbole de l’enfant du peuple ayant offert sa vie à la Patrie. Un monument est érigé à sa mémoire dans sa ville natale sur une souscription ouverte par le 2è régiment de tirailleur algérien ». CNE Jean-Baptiste P.

29 mars 1947 : insurrection malgache. (Madagascar). 150 Français sont tués lors d’une émeute indépendantiste. La reprise en main par l’armée et les forces de l’ordre est sanglante et passe inaperçue en France.

29 mars 1967 : lancement du Redoutable - premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins français (SNLE). Le général de Gaulle est présent et déclare : « C’est une journée capitale pour notre Marine, pour notre défense et par là, pour notre indépendance ».

29 mars 1969 : condamnation du lieutenant William Calley pour le massacre de Mi Lay. Le 16 mars 1968, la compagnie "C" à laquelle appartient le Ltn Calley tue entre 300 et 500 civils dans le village de Mi Lay (Vietnam) au cours d’une opération planifiée. L'officier de 26 ans prétend avoir obéi aux ordres de son capitaine, Ernest Medina. Mais la cours martiale ne retient que la responsabilité personnelle et le condamne à la prison à vie pour le crime de 22 civils. Le président Nixon intervient trois jours plus tard pour commuer sa peine. Il est gracié en 1974 après 3 années de prison. Le scandale est grand dans l'opinion publique américaine. Des photos prises juste après le massacre, mais publiées au moment du procès, montrent au grand public des cadavres de civils dont beaucoup sont ceux de femmes et d’enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 30 mars   Ven 30 Mar - 9:09

30 mars 1282 : vêpres siciliennes (Palerme - Sicile). Subissant le joug français depuis 1130, les Siciliens profitent d'un incident entre une sicilienne et un chevalier pour se révolter. Environ 8000 français sont massacrés durant le mois qui suit. Charles d'Anjou, frère cadet de Saint Louis (Louis IX) et roi de Sicile, tente sans succès de reprendre le contrôle de la situation et meurt 3 ans plus tard.

30 mars 1707 : mort du maréchal Vauban (Paris). Vauban est un des plus grands maréchaux de France. Même s’il commence sa carrière des armes parmi les « Frondeurs » de Condé, il a l’âme d’un grand serviteur ce que Mazarin découvre lorsqu’on lui présente le jeune Vauban fait prisonnier. Le cardinal, en le ralliant à la cause royale donne à Louis XIV et à la France, l’inventeur du "pré carré" (le réseau défensif français aux frontières), le père du génie militaire (les ingénieurs du Roi), le rénovateur de la poliorcétique (attaque et défense des places fortes),… Les sujets d’intérêt de Vauban dépassent ses préoccupations de militaire et concernent toujours l’amélioration des conditions de vie et travail des sujets du royaume (statistiques, agronomie, hygiène, hydraulique, architecture, …et finances). Il propose au roi l’idée d’un impôt touchant tous les revenus sans exception afin de renflouer les caisses. L’idée est acceptée mais du fait des nombreuses exemptions, perd de son efficacité, une fois appliquée. Il souhaitait de plus que cette dime remplace les autres impôts sans s’y rajouter et expose son projet dans un ouvrage que le roi interdit. http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/…/avallon-statue-du-mar…

30 mars 1814 : bataille de Paris. Paris, dont les fortifications ont été peu entretenues pendant l'Empire, est attaqué sur un arc nord-est allant de Montmartre à Vincennes. Les Français infligent aux coalisés plus de 6000 morts, mais sont submergés par le nombre. La défection de Marmont, duc de Raguse, ("raguser" signifie dès lors "trahir") contraint Napoléon à jeter l'éponge, faute de troupes disponibles. L’ennemi pénètre dans Paris le lendemain malgré ça et là des actes héroïques, comme celui des élèves de l'école polytechniques à la barrière de Clichy. Pour l’anecdote, le mot bistro (« vite » en russe) entre dans le vocabulaire français à ce moment : Les soldats russes emploient fréquemment le mot en commandant leur consommation au café.

30 mars 1856 : le traité de Paris met fin à la guerre de Crimée.

30 mars 1885 : bataille de Pendjeh (Afghanistan). Le général russe Komarov lance une attaque sur Pendjeh, une des entrées naturelles vers l’Afghanistan et bat des troupes afghanes qui s'y étaient aventurées. Cette incursion fait craindre un moment un affrontement avec le Royaume-Uni. L'empire russe cherchant une voie vers l'Océan indien et l'empire britannique voulant étendre ses possessions depuis l'Inde vers le Nord-est, se rencontrent en Afghanistan où se jouent des luttes d'influences que Kipling dans son ouvrage Kim a qualifié de Grand jeu. Ces luttes exploitent les traditionnelles faiblesses afghanes : insoumissions et guerres claniques incessantes.
Le même jour en France, Clemenceau fait tomber le cabinet de Jules Ferry en lançant un réquisitoire resté fameux contre l'expédition française du Tonkin. S'il dénonce l'expédition, c'est surtout pour ses bases idéologiques et son caractère dilatoire vis à vis de la "Revanche". Malgré cela, les cabinets suivants renforceront l'effort colonial.

30 mars 1954 : début de la bataille des cinq collines (Diên Biên Phu). La première vague d'assaut (13 et 14 mars) des divisions 316 et 312 de Giap a conquis les centres de résistance Béatrice et Gabrielle qui défendaient l’accès nord au terrain d’aviation. Surpris par l'ampleur des moyens ennemis engagés, les Français luttent à 1 contre 6 et tentent de reprendre pied. Le 30, dans la soirée, Giap, après avoir réorganisé son dispositif, lance un deuxième assaut mais cette fois sur les centres de résistance Eliane et Dominique, à l’est du camp retranché : si ces collines sont prises, c’en est fini. Le lieutenant Brunbrouk parvient, grâce à une utilisation en tir tendu de ses canons, à repousser momentanément les vagues d'assaut de l’armée populaire causant de très lourdes pertes chez l'assaillant qui sont finalement insuffisantes puisque les deux centres de résistance tombent le lendemain, avant d’être partiellement repris dans les jours qui suivent. La résistance de Brunbrouk, aidé par les tirailleurs nord-africains, les parachutistes vietnamiens et les deux mitrailleuses quadruples qui font des ravages dans les rangs du Viêt-Minh, oblige cependant Giap à renoncer aux attaques frontales pour privilégier désormais le pilonnage et l’étouffement du camp retranché par un immense réseaux de tranchées et de boyaux qui rappellent la Grande Guerre. La piste d'aviation est, depuis le 26 mars, inutilisable, le mauvais temps empêche l'appui aérien, le ravitaillement et le renforcement du camp sont impossibles, … Le point de non-retour est franchi. Diên Biên Phu va pourtant résister jusqu'au 7 mai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 31 mars   Sam 31 Mar - 8:34

31 mars 1928 : Le service militaire est réduit à un an (France). Loi Painlevé. Précédemment les obligations militaires étaient de 18 mois (depuis le 1er avril 1923) et de 3 ans (depuis le 7 aout 1913). Il faudra attendre le 17 mars 1936 pour que le service militaire passe à 2 ans. Pour une histoire synthétique de la conscription en France, lire l’ouvrage du CGA François Cailleteau.

31 mars 1936 : bataille de Maichew (Ethiopie). Battus de manière très nette lors de la bataille d'Adoua (1er mars 1896) par les forces éthiopiennes, les Italiens attendent près de 40 ans la revanche que Mussolini concrétise grâce à l'exploitation d'un incident que la SDN (Société Des Nations) ne parvient pas à régler. La guerre est déclarée le 3 octobre 1935. Mussolini se dit  "prêt à commettre un pécher d’excès mais  jamais un d’insuffisance" et envoi au total près de 500 000 hommes avec leur armement le plus moderne pour conquérir l'un des plus vieux empires connus de l'Histoire (mais aussi un Etat indépendant membre de la SDN). Très faiblement armée et peu entrainée, l'Ethiopie résiste tant bien que mal durant sept mois à l'invasion au prix de très lourdes pertes. La bataille de Maichew est catastrophique pour les Ethiopiens qui en voulant contre-attaquer massivement et de manière conventionnelle, s'exposent dangereusement. Les Italiens utilisent toutes les armes disponibles (avions, chars, gaz de combat,..). La retraite éthiopienne, tout aussi meurtrière, s'effectue sous les bombardements à l'Ypérite. Dès lors, la guerre est perdue mais les combats vont durer jusqu'en mai.

31 mars 1954 : l’URSS demande son entrée dans l’OTAN. L’URSS demande officiellement son intégration à l’OTAN, aux 3 puissances occupantes (en Allemagne). Le conseil de l’Atlantique Nord répond défavorablement le 23 avril 1954. Le 14 mai 1955, le pacte de Varsovie nait.

31 mars 1966 : lancement de Luna 10 (Baïkonour – actuel Kazakhstan). L’URSS parvient à mettre en orbite autour de la lune le satellite Luna 10 qui va effectuer 460 révolutions et transmettre pendant près de 2 mois une moisson de données. C’est une première mondiale.  Même si la guerre froide est entrée dans une phase de relative détente depuis la fin de la crise des missiles à Cuba (fin 1962), la compétition en matière de conquête spatiale reste intense entre USA et URSS et ce nouveau succès soviétique met la pression sur le programme Apollo.

31 mars 1972 : dissolution de la 3e compagnie d’infanterie légère d’Afrique (CILA) à Obock. Dernière descendante des célèbres bataillons d’infanterie légère d’Afrique (BILA) aussi appelé « Bat’ d’Af’», cette compagnie est l’héritière du 3e BILA à la fourragère rouge gagnée durant le premier conflit mondial. Ces chasseurs à pieds étaient recrutés dès 1832 parmi les militaires punis de plus de trois mois de prisons ou les appelés emprisonnés au moment de leur appel sous les drapeaux. Néanmoins, ces bataillons ne sont pas des unités dites disciplinaires même si la discipline qui y règne est extrêmement stricte et les sanctions souvent très fortes. Après six mois de bonne conduite, les chasseurs légers pouvaient  réintégrer une troupe régulière. Les « Bat’d’Af’ » fêtent l’héroïque résistance de la compagnie du capitaine Lelievre  assiégée à Mazagran par Abd el Kader en février 1840 et portent un calot violet. Ces unités ont participé, souvent aux cotés des coloniaux et de la Légion, à de nombreuses campagnes, du Mexique au Tonkin, de Formose au Dahomey et au cours de la guerre de 1870. Venue d’Algérie, cette unité est stationnée au territoire français des Afars et des Issas depuis la fin des années 60. Le 5e RIAOM fournit régulièrement du personnel pour participer à l’encadrement de cette unité atypique. CNE Christophe I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRONIQUES MOIS DE MARS   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRONIQUES MOIS DE MARS
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» verset biblique en ce mois de Mars 2015
» Ma priere jour apres jour pour le mois de mars
» Aspects du mois de Mars
» Prières et NEUVAINE à Saint Joseph en ce mois de Mars 2014
» Une pensée pour ce mois de mars

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ARCHE DES COMBATTANTS  :: CHRONIQUES JOURNALIERES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: