ARCHE DES COMBATTANTS


Site historique destiné aux fanas d'histoire militaire française et internationale, de l'antiquité à nos jours
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CHRONIQUES MOIS D'AVRIL

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: CHRONIQUES MOIS D'AVRIL   Lun 2 Avr - 9:07

2 avril 1871 : les Versaillais attaquent les Communards (Paris). Le Second Empire s'étant effondré avec la défaite face aux Prussiens, une révolution couve dans Paris pendant que les députés français rassemblés à Versailles cherchent un régime politique à la France. Le peuple parisien instaure le régime de la Commune qui ne reconnait pas celui de Versailles. Sous les yeux de l’occupant (les Prussiens), Thiers ordonne à l'armée française d'éradiquer les révolutionnaires. Paris est bombardé. Le général de Galliffet attaque Courbevoie et en chasse les Communards.  Les combats extrêmement violents de la Commune commencent. Dans la RHA n° 238: L'armée de Versailles et les combats de rues pendant la semaine sanglante (21 mai 1871 - 28 mai 1871) du LTN Mickaël Bourlet.

2 avril 1917 : entrée en guerre des Etats-Unis. Le président américain Woodrow Wilson demande au Sénat de voter l'entrée en guerre contre l'Allemagne. Hostiles à la guerre, les Américains sont finalement convaincus que les négociations sont inutiles et qu'ils doivent sanctionner militairement l’Allemagne, au moins pour les attaques du Lusitania, du Vigilentia, et la révélation du télégramme secret Zimmermann,... Pour la France et le Royaume-Uni, c’est une aide sérieuse au moment où l’Allemagne transfère 40 divisions du front Est vers le front Ouest, la révolution bolchevique ayant mis un terme à la participation russe aux combats.

2 avril 1925 : combat de Treyfia (actuelle Mauritanie). Le groupe nomade (150 hommes) du capitaine de Girval (basé à Chinguetti près d’Atar) est surpris par le rezzou de Abd el Wahab (350 hommes) qui l’attend au puits de Treyfia. Pendant 3 jours et 2 nuits, Girval résiste aux assauts répétés, à la baïonnette sur la fin et tout du long sans renforts. Girval et 17 méharistes périssent pour 60 combattants ennemis. L’attaque (sans en être une manifestation directe) s’inscrit dans le contexte de la guerre du Rif (1921-1925) qu’Abd el Krim mène contre les Espagnols puis les Français, principalement au Maroc et qui voit durant l’année 1925 une recrudescence des attaques de postes français (Bibane, Beni Derkoul, Ain Bou Aissa,…). Le Rif étant distant de plus de 1000 km de Treyfia, les autorités françaises cherchent à savoir si ce rezzou n’est qu’un raid de Regueibat ou bien la preuve qu’un deuxième front (au Sud cette fois) s’ouvre dans la guerre du Rif. Elles concluent rapidement qu’il s’agit d’un rezzou qui profite simplement de la faiblesse des forces françaises au sud, alors qu’elles sont retenues au nord. C’est après cette embuscade que les groupes nomades seront progressivement dotés de moyens de télégraphie sans fil.

2 avril 1941 : prise d'Agebadia par l'Afrikakorps. C'est le début de la fulgurante reconquête d'Afrique du Nord par Rommel.

2 avril 1945 : l'URSS annule le traité de non-agression signé avec le Japon en avril 1941. Elle n’entrera cependant en guerre que le 8 aout 1945.

2 avril 1982 : début de la guerre des Malouines (Atlantique Sud). Appelées Falkland par les Britanniques et Malvinas par les Argentins, cet archipel d'iles est situé à 500 kilomètres des côtes argentines et fait l'objet depuis très longtemps d'un différend de souveraineté entre les deux Nations. La Junte militaire argentine parvenue au pouvoir par un coup d'Etat (6 ans plus tôt), tente de sortir de la crise économique qui paralyse le pays en créant une diversion par la reconquête des îles qu'elle pense glorieuse et facile compte tenu de la relative indifférence britannique. Interprétant mal le flegme légendaire, l'Argentine lance l'assaut au petit jour sur Port Stanley. La compagnie de Royal Marines dont la présence est symbolique, ne résiste pas longtemps face à l'ampleur du dispositif argentin et capitule. Une semaine plus tard, Margareth Thatcher projette une force aéronavale de 28 000 hommes à plus de 12 000 kilomètres de Londres et restaure la souveraineté sur les iles. Les combats ont duré deux mois. Quelques articles dans la RHA sur la guerre des Malouines : L'affaire des Malouines de Philippe Masson (RHA n° 153). Le conflit des Malouines cinq ans après du contre-amiral Denis Barnouin (RHA n° 169).  Les dernières actions sous-marines : Malouines 1982 du colonel A. Huyon (RHA n° 180).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 3 avril   Mar 3 Avr - 9:54

3 avril 1367 : bataille de Najera (Espagne). Le roi de France a dépêché du Guesclin en Castille pour qu'il aide Henri Trastamare dans sa lutte pour la couronne de Castille contre son demi-frère Pierre le Cruel. L'autre but de la manœuvre est de débarrasser la France des compagnies de mercenaires qui, désœuvrées, pillent les campagnes. Commandées par le futur connétable de France, elles affrontent l'Anglais, Edouard dit le Prince Noir, l'allié de Pierre le Cruel. La bataille voit la défaite de du Guesclin qui est abandonné, pendant le combat, par l'aile castillane d'Henri Trastamare. C'est une des seules batailles médiévales où le rapport des pertes est si disproportionné : 1/130. Environ 15 000 hommes de du Guesclin et Henri meurent contre à peine 100 anglais et castillans du Cruel. L'efficacité de l'arc gallois est certes déjà à l'œuvre (48 ans avant Azincourt) mais la lutte fratricide et sans pitié des castillans explique la mortalité inhabituelle. Du Guesclin est fait prisonnier. Le Prince Noir ne le libère contre rançon qu'après 9 mois de captivité, redoutant de remettre en liberté celui dont la légende commence à naitre.

3 avril 1559 : traité de Cateau-Cambrésis. Henri II met fin à près d'un demi-siècle de guerres en Italie, en signant la paix avec Charles-Quint, qui a partagé l'empire des Habsbourg quatre ans plus tôt.  Des places fortes sont échangées (Exemple : Thionville, reprise par la France le 22 juin 1558, est rendue aux Espagnols en échange de Saint-Quentin, dont le contrôle est plus utile à la défense de Paris).

3 avril 1813 : création de la Garde d’Honneur. Après l’hécatombe de la retraite de Russie, l’armée est exsangue. Napoléon décide par sénatus-consulte de lever 350 000 hommes. Pour recréer une cavalerie d’élite,  il crée quatre régiments de cavalerie légère dont les effectifs doivent être constitués par les fils des familles les plus considérées des 130 départements de l'Empire. Ils vont connaitre le feu pour la première fois durant la campagne de Saxe.

3 avril 1871: bataille de Rueil (Paris). Les Communards tentent une sortie avec 6000 hommes pour briser le siège de la capitale. Mal commandés, ils sont repoussés par le général de Galliffet et le colonel Boulanger et subissent de lourdes pertes : aucune reconnaissance n'est pratiquée. Quasiment aucun canon n'appuie la tentative de percée.

3 avril 1915 : premier vol de Fonck (Crotoy – Somme). L’As des As français de la Première guerre mondiale effectue son tout premier vol à bord d’un appareil à double commande. Il détiendra à la fin de la guerre le record français de 75 victoires homologuées (officieusement 142).

3 avril 1918 : conférence de Beauvais. Le général Foch est chargé par les gouvernements britannique, français et américain de coordonner l'action des armées alliées sur le front occidental ; Tous les pouvoirs nécessaires en vue d'une réalisation effective lui sont conférés, à cet effet. Foch reçoit la direction stratégique des opérations militaires.

3 avril 1941 : coup d’Etat pro-allemand à Bagdad (Irak). Rachid Ali el Gaylani renverse le régent pour instaurer une république qui demande immédiatement l’aide de l’Allemagne. Celle-ci ne parvient pas à aider le putschiste dans sa lutte contre la Habbanya force britannique que fait constituer Churchill dans l’urgence. La Habforce entre dans Bagdad le 1er juin.

3 avril 1955 : proclamation de l’état d’urgence en Algérie (Loi 55-385 de la même date). Les pouvoirs de police exceptionnels sont conférés aux autorités en Algérie (durant 1 an) pour rétablir la sécurité publique.

3 avril 1996 : arrestation de Unabomber (près de Lincoln – Montana- Etats-Unis). Theodore Kaczynski, ancien mathématicien américain vivant dans une cabane pour échapper à la civilisation technicienne qu’il déteste, a tenu en échec le FBI pendant 18 ans en envoyant des lettres et colis piégés à des « agents du modernisme » (scientifiques, publicistes, …) qui tuent 3 personnes (et en blessent 23 autres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 4 avril   Mer 4 Avr - 9:10

4 avril 1881 : ouverture d’une école de l’infanterie à Saint Maixent. A l’issue de la Première Guerre Mondiale, elle devient Ecole militaire de l’infanterie et des chars de combat (EMICC). Durant la phase d’armistice elle est repliée à Aix en Provence où elle se trouve Co localisée avec Saint-Cyr, puis à Cherhell de 42 à 45 (fonction reprise pour les EOR d’Infanterie de 56 à 62). C’est la première fois que les élèves-officiers de recrutement indirect se trouvent instruits avec leurs camarades directs. De Lattre reprend l’idée en créant l’ESMIA à Coëtquidan dès 1945. L’Ecole d’application de l’Infanterie (EAI) est créée en 1946 à Auvours puis transférée à nouveau à Saint Maixent l’Ecole puis à Montpellier et enfin à Draguignan depuis le 1er Aout 2010 sous l’appellation d’école de l’Infanterie.

4 avril 1932 : combat de Tiguiguilt (Mauritanie). Alors qu’il campe, le groupe nomade (GN) du Hodh est attaqué par le rezzou de Laroussi (140 guerriers). Le lieutenant Bouillon, heureusement renseigné à temps, laisse venir l’attaque qu’il brise facilement. Laroussi est tué. Durant l’entre-deux guerres, la situation dans la bande sahélienne est tendue : les raids de pillards persistent malgré l’acquisition par la France des techniques de combat, déplacement et vie dans le désert. Une solution est trouvée à l’insécurité lorsque le Rio de Oro (partie de désert entre le Maroc et le Sahara occidental, colonie espagnole à l’époque) est enfin contrôlé.

4 avril 1943 : raids aériens alliés. Sur Boulogne Billancourt où les usines Renault sont dévastées. Plus de 400 morts. Sur Kiel (Allemagne du Nord) lors d’un raid de nuit meurtrier sur le port de la Baltique.

4 avril 1945 : prise de Karlsruhe (Allemagne). « La 9ème DIC joue un rôle déterminant lors de la prise de la ville de Karlsruhe, première grande ville d’Allemagne occupée, avec notamment un GT commandé par le Col Bourgund. Exécutant une manœuvre hardie, le 2ème escadron du RICM s’infiltre à travers les blockhaus bordant le Rhin et se fraye un passage par lequel va progresser toute la colonne. Cette infiltration nécessite le nettoyage des ouvrages allemands dont plusieurs ne sont heureusement pas occupés. Utilisant les levées de terre, dans un véritable marais, le capitaine Couturier progresse en zigzaguant à travers les blockhaus. Cela lui permet de se retrouver devant Knielingen en fin d’après-midi, le 3 avril, et de prendre la ville par surprise, la défense allemande ayant été complètement contournée. Les Allemands ne sont pas les seuls à être surpris de voir les blindés dans ce village, faubourg de Karlsruhe. En effet le 2ème escadron reçoit au cours de la nuit un sérieux bombardement d’artillerie que l’on croit d’origine amie. Le 4 à 10h30, Karlsruhe est prise sans résistance sérieuse par les patrouilles de tête du RICM ». Ephéméride des TDM.

4 avril 1949 : signature du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). La montée en puissance du péril soviétique depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale installe progressivement le monde dans un état de guerre froide. L'ONU (créée en 1945), dernière instance internationale pour régler les différends entre Etats ne parvient pas à faire peser une menace suffisante sur les pays expansionnistes et n'empêche pas le blocus de Berlin (juin 1948 à juin 1949) ou le coup de Prague (février 1948). Voulant s'unir pour lutter contre la menace soviétique, 12 Etats occidentaux créent l'OTAN. Organisation politico-militaire dont le siège après avoir été à respectivement à Paris et Rocquencourt jusqu’au retrait français de la structure intégrée en 1966 est à Bruxelles et le commandement militaire (SHAPE) à Mons, elle n'a jamais mené d'interventions contre le pacte de Varsovie. Sa première intervention remonte à décembre 1995 en Bosnie Herzégovine alors que l'URSS n'existe plus depuis 1991. L'Alliance Atlantique fête ses 68 ans et compte aujourd'hui 28 membres dont certains sont d'anciens satellites du bloc communiste. La raison d'être, initiale, de l'OTAN ayant disparu avec la chute du communisme, l'Alliance s’impliquait jusqu’à il y a peu dans la lutte contre le terrorisme et la gestion de crises.
Lire : http://archedescombattants.forumactif.com/f10-guerre-froide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 5 avril   Jeu 5 Avr - 8:56

ERRATUM pour le 4 avril 1949 : signature du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). L’Alliance a 68 69 ans et compte 28 29 membres.

5 avril 1242 : bataille du lac Peipous ou bataille de la glace (Estonie actuelle). Dans le cadre de la poussée germanique vers l'Est (Drang nach Osten), l'ordre militaire des chevaliers Teutoniques tente de conquérir, afin de les convertir, les terres slaves affaiblies par les récentes incursions mongoles. Alexandre Nevski, prince de Novgorod, conscient du danger que représentent les chevaliers allemands choisit de s'allier aux Mongols pour contrer les Teutoniques. Ceux-ci traversent le lac gelé de Peipous pour surprendre les Russes mais sont attendus sur la rive. Rompus au combat (expérience des croisades), et bien armés (ordre riche), les Teutoniques sont généralement craints mais durant la bataille de la glace, ils sont vaincus à la fois par l'effectif supérieur de l'ennemi, les flèches des Mongols, la rupture de la glace sous les sabots de la cavalerie lourde mais aussi et surtout par la détermination qu'insuffle à son armée, Alexandre Nevski. Cette bataille est la première vraie défaite de l'ordre germanique et marque la limite orientale de son influence. Héros et saint de l'église orthodoxe, Alexandre Nevski est considéré comme le père de la Nation russe. Voir le célèbre film Alexandre Nevski : Commandé par Staline (!) dans les années 1930 au réalisateur Eisenstein, ce film est un classique du 7ème art mais aussi de la propagande patriotique. Staline a imposé sa diffusion en URSS pour galvaniser les russes dans la lutte contre l'envahisseur germanique à partir de 1941.

5 avril 1305 : assassinat de Roger de Flor (Andrinople). « Fils d’un chevalier germanique appartenant à la cour de l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen, Rutger von Blume s’embarque sur un navire de l’Ordre du Temple suite à un revers de fortune familiale. Devenu un excellent marin, sous le nom de Roger de Flor, il prend le manteau de l’Ordre une dizaine d’années plus tard avec le rang de sergent et reçoit le commandement de son propre navire. Excellent capitaine, il se distingue lors de la défense de Saint Jean d ’Acre, assiégée par les Mamelouks (mai 1291). Peu de temps après, il est accusé de détournement et chassé de l’Ordre. Il devient mercenaire au service de Gènes avant de proposer en 1297 ses services au roi de Sicile, Frédéric d’Aragon qui est en guerre contre les Angevins de Naples. Il devient l’une des figures emblématiques de la période, capitaine corsaire exceptionnel et véritable entrepreneur à la tête d’une petite armée privée, appelée grande compagnie catalane. Poursuivant son ascension, il entre au service de l’empereur byzantin Andronic II en tant que Mégaduc (chef de l’armée). L’empire d’Orient est alors en pleine déroute en Asie mineure face aux tribus turques, mais en l’espace d’une année (oct.1303-sept.1304) Roger de Flor et ses mercenaires rétablissent la situation, stoppent l’avancée des Turcs et libèrent l’Anatolie occidentale et ce, après avoir remporté 6 combats terrestres majeurs. Cependant, les nombreuses exactions des routiers sur la population civile et l’extrême ambition de Roger de Flor finissent par inquiéter Andronic lui-même qui décide d’éliminer ces auxiliaires encombrants et difficilement contrôlables. Reçu avec faste à Andrinople par le fils de l’empereur, Roger de Flor est assassiné lors d’un banquet sur l’ordre de ce dernier ».  M. Christophe C.

5 avril 1453 : début du siège de Constantinople (actuelle Istanbul). Le sultan Mehmet II met le siège à la ville avec plus de 80 000 hommes. Constantin XI Paléologue, dernier empereur romain, la défend  avec seulement 5000 hommes jusqu’à sa mort au combat le 29 mai, date à laquelle la ville tombe. Si le siège a pu durer si longtemps (presque deux mois), c’est en grande partie grâce à la muraille terrestre érigée par Théodose II au Ve siècle mais qui n’a pourtant pas pu résister aux nouveaux canons ottomans (de fabrication hongroise). Une des actions les plus spectaculaires du siège est la construction d’une rampe de 13 km en planches de bois enduites de savon que Mehmet II fit construire pour faire passer sa flotte en contournant la chaîne qui barrait le Bosphore et en prenant ainsi Constantinople à revers. A noter aussi la défection (voire trahison) de Venise et Gênes lors de cette ultime bataille. Seuls quelques équipages génois indépendants dont celui de Giovanni Giustiniani sont venus prêter main forte à l’Empereur. Ce dernier a financé lui-même son expédition et fait preuve d’un courage extrême durant le siège. Sur cet événement, lire le très bon Les derniers siècles de Byzance, 1261-1453  de Donald Mac Nicol.
lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t50-la-chute-de-constantinople
      http://archedescombattants.forumactif.com/t51-biographie-de-mehmed-ii

5 avril 1660 : Turenne est nommé maréchal-général par Louis XIV. Maréchal à 32 ans, maréchal-général à 49 ans, Turenne se bat depuis l'âge de 15 ans et mourra à 64 ans au combat. Le tombeau de Turenne est sous le dôme des Invalides à Paris. Il a donné son nom à la 160ème promotion de Saint Cyr (1973 – 1975).

5 avril 1918 : bataille de Dernancourt (Somme). Ludendorff concentre l'une de ses attaques sur le front tenu par les 47eme et 48eme bataillons australiens qui se sont particulièrement illustrés quelques jours plus tôt (28 mars) notamment en la personne du sergent Stanley Mac Dougall. Ce dernier a repoussé l'assaut allemand pendant quelques minutes, seul et de manière stupéfiante. Il est plus tard décoré de la Victoria cross. Le 5, l'offensive allemande reprend mais se heurte à nouveau à une ferme résistance australienne.

5 avril 1943 : première victoire du Normandie-Niemen . A bord de leur chasseur Yak-1, les pilotes français Preziosi et Durand abattent un FW 190 A-8, apportant sa première victoire à l'escadrille Normandie-Niemen.

5 avril 1945 : combat du mont froid (Alpes). La 7ème demie brigade de Chasseurs alpins française prend d’assaut le sommet (2820 m) tenu par les Italo-allemands.

5 avril 1956 :  mort au combat de l’adjudant Bernard (Oued Hallail – Djeurf – Algérie). Bernard trouve la mort au cours d‘une embuscade après avoir tenu tête pendant plus de deux heures à l’adversaire. Né en 1914, il s’est engagé au 21e RIC en 1937. En 1941, sergent, il est envoyé en Indochine et participe aux combats de Langon le 9 mars 1945. Prisonnier des japonais au camp de Hoa Binh, il est martyrisé par ses geôliers et ne pèse plus que 36Kg lors de sa libération. Ecourtant sa convalescence, il reprend le combat contre le vietminh et effectuera 3 séjours en Indochine. De retour en France en 1955, il se porte volontaire pour servir en Algérie et rejoint le 2e RIC. Exemple de courage e et doté d’un sang-froid inébranlable, il est alors titulaire de la MM, des croix de guerre 39-45 et TOE. Chevalier de la LH à titre posthume. Son nom a été donné à la 183e promotion de l’ENSOA.

5 avril 1992 : début du siège de Sarajevo (Bosnie-Herzégovine). Suite à la proclamation de l'indépendance de la province, des rassemblements populaires dégénèrent à cause de tirs meurtriers de snipers dans la foule. La ville de Sarajevo est assiégée par l'armée et les milices serbes. Le même jour, le BAT INF 1 français, de la FORPRONU, est mis en place dans les Krajina en application de la résolution 743 de l’ONU (21/02/1992).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du avril   Ven 6 Avr - 8:31

6 avril 1199 : mort de Richard Coeur de Lion (Chinon). Mortellement blessé d'un carreau d'arbalète reçu le 26 mars, lors du siège de Chalus, le vaillant roi d'Angleterre meurt le 6 avril. Dès lors, le roi de France Philippe Auguste profite de ce décès pour accroitre son influence.

6 avril 1250 : bataille de Fariskur (Egypte). Durant la 7e croisade, Louis IX (futur Saint Louis) assiège Mansourah pendant deux mois mais, constatant que son armée tombe malade sans pour autant vaincre, prend la décision de regagner Damiette, conquise un an plus tôt. Durant le repli, les forces de Turan Sha harcèlent les croisés depuis le Nil avec la flotte égyptienne et la "chamellerie". L'affrontement final a lieu à Fariskur. Encerclés, les croisés refusent de se rendre et combattent jusqu'à ce que Louis IX soit fait prisonnier.
lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t44-la-7eme-croisade

6 avril 1362 : bataille de Brignais (près de Lyon). Cessant le temps d’une trêve (traité de Brétigny-1360), la guerre de Cent ans met au chômage technique les nombreuses bandes de mercenaires qui commencent à piller le royaume de France. L'une d'elles, la compagnie dite des "Tards venus" (15 000 hommes) s'empare du château de Brignais à la fin de 1361, décidant le roi Jean II le Bon à faire intervenir son connétable, Jacques de Bourbon. Les forces royales (12 000 hommes) manquent de discrétion dans leur approche, particulièrement en installant leur campement devant Brignais. En outre, elles négligent de faire une reconnaissance des lieux et de jeter un dispositif de sécurité. Une partie des mercenaires est cachée dans les bois alentour et attaque le bivouac endormi. Lorsqu'enfin les chevaliers survivants contre-attaquent, c'est la garnison mercenaire de Brignais qui fait une sortie et clôt le combat. La bataille est un échec honteux pour les chevaliers français : beaucoup sont massacrés, les autres libérés contre rançon.

6 avril 1865 : bataille de Sayler’s Creek (Amérique du Nord). Défaite des confédérés du général Lee qui signe sa reddition trois jours plus tard.

6 avril 1889 : prise de Ségou par le Col Archinard (actuel Mali). « Archinard dispose des 3ème , 7ème et 8ème cies de tirailleurs sénégalais respectivement commandées par le Ltn Lucciardi et les Cnes Hugueny et  de Sarrazin, de 2 compagnies de tirailleurs auxiliaires (Cne Morin et Ltn Baudot) et de 2 batteries d’artillerie (Cne Ruault). Au cours de l’assaut, le Cne Mangin (frère aîné du futur Gal) est tué et le Ltn Levasseur grièvement blessé en pénétrant dans le réduit. Bandiougou Diara qui commande la défense, refusant  de se rendre, l’attaque est reprise le 7 et ce valeureux adversaire préfère se faire sauter avec les siens plutôt que de se rendre. La ville est aussitôt remise entre les mains des Bambaras, premiers possesseurs du sol, tandis que la colonne repart vers Kayes avec les prisonniers ». Ephéméride des TDM.

6 avril 1917 : les Etats-Unis entrent en guerre…

6 avril 1941 : invasion de la Yougoslavie et de la Grèce par l'Allemagne (opérations 25 et Marita). A 5h15 du matin, l'Allemagne, l'Italie, la Roumanie et la Hongrie envahissent la Yougoslavie sans déclaration de guerre préalable. Les journaux italiens et allemands déclarent que « les forces de l'Axe marchent contre la trahison des Serbes, en référence au putsch des officiers serbes du 27 mars ». Partant d'Autriche, de Hongrie, de Roumanie et d’Albanie, les forces de l’Axe se dirigent vers les principales villes de Yougoslavie et s’enfoncent entre Grecs et Yougoslaves pour empêcher une éventuelle jonction. A l'aube, sous la direction personnelle du maréchal Hermann Goering, la Luftwaffe lance une puissante attaque aérienne contre Belgrade, pourtant déclarée "ville ouverte". Tous les terrains d'aviation sont bombardés et l'aviation yougoslave est pulvérisée au sol. Un second bombardement massif a lieu le lendemain pour engendrer la terreur parmi la population. En deux jours, les raids allemands font 17 000 tués dans la population civile de Belgrade.

6 avril 1991 : opération Libage (Nord de l’Irak et Turquie). Dans le cadre de l’opération américaine Provide comfort et en application des résolutions 687 et 688 de l’ONU, la France détache des éléments du Service de Santé des Armées, du 6e RG, du 7e RPCS,… protégés par les 3e et 8e RPIMa. Il s’agit d’une aide humanitaire destinée aux Kurdes que Saddam Hussein persécute et oblige à se réfugier en Turquie.

6 avril 1994 : l’avion présidentiel rwandais est abattu. Alors qu’ils rentrent d’Arusha (Tanzanie) où ils viennent de signer un accord de paix, le président rwandais Juvénal Habyarimana et le président burundais Cyprien Ntaryamira sont tués dans le crash du Falcon 50 présidentiel rwandais en phase d’atterrissage à Kigali (Rwanda). La provenance des missiles tirés et l’identité des tireurs font aujourd’hui encore débat. L’équipage français de l’appareil ainsi que tous ses occupants périssent. L’attentat déclenche une gigantesque vague de violence aboutissant au génocide rwandais (800 000 morts).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 7 avril   Sam 7 Avr - 9:02

7 avril 451 : Attila pille Metz. Parti des bords du Danube à hauteur de l’actuelle Hongrie, Attila attaque la Gaule et au passage détruit Metz et sa population. Une muraille du rempart s’est malencontreusement effondrée alors que les attaques des Huns se brisaient sans effet, faute de matériel de siège.

7 avril 1548 : modernisation du budget destiné à l’entretien de la troupe. Le roi de France Henri II, après consultation et approbation des contribuables des provinces instaure le Taillon, impôt modernisant celui de la Taille que Charles VII avait rendu permanent (1439) à peu près en même temps qu’il instaurait les compagnies d’ordonnance (1445), considérées comme la première armée permanente en Europe.

7 avril 1803 : mort du général Toussaint Louverture (Fort de Joux - Doubs). Esclave dans une plantation de Saint Domingue (Haïti), Toussaint est repéré par son maître pour son intelligence hors norme. Il apprend à lire et prend des responsabilités importantes dans la gestion de la propriété avant d'être affranchi à l’âge de 33 ans. Lorsque les esclaves se révoltent à Saint Domingue, Toussaint, pour fuir la répression française, rallie les forces espagnoles qui occupent la partie Est de l'ile. Formé au commandement par les Espagnols, il est nommé général et remporte de nombreuses victoires. Déçu par ces derniers, il accepte de servir la République qui abolit l'esclavage et se met aux ordres des Commissaires fraichement débarqués de Paris. En quelques mois, Toussaint bat les Espagnols (1794) puis à l'usure, oblige les Britanniques à renoncer (1798) à leurs prétentions. La République le nomme général de division. Voulant émanciper son pays, Toussaint fait repartir l'économie et dirige brillamment le pays mais grisé par le pouvoir et brûlant les étapes, il commet l'erreur de proclamer une constitution autonomiste (1801) : Bonaparte envoi l'expédition de St Domingue (1802) pour faire rentrer dans le rang ce général. Après quelques combats et massacres de part et d'autre, Toussaint est arrêté et incarcéré dans l’austère fort de Joux où il meurt un an plus tard, supportant mal les conditions de cette « petite Sibérie française ».

7 avril 1930 : Saint-Exupéry est fait chevalier de la Légion d’honneur. Au titre de l’aviation civile.

7 avril 1942 : bombardement germano-italien massif de Malte. L’ile britannique est le pivot stratégique en Méditerranée et gêne beaucoup les ravitaillements de l’Afrikakorps en Cyrénaïque. Les Allemands tentent de la détruire de 1941 à 1943, lançant 1700 raids aériens contre l’ile qui a reçu plus de bombes que l’Angleterre durant le Blitz. L’opéra royal de La Vallette est entièrement détruit alors qu’au même moment une bombe traverse le toit puis le cœur de la cathédrale et se fiche dans le sol sans exploser.
lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t28-bataille-de-malte

7 avril 1945 : échec japonais de l’opération Ten Go. (entre Kyushu et Ryükyü). Les Américains ayant atteint l’ile d’Okinawa, le Japon lance ses dernières forces navales dans une opération suicide pour ralentir les alliés. Le cuirassé Yamato, le plus grand cuirassé jamais construit est coulé par des bombardiers en piqué et des bombardiers torpilleurs des 11 porte-avions américains. Au total, 3700 marins japonais périssent contre une dizaine d’américains.

7 avril 1945 : opération Amherst des SAS français en Hollande. Dans la nuit du 7 au 8, deux régiments SAS français (3e SAS du colonel Paris de Bollardière et 4e SAS du commandant Puech Samson) sont para­chutés en Hollande depuis l’Angleterre sur les arrières ennemis. L’opération ne doit initialement durer que quatre jours mais certains « stiks » tiendront 14 jours sur le terrain. Parachutés dans de très mauvaises conditions, ils subissent quelques pertes dès l’atterrissage mais réalisent des actions très efficaces. Sur 676 hommes parachutés, 33 sont tués au combat, 67 faits prisonniers.

7 avril 1989 : naufrage du K 278 (au large de la Norvège). Le sous-marin nucléaire soviétique Komsomolets sombre à la suite d’un incendie non maîtrisé à bord causant 42 morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 8 avril   Dim 8 Avr - 8:42

8 avril 1941 : prise de Massouha (Erythrée) par la brigade d’Orient du général Monclar.
note : Le Général MONCLAR commandera le Bataillon Français de Corée
lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t21-parcours-du-bataillon-francais-de-coree

8 avril 1943 : exécution du couple Hampel (Berlin). Elise et Otto Hampel sont décapités à la prison de Plotzensee pour trahison. Pendant deux ans, ils ont déposé de manière clandestine à travers la ville de Berlin des lettres et cartes postales de protestation contre le Reich. Hans Falada en a fait un ouvrage remarquable, Seul dans Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 9 avril   Lun 9 Avr - 9:55

9 avril 1241 : bataille de Legnica (actuelle Pologne). L’armée du duc polonais, Henri II le pieux, est écrasée par les Mongols d’Orda et Batu. Ceux-ci n’exploitent cependant pas leur victoire puisque leur action n’est en fait qu’une couverture au Nord pour protéger la conquête de la Hongrie plus au Sud.

9 avril 1865 : reddition sudiste (Appomattox – Virginie –Etats-Unis). Le général Robert Lee (Etats confédérés) signe l’acte de reddition que lui présente le général Ulysses Grant (Etats de l’Union). C’est la fin de la guerre de Sécession.

9 avril 1917 : bataille de la crête de Vimy (Pas de Calais). Conçue initialement comme une diversion à l'attaque française prévue dans la région de Reims, la bataille de Vimy est une victoire canadienne inattendue et nette contre la 6ème armée allemande de Falkenhausen. 15 000 Canadiens percent le front après trois jours de combats, déplorant plus de 3000 morts et 7000 blessés. Vimy est devenu un des événements fondateurs du Canada moderne.

9 avril 1918 : bataille de la Lys (Ypres - Flandres belges). Cherchant à vaincre avant l'arrivée des troupes américaines sur le front, le général Ludendorff lance une série d'attaques, appelées aujourd'hui offensive du Printemps 1918. L'opération Georgette s'inscrit dans ce contexte et voit la 2ème division du corps expéditionnaire portugais se faire écraser par l'assaut allemand.

9 avril 1942 : chute de Bataan (Philippines). Les Japonais conquièrent la province de Bataan sur l’ile de Luçon après plus de 3 mois de combats. Après la bataille, une marche forcée vers le camp d’internement coûte la vie à environ 6 à 11 000 prisonniers américano-philippins. On estime à au moins 20 000, le nombre de prisonniers décédés durant l’occupation japonaise de l’ile. Le général MacArthur, commandant des troupes, a pu quitter Bataan en fin décembre 1941 vers l’ile de Corregidor (au large de Bataan) puis vers l’Australie.

9 avril 1945 : exécution de l’amiral Canaris (Flossenburg – Allemagne). Wilhelm Canaris (1887-1945), chef de l’Abwehr (2ème bureau allemand) de 1935 à février 1944 est pendu pour avoir trempé dans la tentative d’assassinat d’Hitler (20 juillet 1944) au camp de concentration de Flossemburg avec son adjoint le général Oster et en même temps que le pasteur Dietrich Bonhoeffer dont les activités militantes contre le Reich l’ont mené en camp.

9 avril 2003 : entrée des Américains à Bagdad (Irak). A la tête d'une coalition internationale, les Américains prennent le contrôle de Bagdad. Saddam Hussein est en fuite, sa statue est renversée le jour même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 10 avril   Mar 10 Avr - 8:26

10 avril 1677 : bataille de la Peene (Nord - près de Cassel). Afin d'empêcher les invasions venues des Provinces-Unies, et de protéger ainsi la "banlieue" de la capitale, Louis XIV met en application l'une des idées de son ancien ministre Mazarin et déclenche la guerre de Hollande qui accessoirement doit aussi porter un coup à la puissance commerciale du pays. Le frère du roi, Monsieur, bat une coalition anglo-espagnole et attache la ville de Saint Omer au royaume de France.

10 avril 1690 : les Anglais débarquent à Basse Terre (Guadeloupe) sous les ordres de Lord Codrington. La place est défendue par le Ltn  Malmaison et 70 soldats du «Royal Amiral » qui vont résister pendant 35 jours et  permettre au Gouverneur de l’île de rassembler les milices et de rejeter l’adversaire à la mer. Ephéméride des TDM.

10 avril 1794 : attaque anglaise de la Guadeloupe (Antilles). L’amiral anglais Lewis s’empare de Pointe à Pitre et de Gosier malgré la belle résistance des 232 défenseurs du Fort Fleur d’Epée (150 morts). Le commissaire Victor Hugues chasse les Anglais le 6 juin avec l’aide des esclaves libérés. Lire la RHA n°70 RHA, Martinique - Guadeloupe – Guyane.

10 avril 1814 : bataille de Toulouse. Dernier maréchal à combattre au nom de l'Empereur, qui a pourtant abdiqué depuis 8 jours, Soult résiste à tous les assauts des coalisés contre la ville rose. Face à des forces numériquement et qualitativement supérieures, il  se résout à quitter la place. Il a  infligé à l’assaillant des pertes d'un tiers supérieures aux siennes. C'est le dernier combat de la campagne de France. L'Empereur reviendra dans moins d'un an... Lors de cette bataille, le général Eloi-Charlemagne Taupin meurt au combat après avoir reçu 8 balles. Il a son nom inscrit à l’Arc de Triomphe.

10 avril 1861 : prise de My Tho. (sur le Mékong – ancienne Cochinchine). Sous les ordres de l’amiral Charner, en opérations au sud de la Cochinchine, le capitaine de frégate Bourdais, commandant d’un corps de débarquement amphibie est tué sur le pont de sa canonnière.

10 avril 1920 : un décret officialise le statut de peintre de la Marine

10 avril 1942 : Philippe de Scitivaux est descendu (au-dessus de Condette – Pas-de-Calais). Rallié à la France libre après un périple héroïque, le capitaine de corvette Philippe de Scitivaux de Greische commandant alors le groupe de chasse Ile de France (Squadron 340) est abattu au cours d’une mission au-dessus de la France et de la Belgique. Fait prisonnier, il parvient à s’évader lors de sa 4ème tentative en février 1945. Compagnon de la libération, il est décédé en 1986.

10 avril 1963 : l'USS Tresher disparait en mer (Atlantique Nord). Le sous-marin d'attaque, à propulsion atomique, Tresher (SSN 593), est en 1963 le fleuron de la flotte sous-marine américaine. Lancé en 1961, il termine sa campagne de tests lorsqu'il fait naufrage. A 400 km au large de Boston, il disparait en réalisant des essais de plongée à grande profondeur. On suppose que l'accident est dû à un problème de ballast défectueux. 129 marins périssent.

10 avril 1979 : chute d’Idi Amin Dada (Ouganda). Renversé par l’armée tanzanienne et les guérillas ougandaises, le maréchal, docteur, président à vie et dans les faits, tyran de l’Ouganda, s’enfuit après 8 terribles années de règne.

10 avril 1998 : accords de paix du Vendredi Saint . La signature de ces accords met un terme symbolique au conflit Nord-Irlandais. Près de 3500 personnes sont mortes dans l'une des plus vieilles guerres fratricides d'Europe. Conflit à la fois religieux (Catholiques/Protestants), politique (rebelles d'Irlande du Nord/Royaume-Uni) et idéologique (Républicains/Royalistes), les combats sont de type contre-insurrectionnel. Attentats, grèves de la faim, propagande, "intifada" avant l'heure, et guerre secrète ont été les armes de l'IRA pendant près d’un siècle pour tenter de bouter les Anglais hors d'Irlande. Ce faisant, l'armée britannique a durant tout ce temps expérimenté un combat contre-insurrectionnel « à domicile ». Lire le magnifique  Mon traître de Sorj Chalandon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 11 avril   Mer 11 Avr - 8:46

11 avril 1241 : bataille de Mohi (ou Sajo) (Hongrie). Ogodei, le fils de Gengis Khan a lancé ses armées (150 000 hommes) vers l'Ouest pour atteindre l'Atlantique. L'avance est rapide et dévastatrice. Le 9 avril, il a défait les Polonais à Legnica (grâce à ses lieutenants Orda et Batu). Une autre armée, celle de Subotei parvient en Hongrie où le roi Bela IV tente de les stopper sur la rivière Sajo. Le roi Hongrois avec ses 15 000 soldats dresse un fort pour protéger le pont sur la Sajo et espère que Subotei tentera de le prendre d'assaut. L'attaque a bien lieu mais n'est en fait qu'une diversion de Subotei. Il fait franchir la rivière de nuit, plus au Sud,  alors qu’elle est en crue, à 10 000 cavaliers. Le détachement chargé de prendre le pont pour faire diversion, prend pied, quant à lui, sur la rive opposée obligeant Bela IV à utiliser ses dernières réserves pour repousser la menace. C'est à ce moment qu'arrivent sur les arrières hongrois la force venant de franchir. Le roi Bela IV échappe de peu au massacre talonné par les cavaliers des steppes qui sèment la désolation dans le pays. L'annonce de la mort d'Ogodei sauve l'Europe. Les chefs mongols voulant participer à la succession, se replient vers l'Est.

11 avril 1512 : bataille de Ravenne (Italie). Le roi de France Louis XII, gagnant du terrain en Italie, inquiète le pape Jules II qui lui envoie une armée constituée d'Anglais, de Vénitiens, d'Espagnols et de Suisses. Les Français l'emportent mais évacuent par prudence la Lombardie. Le chevalier Bayard pleure la mort du commandant des troupes françaises, Gaston de Foix-Nemours (dit Gaston Phoebus).

11 avril 1713 : signature du traité d’Utrecht (actuels Pays-Bas). Fin de la guerre de succession d’Espagne(1701-1714). Un Bourbon monte sur le trône d’Espagne.

11 avril 1809 : bataille de l’ile d’Aix (embouchure de la Charente). L’escadre de Rochefort comprenant 12 vaisseaux et 3 frégates est placée sous les ordres du vice-amiral Allemand qui se prépare pour rallier les Antilles. Elle est attaquée au mouillage de l’île d’Aix par des brûlots anglais de l’escadre de l’amiral Gambier. La marine française subit une cruelle défaite qui selon l’empereur n’aurait pas dû se produire. Plusieurs commandants passeront en conseil de guerre, le commandant du vaisseau Calcutta est condamné à mort et fusillé « pour avoir lâchement abandonné son vaisseau en présence de l’ennemi ». Le vice-amiral Allemand ne sera cependant pas inquiété et prendra plus tard le commandement de l’escadre de la Méditerrané.

11 avril 1901 : plongée sous-marine du président de la République (Toulon). Emile Loubet rendant visite à la Marine du Levant, effectue une plongée de trente minutes à bord du Gustave Zédé, un des premiers sous-marins français.

11 avril 1945 : libération du camp de Buchenwald (Allemagne)

11 avril 1951 : Mac Arthur est démis de ses fonctions. Le président Harry Truman relève le général Mac Arthur, commandant le théâtre des opérations en Corée parce que ce dernier propose d'étendre le conflit à la Chine et d'employer éventuellement la bombe atomique.

11 avril 1956 : création de la croix de la Valeur militaire. Le décret n°56-371 institue une médaille pour distinguer individuellement les personnels de la Défense, civils et militaires, ayant accompli une action d’éclat, hors du territoire national, au cours ou à l’occasion de missions ou d’opérations extérieures.

11 avril 2012 : mort de Ahmed Ben Bella. « Ben Bella, l’un des neuf chefs historiques et premier Président de la République algérienne, meurt à Alger. Des funérailles officielles sont organisées le 13 avril : la dépouille d’Ahmed Ben Bella est enterrée au cimetière d’El Alia, dans le carré des martyrs où reposent les héros de la révolution algérienne ». Lire l’ouvrage de Jean Balazuc, Guerre d’Algérie – Chronologie mensuelle (Mai 1954-décembre 1962).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 12 avril   Jeu 12 Avr - 8:46

12 avril 1204 : sac de Constantinople. Après s'être discréditée par le rançonnage du port chrétien de Zadar en Dalmatie (Croatie), la IVème croisade se compromet définitivement par le sac de la capitale byzantine.

12 avril 1606 : le Royaume-Uni adopte l’Union Jack. Le roi Jacques Ier instaure l'Union Jack comme drapeau officiel du royaume d'Écosse et d'Angleterre.

12 avril 1704 : mort de Bossuet.(Paris). Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, est célèbre pour les nombreuses oraisons funèbres qu’il a prononcées devant la cour de Louis XIV, mais intéresse la Chronique culturelle pour avoir été l’auteur du Discours sur l’histoire universelle (1681) et le précepteur de Louis de France, le Dauphin. Considérant que la connaissance de l’Histoire est essentielle dans la formation d’un chef, et sur la demande de Louis XIV, il lui enseigne cette matière durant 10 années et en tire l’ouvrage cité.

12 avril 1796 : bataille de Montenotte (Italie). Bonaparte remporte la première victoire de la campagne d’Italie contre les Autrichiens.

12 avril 1877 : annexion du Transvaal (actuel Afrique du Sud).  Le Royaume-Uni annexe la riche région minière du Transvaal déclenchant l’entrée en résistance des Boers, colons européens (hollandais et anglais) installés depuis 1795 . Une guerre intermittente mais particulièrement dure (75 000 morts) va opposer le Royaume-Uni à la République sud-africaine du Transvaal emmenée par Paul Kruger.

12 avril 1861 : début de la guerre de sécession (Etats-Unis d'Amérique). Depuis l'indépendance américaine (1783), les relations entre les Etats du Nord et ceux du Sud sont mauvaises à cause notamment (mais pas seulement) de la question de l'esclavage. L'élection à la présidence d'Abraham Lincoln (anti-esclavagiste notoire) provoque la sécession de la Caroline du Sud bientôt imitée par 6 autres Etats sudistes qui formeront la Confédération. La petite garnison (85 artilleurs) de fort Sumter, implantée sur un ilot de la baie de Charleston (Caroline du Sud) est fidèle au gouvernement fédéral et subit un blocus qui dégénère en duel d'artillerie. Cette bataille opposant l'ilot (Nordiste) à la ville de Charleston (Sudiste) ne tue personne mais déclenche la guerre de sécession, guerre civile qui elle coûtera la vie à 860 000 américains.

12 avril 1961 : premier homme dans l’espace. Le colonel soviétique Youri Gagarine fait le tour de la Terre en 108 minutes à bord de Vostok 1. Les USA piqués au vif par cet exploit, se lancent dans la course à l’espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 13 avril   Ven 13 Avr - 10:02

13 avril 1796 : bataille de Millesimo (Italie). Bonaparte poursuit sa campagne d’Italie et bat les Piémontais grâce au général Augereau. Quelques RHA traitant de la campagne d’Italie : RHA n° 241, Quelques aspects de la supériorité de Napoléon Bonaparte, chef de guerre, entre 1796 et 1806 de Jean Delmas, RHA n° 6, Autour de la campagne de 1796 de Pierre Paul, RHA n° 250,France – Italie.

13 avril 1901 : combat du puits de Zanguebé (actuel Niger)  « La veille, une colonne d’une soixantaine de tirailleurs du 2e Régiment de Tirailleurs Sénégalais sous les ordres du commandant Gouraud est envoyée dans la région de Zinder pour mettre fin aux incessantes attaques des Touaregs de la confédération des Kel-Gress sur les voies de communication de cette région tombée récemment sous influence française.  A 8 heures, après une marche de nuit éprouvante, la reconnaissance atteint les campements Touaregs (2000 personnes). Le feu est ouvert aussitôt et l'action se poursuit jusque vers 10 heures 30. Les Kel-Gress se défendent avec bravoure et chargent à plusieurs reprises les Français. Gouraud rendra d’ailleurs un hommage appuyé à ses valeureux adversaires après le combat. Les Français restent maîtres du terrain au prix de 4 tués et 2 blessés tandis que les Touaregs perdent environ 50 tués. La région de Zinder restera encore longtemps disputée ». LCL Florent H.

13 avril 1917 : offensive Nivelle (Aisne). « Commandant en chef des armées du Nord et de l’Est depuis novembre 1916, le général Nivelle a déclaré : «…Nous romprons le front allemand quand nous voudrons ». […]. La VIème Armée du Gal Mangin  avec les corps Berdoulat  (1er CA) et  Blondlat (2E) doit  s’emparer du plateau s’étendant du Moulin de Laffaux à Vauxaillon et du Chemin des Dames. Mais les conditions tactiques et météorologiques sont telles que l’attaque se transforme en échec, en particulier à cause des feux violents et denses des mitrailleuses allemandes bien à l’abri de l’artillerie dans les «creutes ». Bien que 12 villages aient été enlevés, 6 000 prisonniers ramassés et 80 canons récupérés, elle a été très coûteuse en hommes, ses gains sont limités et les deux Corps engagés doivent être relevés le 18 pour se refaire. L’offensive va durer jusqu’au 20 avril et sera reprise le 2 mai sous la pression des politiques mais elle s’enlisera rapidement. La percée sur Berry au Bac ne sera pas exploitée, l’état-major se bornant à renouveler les attaques d’infanterie mal appuyées par l’artillerie. Nivelle sera relevé et remplacé par le Gal Pétain (26 avril). Mangin est rendu responsable de l’échec alors  que dès le début de l’offensive il a été privé d’une partie de ses moyens et invité à ne mener que des actions de détail. Bien que la commission d’enquête l’ait lavé de toutes les imputations calomnieuses,  il est placé en disponibilité. L’arrivée de Clémenceau au pouvoir le tire de sa retraite temporaire et Pétain, conscient de ses capacités exceptionnelles, lui offrira l’occasion de réaliser un véritable exploit tactique (11 juin) ». Ephéméride des TDM.

13 avril 1919 : massacre d'Amritsar (Pendjab). A l'issue de la Première Guerre Mondiale, les élites indiennes s'impatientent devant la lenteur des autorités britanniques pour accorder plus d'autonomie à l'Inde dont le soutien au Royaume-Uni a pourtant été indéfectible durant le conflit. De plus, les lois Rowlatt, sont mal vécues car elles permettent de décréter l'état de siège dès la moindre manifestation. Lassés, les Indiens répondent à l'appel à la grève de Ghandi qui paralyse le pays le 6 avril. Sentant qu'elles perdent le contrôle de la situation, les autorités locales durcissent la répression des très nombreux mouvements de rébellion passive. Dans les jardins clos d’Amritsar, 10 000 Indiens qui manifestent pacifiquement sont attaqués méthodiquement par  50 Gurkhas du général britannique Dyer qui a décidé de faire respecter la loi sans états d'âme. 379 Indiens sont tués, 1200 blessés ... pour 1650 cartouches tirées.  Le choc dans l'opinion publique anglaise et indienne est énorme. Le général Dyer est relevé de son commandement mais la fracture entre Britanniques et Indiens ne peut plus être réduite. L'indépendance de l'Inde est effective en 1947. A l’époque, au Royaume-Uni, le général Dyer est considéré par certains comme le fossoyeur de l’Inde, pour d’autres, c’est un héros du maintien de l’ordre dans l’Empire. Une des scènes du film Gandhi de R. Attenborough (1982) montre l’épisode sanglant.

13 avril 1954 : mort du lieutenant Brunbrouck (Dien Bien Phu). Lieutenant saint-cyrien de 27 ans, Brunbrouck débarque en Indochine en  janvier 1953. Il commande la 4ème batterie du II/4 RAC dans le poste avancé  Dominique 3 à Dien Bien Phu lorsque la division 312 du Vietminh prend les postes Eliane et Dominique dans la nuit du 30 mars. Leur élan victorieux est cependant brisé contre toute attente par la détermination des 80 hommes de Brunbrouck qui toute la nuit empêchent deux régiments d'infanterie Vietminh de franchir le pont sur la Nam Youm et ainsi d'accéder au PC des forces françaises. Les 4 canons de 105 mm de Brunbrouck tirent à l'horizontal et à vue sur les vagues d'assaut successives.  Devant les très nombreuses pertes dues aux assauts frontaux, le général Giap change radicalement de méthode pour privilégier le combat d'usure. Quelques jours plus tard, lors du pilonnage de son poste de commandement, Brunbrouck est mortellement blessé. Une promotion de Saint-Cyr porte son nom.

13 avril 1975 : début de la guerre du Liban. Escalade de la violence entre les Phalanges chrétiennes et les réfugiés palestiniens. Voir la RHA n°124, 150 ans de relations franco - libanaises du Général G. Spillmann.

13 avril 1975 : coup d'Etat au Tchad. François Tombalbaye meurt dans le coup d'Etat qui le renverse. Le général Félix Malloum prend le pouvoir avant d'être lui-même « putsché » par Goukouni Ouedei qui à son tour est renversé par Issen Habré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 15 avril   Dim 15 Avr - 9:09

15 avril 1847 : bataille navale de Tourane (actuel Da Nang - Vietnam).
Deux navires de guerre français, la Victorieuse et la Gloire sous le commandement du capitaine de vaisseau Lapierre, venus réclamer la libération d'un évêque français coulent la flotte vietnamienne à la suite d'un quiproquo. Les Vietnamiens perdent cinq navires et selon les sources entre 150 et 1200 hommes.

15 avril 1939 : mort accidentelle à 44 ans (à Sorgues, dans le Vaucluse) du chasseur Albert Roche, le « premier soldat de France ».
Les faits d’armes de cet intrépide chasseur du 27e BCA sont nombreux et souvent épiques, comme celui-ci : pendant l’hiver 1915, sur le front de l’Aisne, il se porte volontaire pour aller détruire un nid de mitrailleuses ennemi. Rampant jusqu’à la cible, il fait tomber une poignée de grenades dans le tuyau d’évacuation du poêle autour duquel se pressent les Allemands transis. Il y a plusieurs morts. Les survivants, hébétés, se rendent, croyant être attaqués pas un bataillon entier. Albert revient à sa base avec 8 prisonniers. Au cours du conflit, il est blessé neuf fois, et compte un total de 1180 prisonniers à lui tout seul !
À la fin de la guerre, à 23 ans, il est toujours deuxième classe, mais titulaire de douze citations dont quatre à l’ordre de l’Armée. Il sera fait ensuite officier de la Légion d’honneur.
Le 27 novembre 1918, au balcon de l’hôtel de ville de Strasbourg, devant une immense foule en liesse, il est présenté par le généralissime Foch en ces termes : « Alsaciens, voici votre libérateur Albert Roche ! C’est le premier soldat de France !! ».

15 avril 1986 : bombardement américain de Tripoli et Benghazi (Libye). En représailles au plasticage d’une discothèque accueillant des soldats américains à Berlin Ouest (5 avril), le président Reagan décide l’opération El Dorado Canyon. L’interdiction de survol des territoires français et espagnols complique la mission de l’amiral Kelso, commandant la VIème flotte et patron d’El Dorado Canyon. La coordination des 119 appareils (F111, F14, Corsair A7E, F18, …) convergeant en deux raids simultanés est cependant un succès. Seul un F111 s’écrase.

15 avril 1997 : début de l’opération Alba (Albanie). Le pays risquant de sombrer dans des débordements populaires suite à un effondrement économique (dû à des faillites en cascades des sociétés d’épargne), l’ONU (appuyée par l’OSCE) décide l’intervention (28 mars 1997) d’une force multinationale de protection de 7200 hommes sous commandement italien. Les forces de l’ordre et l’armée albanaises ont abandonné généralement leur poste et leur armement devant l’ampleur du mécontentement qui coûte la vie à 1800 Albanais avant l’intervention du contingent international. 950 français participent à l’opération qui dure jusqu’en Aout 1997


Dernière édition par BUFFY1 le Lun 16 Avr - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 16 avril   Lun 16 Avr - 23:09

16 avril 73 : prise de Massada (Israël actuel). Les Romains ayant détruit le temple de Jérusalem (70) et très durement réprimé la nouvelle révolte juive, un groupe de 1000 juifs, irréductibles (appelés Zélotes), choisit de se réfugier dans la forteresse de Massada pour poursuivre symboliquement la lutte. Le site est imprenable. La menace pour les Romains est  tactiquement dérisoire, mais Flavius Silva, reçoit l'ordre de laver l'affront avec la Xème légion. Afin de protéger au maximum la vie de ses soldats tout en remplissant sa mission, Silva, qu'aucune urgence particulière ne presse, décide de construire une rampe d'accès vers Massada pour y amener une tour d'assaut. Après plus d'un an de travaux et des milliers de tonnes de pierres remuées par une armée d'esclaves juifs, la rampe est achevée et permet l'assaut. Les Zélotes résistent vaillamment mais avant d'être submergés, ils optent pour le suicide collectif.  

16 avril 1746 : bataille de Culloden (Ecosse). Les Highlanders catholiques sont battus par le duc de Cumberland qui, à la fougue désordonnée de l'ennemi, oppose la salve méthodique de ses fusiliers. La cause des Stuart est perdue et la répression féroce.

16 avril 1781 : bataille de La Praya (iles du Cap vert). Suffren surprend une flotte anglaise au mouillage devant La Praya et l’attaque malgré la neutralité des iles et la supériorité de l’adversaire. L’issue du combat est jugée indécise par Suffren lui-même. Il réussit tout au plus à retarder l’arrivée des Anglais attendus au Cap de Bonne Espérance.

16 avril 1799 : bataille du Mont Thabor (Egypte). Les 25 000 Turcs d’Abdallah Pacha franchissent le Jourdain pour secourir Saint Jean d’Acre assiégée par Bonaparte depuis le 20 mars. Le danger de se retrouver dans la position de l'assiégé est réel, aussi Bonaparte envoi Kleber et 3000 hommes au-devant d'Abdallah Pacha. Kleber souhaite surprendre l'ennemi mais se perd dans la nuit. Repéré au petit matin, il ne lui reste plus qu'à faire face. La division Kleber combattant à un contre douze forme le carré et résiste pendant six heures. Napoléon débouche alors du Mont Thabor avec 3000 hommes sur les arrières turcs. Pris entre deux feux, Abdallah Pacha est vaincu.

16 avril 1856 : fin de la guerre de Course (Paris). Le traité de Paris met fin à la guerre de Crimée mais en profite pour statuer sur quelques points de droit maritime et notamment la piraterie réglementée (ou guerre de Course). Les Etats signataires s’interdisent de délivrer des lettres de marque.

16 avril 1904 : jonction franco-française houleuse àTimiaouin (actuelle frontière algéro-malienne). Les méharistes du CES Laperrine, appartenant aux troupes françaises de l’Algérie et partis de Tamanrasset le 14 mars, rencontrent au puits de Timiaouin les coloniaux du capitaine Thèveniaut (AOF), partis eux de Tombouctou. Chacun rebrousse chemin pour ne pas violer les zones de « souverainetés ministérielles respectives » qui se bâtissent de facto. L’Algérie est en effet gérée par le ministère de l’Intérieur, l’AOF, par celui des Colonies. La rencontre servira malgré tout à délimiter précisément la frontière entre l’Algérie et l’ancien Soudan.

16 avril 1917 : début de la bataille du chemin des Dames. C’est au cours de cette offensive française très célèbre, mais malheureuse, que sont employés pour la première fois au combat des chars Schneider (« artillerie spéciale »). Les 80 chars sont répartis sur le front de l’offensive et doivent progresser au rythme de l’infanterie : dilution et lenteur coûtent près de 80% de pertes en chars.

16 Avril 1917 : Berry au Bac, la première attaque de chars. « Lors de l’offensive Nivelle, la 5è Armée du général Mazel comprend deux groupements dits d’Artillerie Spéciale, dont celui du chef d’escadrons Bossut, fort de 82 Chars Schneider. Débouchant de la région de Berry-au-Bac, son objectif se situe à hauteur de Neufchâtel sur Aisne, soit une attaque d’une portée de 10 kilomètres. Dès son débouché, le groupement se trouve pris sous le feu de l’artillerie allemande. En fin d’action, les chars seuls, l’infanterie n’ayant pas pu suivre, parviennent au-delà de la troisième ligne allemande où ils demeurèrent maîtres du terrain durant quelques heures avant que, pris à nouveau sous le feu de l’artillerie allemande, ils furent dès lors, contraints à se replier. Au cours de cette action, le chef d’escadrons Bossut trouva une mort glorieuse et est, de ce fait, le premier chef blindé tué au combat ». Col Claude F.

16 avril 1945 : début de la bataille de Berlin. L'armée rouge après avoir marqué une pause devant Berlin, lance un dernier coup de boutoir contre la capitale du Reich. Les combats pour Berlin vont durer jusqu'au 2 mai. Ils débutent de nuit, par la bataille de Seelow qui se caractérise par une grande confusion de la part des soviétiques. Le pilonnage par l'artillerie détruit les axes de communication et crée des décombres que les défenseurs allemands mettent à profit. Même si la progression soviétique est inexorable compte tenu des moyens engagés (1 million d'hommes), les pertes de l'armée rouge sont trois fois supérieures à celles des Allemands.

16 avril 1964 : création du Centre spatial guyanais. En conseil des ministres, la décision est prise de créer le CSG à Kourou en Guyane. La base spatiale est gérée conjointement par le CNES, Arianespace et l’Agence spatiale européenne. Le site est principalement protégé par le 3ème REI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 17 avril   Mar 17 Avr - 8:47

17 avril 1832 : les débuts d’Abd el Kader (près d’Oran). Une compagnie du 2e de ligne est attaquée par un parti de 400 cavaliers commandés par Mahdi-ed-Dine et son fils, Abd el Kader. Le général Boyer commandant la garnison d’Oran commande une sortiepour venir au secours de la compagnie. Mahi ed-Din est un  commentateur réputé du Coran, des environs de Mascara dont la filiation remonterait, selon lui, aux khalifes fâtimides, c’est-à-dire au prophète lui-même. Il a été nommé khalife de la région de Tlemc par les Français. Son fils, Abd el Kader a alors 24 ans. Lire Guerre d’Algérie de Jean Balazuc.

17 avril 1917 : prise des Monts de Champagne. Le 9e RI (33e division d'infanterie) s'empare du mont Cornillet, dominant le massif de Moronvilliers en Champagne.  Cependant, au lendemain du déclenchement de l’offensive du Chemin des Dames, les pertes sont telles qu’elles suscitent un mécontentement profond dans les armées débouchant çà et là sur des actes de mutinerie.

17  avril 1942 : évasion du général Giraud (Allemagne). Le général d’armée Henri Giraud s'évade (à 63 ans) de la forteresse de Königstein après une préparation minutieuse et l’aide de quelques camarades de prison. Pendant ses deux années de captivité, il apprend l’allemand à la perfection. Sur le point d’être contrôlé par la Gestapo dans le train qui le mène en Alsace, il entame une conversation d’homme du monde avec un officier SS, … ce qui le dispense de présenter ses papiers. Evadé une première fois en 1914, ce second exploit lui vaut une belle réputation en France. Ne voulant pas se constituer prisonnier comme le lui demande Laval, il propose son aide aux alliés. Roosevelt voit en lui l'alternative au général De Gaulle mais les alliés constatent quelques mois plus tard qu’il n’a pas la fibre suffisamment politique.

17 avril 1943 : mort de l’amiral Yamamoto (Pacifique). L’avion de l'amiral Yamamoto, commandant de la flotte nippone, vénéré au Japon, en particulier depuis l'opération qu'il a conçue et commandée sur Pearl Harbor, est  abattu avec son escorte par une escadrille de 17 chasseurs P-38, grâce à l'interception et au déchiffrage des codes japonais.

17 avril 1961 : débarquement de la baie des Cochons (Cuba). Préparée sous le mandat du président Eisenhower mais autorisée sous celui de J-F Kennedy, l'opération de la CIA visant à renverser le tout récent régime mis en place par Fidel Castro (1959) est un échec complet. Castro en se rapprochant des Soviétiques et en portant atteinte aux intérêts économiques américains sur l'ile, décide la CIA à organiser une tentative de coup d'Etat avec 1400 exilés cubains, spécialement entraînés pour cette mission. Manifestement au courant du projet, Castro laisse bombarder (le 15 avril) ses bases aériennes par des avions US maquillés, mais prépare ses troupes à recevoir les mercenaires sur la plage : une centaine d'envahisseurs est tuée, le restant est fait prisonnier. Kennedy, par obligation mais adroitement, fait amende honorable pendant que Castro profite d'un énorme succès médiatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 18 avril   Mer 18 Avr - 8:31

18 avril 1802 : promulgation du Concordat (Paris). Etabli sous le Consulat (1801), le régime qui va permettre d'organiser (jusqu'en 1905) la pratique de la religion dans une France post-révolutionnaire, est promulgué et mis en pratique pour la première fois lors de la messe de Paques à Notre Dame de Paris.

18 avril 1915 : Roland Garros abattu (Belgique). Le sous-lieutenant Roland Garros est abattu pendant une mission au-dessus de la Belgique. Touché par une balle de la DCA allemande, le circuit d'arrivée d'essence du moteur de son Morane-Saulnier est coupé. Obligé d'atterrir à l'intérieur des lignes allemandes à Hulste en territoire belge occupé. Il est fait prisonnier avant d'avoir pu mettre le feu à son avion. Les allemands découvrent donc à cette occasion le dispositif de tir à travers le champ décrit par l'hélice, que Roland Garros a contribué à mettre au point. C'est Anthony Fokker qui étudie le système et le perfectionne pour son Fokker E III.  Après 3 ans de captivité et de nombreuses tentatives d'évasion, Garros parvient à s'évader le 15 février 1918 en compagnie du Lieutenant Marschal, déguisés tous deux en officiers allemands. Ils réussissent à gagner les Pays Bas et l’Angleterre.

18 avril 1916 : création de l’escadrille La Fayette (Luxeuil-les Bains). La première escadrille composée de pilotes américains volontaires, la N 124 "La Fayette" est formée. Elle est placée sous le commandement du Capitaine français Georges Thénault.

18 avril 1942 : premier raid aérien américain sur Tokyo. En guerre depuis bientôt 5 mois, les Etats-Unis n'ont pas réalisé de progrès significatifs dans le Pacifique où règnent en maîtres les Japonais. De plus, depuis Pearl Harbour, les américains éprouvent le besoin de remonter le moral de leurs troupes et de leur Nation tout en ébranlant les certitudes japonaises quant à l'inviolabilité de leur espace aérien. Il est donc décidé un bombardement de Tokyo pourtant hors de portée des rayons d'action des bombardiers de l'époque. 16 bombardiers B. 25 sont modifiés afin de pouvoir décoller du porte-avions Hornet. 16 équipages, tous volontaires, sont entraînés pour cette mission commandée par le Lt-Col Doolittle. Les avions ne peuvent emporter qu'une tonne de bombes aussi le bombardement ne fait-il que peu de dégâts matériels sur les cibles choisies. Il est important de noter que le commandement américain ne sélectionne que des cibles militaires. Ce faisant, il pense éviter l'erreur psychologique commise par les Allemands durant le Blitz (bombardement de Buckingham Palace qui scandalisa les Britanniques et renforça leur cohésion). Le bombardement est très fortement médiatisé aux USA, mais a peu de conséquences graves et directes sur le cours de la guerre du Pacifique malgré la surprise qu'il cause aux Japonais. Le retour n'étant pas permis faute de carburant tous les bombardiers doivent se poser en Chine une fois l'opération terminée. La plupart des bombardiers s'écrasent ne trouvant pas la piste d'atterrissage prévue mais seulement 6 membres de l'audacieuse expédition périssent (3 durant le raid, 3 fusillés par les Japonais). Doolittle et ses hommes sont exfiltrés par la Chine.

18 avril 1943 : mort de l’amiral Yamamoto (Pacifique). L'avion de l'amiral Isoroku Yamamoto, un bombardier "Betty", est abattu en vol par une section d'un vol de Lockheed P-38 "Lightning" menée par le commandant John W. Mitchell au-dessus de l'île de Bougainville, à l'ouest de la Nouvelle-Guinée. Yamamoto est tué par une section de quatre P-38 conduite par le Capitaine. Thomas G. Lanphier, assisté par le First Lieutenant Rex T. Barber. Cette action est le résultat de l'interception d'un message japonais codé annonçant la visite de Yamamoto.

18 avril 1951: naissance de la CECA (Paris). Le traité de Paris est signé par 6 pays européens instituant pour l'économie du charbon la première structure aux compétences supranationales.

18 avril 1954 : Huguette 6 tombe (Dien Bien Phu). « Après les furieux combats de la bataille des Cinq collines, à l’Est du camp retranché, l’armée populaire poursuit sa phase de « grignotage » du dispositif français et dirige momentanément son effort sur la face ouest. Sur Huguette 6, les liaisons et les ravitaillements étant devenus de plus en plus difficile, décision est prise de replier le point d’appui isolé. C’est chose faite dans la nuit du 17 au 18 avril mais une centaine seulement des hommes du capitaine Bizard - 5e bataillon de parachutistes vietnamiens (5e BPVN) - parviennent, en sautant par-dessus les boyaux creusés par le Viêt-Minh, à rejoindre le sous-secteur centre. La perte d’Huguette 6 a comme conséquence un nouveau rétrécissement de la zone de largage ». Cdt Ivan C.

18 avril 1955 : mort d’Albert Einstein (Princeton, New Jersey). 8 avril 1955 : mort d’Albert Einstein (Princeton, New Jersey). Physicien né allemand en 1879 qui acquiert la double nationalité helvético-américaine en 1940 pour fuir le régime nazi. C'est le père de la théorie de la relativité, prix Nobel de physique en 1921.

18 avril 1959 : début de l’opération Courroie (région d’Alger). Le général Maurice Challe lance une seconde offensive dans le cadre du  « plan Challe » (février 1959 - avril 1961). Courroie se déroule entre Ténès et Cherchell avec pour objectif la destruction de la wilaya IV, en pleine crise de bleuite. Les deux régiments de base sont le 3e R.P.I.Ma et le 3e R.E.I Ce dernier participe à l’anéantissement de la katiba Hamdania. Le 1er R.E.P installe sa base opérationnelle avancée dans l’oued Bellah, près de Cherchell. L’opération va durer deux mois. Le plan Challe est quant à lui un succès militaire indéniable. Lire Guerre d’Algérie de Jean Balazuc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 19 avril   Jeu 19 Avr - 8:58

19 avril 1706 : bataille de Calcinato (Italie). Le duc de Vendôme à la tête d'une coalition franco-espagnole (40 000 hommes) bat largement les Autrichiens (19 000 hommes) dans le cadre de la guerre de succession d'Espagne (1701 – 1714).

19 avril 1809 : bataille de Teugn-Hausen (Allemagne). Le maréchal Davout (seul maréchal resté invaincu durant l’Empire) subit une attaque surprise des Autrichiens en Bavière. Ceux-ci veulent profiter de l’absence de l’Empereur (en Espagne) pour reconquérir le territoire perdu. Pensant, écraser les forces de Davout entre son armée et le Danube, l’archiduc autrichien attaque des positions que Davout a évacuées quelques heures plus tôt et ne parvient pas à empêcher le rassemblement des forces françaises.

19 avril 1828 : René Caillé arrive à Tombouctou (Soudan – actuel Mali). « Il y séjourne jusqu’au 4 mai et est, le premier européen à en revenir vivant. Son prédécesseur, le major Gordon Laing avait été assassiné sur la voie du retour ; plusieurs de leurs successeurs le seront également. Son retour par le Sahara est miraculeux. Il est dans un si piteux état en arrivant au Maroc que l’agent consulaire français à Rabat refuse de l’accueillir. C’est seulement le 16 août qu’il parvient à rejoindre le consulat à Tanger. Son exploit lui vaudra de recevoir la médaille d’or et un prix de 10 000 francs de la Société de Géographie. Il se voit également attribuer une pension et le titre honorifique de « Résident à Bamako ». Il  meurt prématurément en 1838 à 39 ans ». Ephéméride des TDM.

19 avril 1919 : mutinerie dans la flotte française (Sébastopol- Crimée). Les mutins hissent le drapeau rouge sur les cuirassés France et Jean Bart faisant partie de l’escadre de la mer Noire. La logistique terriblement défaillante des opérations alliées au profit des troupes blanches russes, ajoutée à l’idéal révolutionnaire bolchevique naissant peuvent expliquer la mutinerie française organisée par un officier mécanicien, André Marty qui finira par devenir plus tard député communiste de la seine et commissaire politique du Kominterm en Espagne.

19 avril 1919 : première "chute libre". « L’américain Leslie Irvin est parachutiste et entrepreneur d'aviation. Il conçoit le système de "Poignée d'ouverture" de parachute, et devient en conséquence le premier parachutiste "de chute libre".
Il a fondé Irvin Aerospace » mais aussi la  irvin jacket  de la RAF que tous les amateurs de roadster british apprécient …. » LCL Pierre B.

19 avril 1943 : insurrection du ghetto de Varsovie. Les derniers Juifs du ghetto de Varsovie se soulèvent contre leurs oppresseurs. Sans espoir de survie, encore moins de victoire, ils vont tenir tête héroïquement aux Allemands pendant un mois.

19 avril 1945 : assassinat du général Delestraint (camp de Dachau - Bavière). Le nom du général Charles Delestraint est inscrit au Panthéon depuis 1989. Durant la Seconde Guerre Mondiale, refusant la défaite, il décide d’entrer en résistance après avoir entendu l’appel du 18 juin 1940. Premier chef de l’Armée Secrète, créée en 1942, il est arrêté par la Gestapo à Paris le 9 juin 1943. D’abord interné au Struthof, il est tué à Dachau quelques jours avant la libération. Droit, courageux et humble, Delestraint est un Saint-Cyrien dont la carrière est à l’image de l’homme : discret mais inflexible, il laisse dans le souvenir de ceux qui l’ont croisé une forte impression faite de profondeur et d’humanité. Le général Delestraint est compagnon de la Libération à titre posthume. Une glorieuse promotion de l’ESM de Saint Cyr porte son nom.

19 avril 1995 : attentat d'Oklahoma City (Etats-Unis). Un camion chargé de plus de 2000 kg d'explosif artisanal explose dans le parking souterrain d'un immeuble abritant des services fédéraux (FBI, DEA, ATF,...) et tue 168 personnes. L'auteur de l'attentat, Timothy Mc Veigh, agent de sécurité, ancien militaire et sympathisant du Mouvement des miliciens (groupe extrémiste), a voulu sanctionner "la tyrannie du gouvernement américain" et venger la gestion du siège de Waco par l'ATF puis par le FBI. L’assaut sanglant des forces de l’ordre contre la ferme des Davidiens à Waco le19 avril1993, sert de date symbole à Mc Veigh pour perpétrer son attentat. Peu après l’explosion d’Oklahoma, Mc Veigh est arrêté. Il est exécuté par injection létale en juin 2001. Son complice, Terry Nichols, un ancien militaire, lui aussi, a été condamné à la prison à vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 20 avril   Ven 20 Avr - 8:50

20 avril 1814 : Napoléon 1er fait ses adieux à la garde impériale (Fontainebleau)

20 avril 1899 : le lieutenant-colonel Klobb reçoit l'ordre d'arrêter la colonne Voulet-Chanoine (Niger). Les capitaines Voulet et Chanoine qui se sont illustrés dans de récentes conquêtes coloniales (Indochine et Afrique) reçoivent l'ordre de rallier le lac Tchad par l'Ouest de l'Afrique afin d'opérer une jonction avec deux autres colonnes parties du Sud algérien et du Congo. Le but du commandement français est de contrôler l'Afrique centrale. Le dénouement peu glorieux pour la France de la crise de Fachoda (1898) a en effet exacerbé la compétition coloniale. Les deux officiers, pour des raisons encore indéterminées, commettent de très nombreuses exactions contre les populations rencontrées. Obnubilés par la lettre de leur mission, probablement mentalement malades (syphilis) et manquant des moyens matériels qui leur permettraient de ne pas "vivre sur le pays", ils perdent l'esprit de la mission et s'enfoncent dans la violence. Alerté, le ministre des colonies ordonne à Klobb de les arrêter. Un autre élément éclaire cette décision : Le capitaine Chanoine est le fils d'un général antidreyfusard et ministre de la guerre en 1898. Ne pas sanctionner les rebelles, donnerait aux Dreyfusards un motif supplémentaire contre l'armée. Lorsque Klobb rejoint la colonne infernale, il est tué. Peu de temps après, les propres hommes de Voulet et Chanoine se mutinent et les tuent.

20 avril 1916 : arrestation de Sir Roger Casement (Baie de Tralee – Irlande). Ancien diplomate britannique anobli en 1911 par la couronne pour services rendus lors de ses affectations en Afrique (Congo belge) et en Amérique latine (Brésil et Pérou), de 1892 à 1911. Retiré en Irlande quelques années avant la Première guerre mondiale, Casement est devenu un adepte de la cause indépendantiste irlandaise. Il est invité par Berlin à séjourner en Allemagne en novembre 1914 et tente alors d’organiser la livraison d’armes au profit des Indépendantistes. Un soulèvement étant prévu pour la Pâque 1916, Casement est débarqué clandestinement par le U19, sous-marin allemand. Il est arrêté par une patrouille et sera pendu pour trahison le 3 aout suivant. Sur le sujet lire Le rêve du Celte de  Manuel Vargas Llosa, prix Nobel de littérature.

20 avril 1954 : Dien Bien Phu se poursuit. "Le colonel Lalande (commandant le centre de résistance Isabelle) organise une opération – réussie - pour reboucher une partie des tranchées vietminh réalisées par les hommes du bataillon 265 (régiment 57, division 304). Sur Eliane 1, les parachutistes du II/1er RCP recueillent un déserteur vietminh disant appartenir à la division 312. Ce dernier dresse un tableau pessimiste des conditions de vie des bo doïs autour de Diên Biên Phu, des pertes terribles causées par l’artillerie et l’aviation françaises expliquant l’arrivée de jeunes recrues moins préparées aux rigueurs du combat." CDT Ivan C.  

20 avril 1962 : arrestation du général Salan (Alger). Vivant depuis un an dans la clandestinité après la tentative de putsch (22 avril 1961) du « quarteron de généraux » voulant imposer à de Gaulle une Algérie française, le général Salan est arrêté à Alger d’où il dirigeait les opérations de l’OAS. Condamné à la prison à vie, il est réintégré dans ses prérogatives de général d’armée et de grand-croix de la Légion d’Honneur en 1982, à la suite de l’amnistie votée par le Parlement.

20 avril 1978 : Boeing 707 contre Sukhoi. « Le Boeing 707-321B c/n 19363/623 immatriculé HL7429 de la Korean Air Lines, vol KAL902, qui relie Paris à Anchorage, victime d'une erreur de navigation, est abattu par un chasseur Sukhoï Su-15TM piloté par le Capt. Alexander Bosov, qui a reçu l'ordre pour ce faire du 21st Soviet Air Defense Corps, en dépit de l'identification civile de l'appareil, faite par ses soins et reportée au commandement soviétique. Touché sur l'aile gauche, l'avion effectue un atterrissage d'urgence sur le lac gelé Korpijärvi, près de la frontière finlandaise. Deux des 109 personnes à bord sont tuées. Les Soviétiques suspectaient la présence d'un avion de renseignement américain Boeing RC-135 ». LCL Pierre B.

20 avril 1982 : premier accident du F117 (Groom Lake – Nevada). Avant sa livraison à l'USAF, et lors de son premier vol, le Lockheed F-117A #80-0785 s'écrase au décollage de la fameuse zone 51. Le pilote, Bob Ridenhauer sérieusement blessé, cessera ses activités de pilote d'essai. L'accident est dû à une inversion des câblages de commande de la direction. Un accident similaire s'était produit pendant le vol d'essai d'un Lockheed A-12 en décembre 1965.

20 avril 1999 : incendie d'une paillotte corse (près d’Ajaccio - Corse). Dans la nuit du 19 au 20 avril, une paillotte illégalement construite sur la plage Cala d'Orzo est incendiée par des gendarmes du Groupe de pelotons de sécurité (GPS) agissant sur ordres du préfet relayés par le colonel commandant la légion de gendarmerie de Corse. Très rapidement découverts à cause d'indices grossiers laissés sur la plage, les protagonistes sont condamnés. Le même jour, dans le Colorado (USA), à Columbine, deux élèves de l'école secondaire de la ville tuent 13 autres élèves avec des armes automatiques sans motif réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 21 avril   Sam 21 Avr - 19:14

21 avril 1779 : tentative de reprise de Jersey et Guernesey (actuelles iles anglo-normandes). Une flottille française, partie de Saint Malo et transportant 1500 hommes ne parvient pas à débarquer à cause du mauvais temps. Ces iles appartiennent à la couronne d’Angleterre depuis 1204.

21 avril 1916 : création de la fourragère. « La fourragère dérive du souvenir de la corde à fourrage que le soldat enroulait autour de son épaule. Elle réapparaît en 1916. Une circulaire du 21 avril stipule : « il est créé un insigne spécial destiné à rappeler d’une façon permanente les actions d’éclat de certains régiments et unités formant corps cités à l’ordre de l’armée. Cet insigne sera constitué par une fourragère aux couleurs de la croix de guerre ». C’est dans le but de stimuler les formations, de donner de l’allant et de développer l’esprit de corps que le commandement créé cette forme visible du courage et de l’abnégation qui sera de couleurs différentes en fonction du nombre de citations à l’ordre de l’armée obtenues. (2 à 3, couleur de la croix de guerre ; 4 à 5, couleur de la médaille militaire ; 6 à 8, couleur  de la Légion d’honneur ; 9 à 11, double fourragère LH et croix de guerre ; 12 à 14, double fourragère LH et médaille militaire ; 15 et plus double fourragère LH) ».  LCL Georges H.

21 avril 1918 : mort du Baron rouge, Manfred Von Richthofen. (Vaux-sur-Somme). As de la chasse allemande aux 80 victoires en combat aérien. Il décède en posant son Fokker Dr.I (triplan qu’il a rendu célèbre) après avoir reçu une balle provenant d’une tranchée australienne. Les alliés lui accordent des funérailles dignes d’un héros national.

21 avril 1954 : Dien Bien Phu se poursuit. "Dans la nuit du 20 au 21 avril, Huguette 1 se voit totalement isolée du sous-secteur centre. L’opération de « desserrement » et de ravitaillement réalisée en fin de matinée par les légionnaires du I/13e DBLE et les parachutistes du 5e BPVN appuyée par deux blindés s’avère très coûteuse et seul un étroit couloir est ouvert. Mais l’effort ne peut être maintenu et les légionnaires de la 1re compagnie du I/13e DBLE sont laissés à eux-mêmes. A noter également, dans la même nuit du 20 au 21 avril, le coup de main des parachutistes du II/1er RCP sur Dominique 6, pourtant perdue depuis plus d’un mois. Une vingtaine de soldats viêt-minh sont tués et plusieurs casemates abritant des mitrailleuses lourdes, détruites." CDT Ivan C.

21 avril 1961 : putsch des généraux (Alger). L'armée française a remporté la victoire sur le terrain mais beaucoup de ses chefs constatent amèrement que politiquement le FLN est en train de remporter la guerre d'Algérie. Depuis 1958, la position du général de Gaulle quant au statut de l'Algérie a beaucoup évolué. Réaliste et attentif au sens de l'Histoire, il déçoit ceux qui l'ont pourtant porté au pouvoir, et lors d'une conférence de presse, le 11 avril, évoque "l'Etat souverain d'Algérie". S'estimant trahis, les généraux Challe (armée de l'Air), Jouhaud (armée de l'Air) et Zeller (armée de Terre) décident (dans la nuit du 21 au 22) de prendre le pouvoir à Alger avec les légionnaires du commandant Hélie Denoix de Saint Marc (1er REP) et du GCP du commandant Robin. Le célèbre général Salan rejoint les putschistes le 23 avril, mais cela ne suffit pas. La troupe et ses chefs, dans leur très grande majorité refusent de suivre le "quarteron de généraux en retraite". Le discours télévisé cinglant de De Gaulle achève de rallier les indécis. Le 25, Challe, Zeller et Saint Marc se constituent prisonniers. Salan et Jouhaud rejoignent la clandestinité et l'OAS. Ils seront arrêtés un an plus tard.  Quatre régiments sont dissous dont le 1er REP, le 30 avril. Ces cinq officiers ont tous été amnistiés et réintégrés dans leurs droits civiques et dignités militaires en 1982.

21 avril 1967 : putsch des colonels (Athènes). Au nom du roi, mais sans son accord, des colonels prennent le pouvoir en Grèce à la faveur d'une période d'instabilité politique forte et parce qu’ils craignent une prise de pouvoir des communistes.

21 avril 1972 : Apollo 16 sur la Lune (Monts Descartes – Lune). Cinquième et avant-dernier alunissage des américains. Young et Duke deviennent respectivement les 9ème et 10ème marcheurs lunaires... Young sera également le premier commandant de bord de la navette spatiale.

21 avril 1982 : création de la médaille de la Défense nationale. Par décret présidentiel n°82-358, est créée une médaille récompensant les services particulièrement honorables rendus par les militaires d’active et de la réserve opérationnelle à l’occasion de leur participation aux activités opérationnelles ou de préparation opérationnelle des armées, notamment les manœuvres, exercices, services en campagne, ainsi que les interventions au profit des populations. La médaille comporte 3 échelons, bronze, argent et or avec agrafes diverses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 22 avril   Dim 22 Avr - 8:44


22 avril 1915 : utilisation pour la première fois des gaz de combat (Ypres). Les Allemands répandent des milliers de litres de chlore sur le front, au niveau du saillant d'Ypres. Le vent porte le gaz sur les positions françaises tenues par deux divisions qui se replient précipitamment. Les Canadiens, fraichement arrivés, doivent se redéployer pour faire face au vide laissé par les Français (8 km de large) et s’y sacrifient pour contenir la progression allemande.

(Ypres). Les Allemands répandent des milliers de litres de chlore sur le front, au niveau du saillant d'Ypres. Le vent porte le gaz sur les positions françaises tenues par deux divisions qui se replient précipitamment. Les Canadiens, fraîchement arrivés, doivent se redéployer pour faire face au vide laissé par les Français (8 km de large) et s’y sacrifient pour contenir la progression allemande.

22 avril 1956 : les sapeurs soviétiques découvrent un tunnel de la CIA (Berlin). A la faveur de travaux, un tunnel secret de 449 mètres est découvert sous la RDA. Creusé par les services secrets américains, ce tunnel a permis à la CIA, pendant près d'un an, d'intercepter les communications téléphoniques de l'armée rouge. Le KGB est en fait parfaitement au courant depuis le début des travaux mais pour ne pas griller sa source (un diplomate britannique, George Blake), patiente un an avant de simuler la découverte.

22 avril 1988 : attaque de la gendarmerie de Fayaoué (ile d’Ouvéa – Nouvelle Calédonie). En pleine campagne présidentielle française, un groupe d’indépendantistes Kanaks du FLNKS tue 4 gendarmes et en prend en otage 27 autres. Le 5 mai après avoir tenté à plusieurs reprises de négocier, le GIGN fortement appuyé par le 11ème Choc, le commando Hubert et 2 lance-flamme du 17ème RGP donne l’assaut contre la grotte d’Ouvéa où sont encore retenus 16 otages.

22 avril 2008 : retrait de service du F117. L’US Air Force retire du service les derniers F-117 Nighthawk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 23 avril   Lun 23 Avr - 8:47

23 avril 303 : mort de Saint Georges (Nicomédie, actuelle Izmit en Turquie). Saint patron de la cavalerie. Entré dans l'armée à 17 ans comme son père, Georges est souvent présenté comme un jeune homme, beau, intelligent et très poli. Remarqué par l'empereur Dioclétien, il est nommé tribun dans la garde impériale où sa foi chrétienne, une fois découverte, lui attire des ennuis. L'empereur ne parvenant pas à le faire abjurer, le fait décapiter. On le représente généralement à cheval et terrassant le dragon.

23 avril 1014 : bataille de Clontarf (Irlande). Le roi d'Irlande, Brian Boru, réunit une armée de 20 000 hommes et bat définitivement les Vikings qui étaient installés sur les côtes irlandaises depuis le IXème siècle. Cette victoire aurait dû unir l'ile, mais l'assassinat de Boru, le soir de la bataille, plonge l'Irlande dans une période de luttes pour la couronne.

23 avril 1346 (ou 1348) : création de l’ordre de la Jarretière (Angleterre). Le plus ancien ordre de chevalerie subsistant aujourd’hui a été placé sous le patronage de St George par le roi anglais Edouard III. La légende veut que lors d’un bal, la comtesse de Salisbury ait perdu sa jarretière. Edouard III la ramasse et la fixe à sa propre jambe en déclarant (pour couper court aux quolibets de ses chevaliers : « Honi soit qui mal y pense ». C’est toujours la devise de l’ordre, en français, et la faute d’orthographe est d’époque.

23 avril 1616 : mort de Cervantès (Madrid). Miguel de Cervantès aussi appelé le manchot de Lépante après avoir perdu l’usage de la main gauche lors de la fameuse bataille navale de Lépante (7 octobre 1571) meurt à 68 ans. Il est passé à la postérité en publiant les aventures de L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche qui est souvent présenté comme le premier roman moderne de la littérature.

23 avril 1809 : bataille de Ratisbone (Allemagne). Appelée aussi bataille de Regensburg, cette bataille a lieu le lendemain de la victoire de Davout à Eckmühl où ce dernier a réédité son exploit d'Auerstaedt (1806) de vaincre contre des troupes deux fois supérieures en nombre. Le maréchal Lannes après deux tentatives d'assaut repoussées par les Autrichiens sur le rempart de Ratisbonne, monte lui-même à l'assaut de la brèche pour redonner courage à ses hommes. La ville tombe peu après. Napoléon, au même moment, est légèrement blessé au talon par une balle autrichienne tirée de très loin, mais prend bien soin de remonter en selle et de se montrer à la troupe, qui déjà au courant de la blessure, s'inquiétait.

23 avril 1936 : réception à l’Académie française de Frédéric Bargone par Pierre Benoit. (Paris). Plus connu sous le nom de Claude Farrère, il entre à l’Ecole navale en 1894 et démissionne après la grande guerre, avec le grade de capitaine de corvette, pour se consacrer à la littérature. Il produit une œuvre abondante inspirée de ses souvenirs d’officier de marine et en particulier une « Histoire de la Marine française.

23 avril 1954 : Dien Bien Phu se poursuit. « Malgré l’engagement de deux compagnies du 6e BPC pour porter secours à Huguette 1 – et qui restent finalement bloquées -, le point d’appui tombe vers 4h30. Passant outre les avis du colonel Langlais et du lieutenant-colonel Bigeard, le général de Castries décide de reprendre la position : la perte d’Huguette 1 signifiait en effet un nouvel et dangereux rétrécissement de la zone de parachutage qui mettait en péril le ravitaillement du camp retranché. De Castries maintint donc sa décision. Du fait de différents facteurs (retards dans les ordres donnés, mauvaises liaisons, mauvaise coordination sol-air, mauvaise connaissance du terrain), la contre-attaque des légionnaires parachutistes du chef de bataillon Liesenfelt (2e BEP) est un cinglant échec au cours duquel le bataillon perd 150 hommes (dont  la moitié de tués et de blessés graves) : de Castries perd, lui, sa dernière réserve. L’armée populaire a subi de très lourdes pertes et a enregistré des moments de découragement qualifiés de « dérives droitières » par l’état-major vietminh ».CDT Ivan C.

23 avril 1961 : discours télévisé de de Gaulle (Paris). La troupe et ses chefs, dans leur très grande majorité refusent de suivre le "quarteron de généraux en retraite » qui a tenté un coup de force à Alger le 21. Après avoir laissé les putschistes se déclarer au grand jour, de Gaulle intervient à la télévision. Cinglant, il achève de rallier les indécis. Le 25, Challe, Zeller et Saint Marc se constituent prisonniers. Salan et Jouhaud rejoignent la clandestinité et l'OAS. Ils seront arrêtés un an plus tard. Quatre régiments sont dissous dont le 1er REP, le 30 avril. Ces cinq officiers ont tous été amnistiés et réintégrés dans leurs droits civiques et dignités militaires en 1982.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 24 avril   Mar 24 Avr - 9:42

24 avril 1184 (avant Jésus-Christ) : le cheval entre dans Troie (actuelle Turquie). Les Grecs ne parvenant pas à vaincre les Troyens après un siège de 10 ans, abandonnent l'attaque frontale pour inaugurer l'une des plus célèbres ruses de guerre : Feignant de jeter l'éponge et de lever le siège, les Grecs offrent un cheval géant en bois (où le commando d'Ulysse est caché) en guise de cadeau à leurs valeureux adversaires troyens. Ceux-ci, n'écoutent pas les mises en garde de Cassandre qui dénonce le piège et font pénétrer le cadeau empoisonné dans la ville jusque-là inviolée. La nuit venue, Ulysse sort du cheval et ouvre les portes à l'armée grecque revenue secrètement. La modernisation du concept et son application informatique font presque oublier que le trojan trouve son origine dans la mythologie grecque.

24  avril 1603 : Champlain débarque à Tadoussac (à l’embouchure du Saint Laurent – actuel Canada). « Nommé Géographe du Roi après un séjour aux Antilles et en Amérique espagnole, il est membre de l’expédition confiée par Henri IV au sire de Chattes qui a quitté la France le 24 janvier. C’est le premier de ses onze voyages au Canada. Avec son adjoint Pontgrave, il remonte le Saint-Laurent  jusqu’au Saut de Saint Louis , établit un relevé exact du fleuve et de ses affluents et confirme le choix des sites de Québec, Trois Rivières et Hochelaga reconnus par Jacques Cartier. Parti de Honfleur le 15 Mars, il y sera de retour le 27 octobre». Ephéméride des TDM.

24 avril 1849 : naissance de Joseph Gallieni (St Béat – Haute Garonne). Général de division, mort en 1916 et fait maréchal à titre posthume en 1921, Gallieni est l'un des officiers coloniaux français les plus célèbres. A sa sortie de Saint Cyr (1870), il choisit l’infanterie de marine et participe avec le 3ème RIM aux combats de Bazeilles. Il effectue toute sa carrière aux colonies (Afrique noire, Indochine, Madagascar) et met au point la méthode de la « tache d'huile » que Lyautey, son collaborateur fait connaitre. Tout juste retraité en 1914, il est rappelé au début de la guerre et passe pour le sauveur de Paris et le vainqueur de la bataille de la Marne grâce au mouvement de troupes qu'il effectue en réquisitionnant tous les taxis parisiens. Considéré par Clémenceau comme  la vertu sous les armes  (la formule étant cependant d’Edouard Herriot), Gallieni aime à rappeler à ses officiers qu’il faut envisager les lieux de batailles comme des endroits où il faudra construire la paix. Ou encore : « Les officiers sous mes ordres voudront bien se rappeler qu’ils ont à défendre les intérêts qui leur sont confiés au nom du bon sens et non à les combattre au nom du règlement ». Il a été ministre de la guerre d’octobre 1915 à mars 1916.

24 avril 1915 : début du génocide des Arméniens. Confronté à une instabilité chronique sur ses marges orientales, renforcée par les menaces d'offensives russes dans cette région, le gouvernement de l'empire ottoman dominé par les "jeunes-Turcs", décide de se débarrasser de la minorité arménienne, en commençant par les Stambouliotes et les Arméniens de l'armée (qui s'étaient pourtant montrés très loyaux durant les combats contre les Russes). 600 Arméniens sont massacrés ce premier jour. Près de 1,5 million suivront...

24 avril 1915 :  torpillage du Léon Gambetta (à l’entrée du canal d’Otrante  - Méditerranée). Le croiseur-cuirassé coule entraînant plus de 600 morts ou disparus.

24 avril 1926 : L'Allemagne et l'URSS signent un traité d'amitié et de neutralité

24 avril 1946 : vol des premiers chasseurs à réaction soviétiques (actuelle Russie). Le Mig 9 et le Yak 15 effectuent leur premier vol soit près de 2 ans après les américains (avec le P 80 Shooting star en janvier 1944). Les Français font voler le Triton en novembre 1946. A noter que la version biplace du P80 devint le T-33 (vol inaugural en août 1944), construit à 6500 exemplaires et qui équipa les écoles de pilotage "avancé" de 30 nations. L'Armée de l'air française a réformé les siens après la mise en service de l'Alphajet en 1972.

24 avril 1954 : Dien Bien Phu se poursuit. « La situation sanitaire des blessés de Diên Biên Phu devient préoccupante. A cette date, 402 blessés couchés et 676 assis encombrent les antennes chirurgicales exigües. Près du double, souffrant de blessures plus légères sont soignés au sein de leur formation ». CDT Ivan C

24 avril 1967 : mort d’un cosmonaute russe (Aktioubé – Kazakhstan). Le colonel Vladimir Komarov s’écrase à bord de Soyouz 1 au cours de son 2ème vol dans l’espace. Les pressions du Kremlin sur le programme Soyouz sont telles que la mission est ordonnée malgré des défaillances techniques nombreuses, connues et dénoncées par Yuri Gagarine lui-même (doublure de Komarov pour ce vol).

24 avril 1970 : premier satellite chinois en orbite (Base de Jiuquan – Chine). La chine devient la 5ème puissance spatiale en mettant en orbite le satellite Dong Fang Hong. Elle est aujourd’hui un géant de l’espace, disposant de plus d’une centaine de satellites encore en orbite et actifs, maîtrisant en autonomie toute la palette des missions spatiales, du lancement au vol habité en passant par l’exploration lunaire.

24 avril 1980 : opération Eagle claw (Iran). Le président Jimmy Carter autorise l'opération secrète consistant à libérer les 52 otages américains retenus prisonniers depuis novembre 1979 dans leur ambassade à Téhéran. 8 hélicoptères décollent du porte-avion Nimitz pour se poser, 6 heures plus tard, dans le désert iranien où des C-130 ravitailleurs doivent les « recompléter », avant qu'un commando n'attaque l'ambassade. L’opération prend du retard à cause de tempêtes de sable. 3 hélicoptères tombent en panne en pleine mission compromettant définitivement le projet. Alors que l'opération vient d'être annulée, un hélicoptère percute un ravitailleur par manque d'entrainement au vol de nuit. 8 commandos et hommes d'équipage périssent. Du matériel et des documents sensibles sont abandonnés dans la précipitation. L'image du président Carter est sérieusement abimée par ce fiasco et lui coûte probablement sa réélection. L’échec d’Eagle claw a conduit le commandement à restructurer les forces spéciales américaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 25 avril   Mer 25 Avr - 9:08

25 avril 1707 : bataille d'Almansa (Espagne). Belle victoire des troupes franco-espagnoles qui remettent sur son trône Philippe V en battant une coalition composée d'Anglais, de Portugais et des Provinces Unies. Il faut noter que les Franco-espagnols sont commandés par Jacques Fitz James, duc de Berwick (et fils naturel du roi anglais Jacques II Stuart, détrôné) qui malgré son nom et son ascendance, est français (né à Moulins) et fait maréchal par Louis XIV en 1706. La coalition adverse est elle aussi commandée par un Huguenot français, Henri de Massue, passé à la solde de Londres à la faveur des guerres de religions. L’Espagne commémore chaque année cette bataille sur les lieux mêmes au cours d’un spectacle.

25 avril 1792 : composition de la Marseillaise. Le capitaine Rouget de l'Isle compose à Strasbourg un chant patriotique pour l'armée du Rhin qui acquiert sa notoriété une fois chanté par les soldats marseillais... Il devient l'hymne français en 1795, puis 1879, mais n'est inscrit dans la Constitution qu'à partir de 1946.

25 avril 1849 : opération de secours papale (Civitavecchia – Italie). Le général Oudinot prend la ville portuaire avec 1500 hommes après avoir été débarqué par l’escadre de l’amiral Tréhouart. Il se dirige vers Rome que menacent les troupes de Garibaldi.

25 avril 1915 : débarquement à Gallipoli (Dardanelles). Un premier contingent de 75 000 soldats franco-britanniques débarque sur la péninsule de Gallipoli bordant au Nord le détroit des Dardanelles. L'effet de surprise escompté par les alliés ne joue pas puisque les Turcs, commandés par Mustapha Kemal et conseillés par un général allemand (Von Sanders), attendent posément l'envahisseur.  Les Français réussissent cependant à prendre le fort de Koum Kaleh et font 500 prisonniers turcs. Pour une raison indéterminée, le fort sera évacué à la demande du commandement britannique et se verra aussitôt réoccupé sans combattre par les Turcs qui l’utiliseront pour contrôler le détroit sur sa partie asiatique.

Malgré des renforts, les alliés ne perceront que sur 5 km au total  et subiront d'énormes pertes sans aucune contrepartie durant les 9 mois d'opérations. L'évacuation est effectuée en janvier 1916.
lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t26-lexpedition-des-dardanelles

25 avril 1918 : contre-attaque victorieuse des Australiens à Villers-Bretonneux (80). Comme la prise de la colline de Vimy (9 avril 1917) constitue l’un des fondements de la nation canadienne, le combat de Villers-Bretonneux est celui de la nation australienne. Le corps australien et néo-zélandais (ANZAC) a prouvé sa valeur aux Dardanelles dans la presqu'île de Gallipoli (1915).Composé exclusivement de volontaires, l'ANZAC a sans doute sauvé les meubles des alliés, pendant qu’ils finissaient de mettre en place les modalités d'exercice du commandement unique par le général Foch (depuis le 26 mars après la conférence de Doullens). Chaque 25 avril, débutant à05h30 (heure de la contre-offensive de 1918), l'ANZAC Day permet à la nation australienne de se souvenir de ses morts, tous tombés hors du territoire national. Son principal monument commémoratif n'est ni à Canberra, ni à Sidney mais à ... Villers-Bretonneux.

25 avril 1945 : jonction des troupes américaines et soviétiques à Torgau (Allemagne).

25 avril 1945 : sabordage du Graf Zeppelin (Stettin – actuelle Pologne). Le porte-avions allemand Graf Zeppelin, non achevé, est sabordé à Stettin pour empêcher sa capture par l'Union soviétique. Il est renfloué par les russes qui vont l'étudier jusqu'en juillet 1947, date à laquelle il est définitivement coulé en mer Baltique par 80 mètres de fond. L'épave a été retrouvée par la marine polonaise en juillet 2006.

25 avril 1974 : révolution des Œillets (Portugal). Un coup d'Etat militaire renverse pacifiquement le gouvernement de Marcelo Caetano, héritier de la dictature de Salazar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: Re: CHRONIQUES MOIS D'AVRIL   Jeu 26 Avr - 9:13

26 avril 1890 : prise d'Ouossébougou (Soudan – actuel Mali). Le colonel Louis Archinard, polytechnicien et artilleur colonial, prend d'assaut la forteresse des Toucouleurs avec l’aide de la nation Bambara. L’attaque est très meurtrière. Les Toucouleurs font sauter le magasin à poudre lorsque leur situation est désespérée entrainant la destruction d’une grande partie de la forteresse.

26 avril 1917 : mort de René Doumer (Brimont – Marne). Le capitaine Doumer, fils du président de la République du même nom, meurt au combat à bord de son Spad VII. Il totalise alors 7 victoires aériennes et fait donc partie des As de la chasse française.

26 avril 1915 : traité secret de Londres. L'Italie accepte d'entrer en guerre au côté de l'Entente contre les empires centraux à condition que les alliés s'engagent à lui reconnaître l'attribution des terres irrédentes une fois la victoire acquise. L'accord ne sera pas respecté

26 avril 1933 : création de la Gestapo (Berlin). Goering crée la police secrète d’Etat.

26 avril 1937 : bombardement de Guernica (Espagne). « Profitant de la guerre civile espagnole, Hitler envoi la légion Condor combattre aux côtés de Franco afin d’aguerrir au combat ses 6500 hommes mais aussi afin de tester les armements que l’Allemagne produit. Un raid aérien germano-italien d’une trentaine d’appareils bombarde la ville de Guernica sans l’aval de Franco. Selon l’historien Pio Moa qui a consulté les archives des deux camps de l'époque, les trois vagues de bombardement échelonnées entre 16 h 30 et 18 h 30 ont incendié 20% de la ville et ce serait la passivité des pompiers de Bilbao (qui n’interviendront que le lendemain matin) qui explique la destruction de Guernica par le feu à 70 %. L’historien décompte un maximum de 120 morts. Guernica aurait été un objectif militaire de première importance puisque trois bataillons (7.000 hommes) des forces républicaines y stationnaient le jour de l’opération ». COL Pierre M-J.

26 avril 1941 : opération aéroportée allemande sur Corinthe (Grèce). La progression des troupes allemandes arrivant de Yougoslavie est stoppée par l'arrière-garde alliée à Thèbes. Ayant marqué un coup d’arrêt fructueux, les alliés se replient au cours de la nuit. Les Allemands effectuent alors deux tentatives pour entrer dans le Péloponnèse et interrompre l'évacuation maritime du corps expéditionnaire britannique. Une unité de parachutiste est larguée sur Corinthe pour prendre le pont du canal, mais les Britanniques le font sauter avant qu'elle ne puisse l'atteindre. En parallèle et à l'extrémité ouest du golfe de Corinthe, la division SS Adolf Hitler commence à le franchir vers Patras.

26 avril 1945 : Pétain se constitue prisonnier (frontière franco-suisse). Hitler refusant à Pétain de se rendre en France pour se défendre lors de son procès annoncé, le fait évacuer du château de Sigmaringen que menace la 1ere armée française. Après concertation avec son escorte allemande, Pétain est conduit en Suisse d'où il prend contact avec le GPRF. De Gaulle ordonne au général Koenig d'aller chercher le maréchal Pétain pour l'arrêter. Il est incarcéré au fort de Montrouge jusqu'à son procès (juillet 1945).
note du webmaster : en ce qui concerne Laval, lire "opération Espagne" :
http://archedescombattants.forumactif.com/t31-3eme-reich-unite-speciale-kg200

26 avril 1945 : bataille de Berlin. « Début des attaques de l’armée du général Tchouikov sur les quartiers centraux de Berlin (à l’intérieur de l’anneau ferroviaire du train urbain ou S-Bahn, équivalent à Paris intra muros) : Schôneberg à l’ouest, Neuköln à l’est. Dans Neuköln, la division Nordland englobant des SS français de la division Charlemagne, défend durant une journée l’arrondissement ». OCTAA Nicolas J.

26 avril 1986 : accident de Tchernobyl (Ukraine). Suite à une série d’erreurs humaines lors d’un essai technique, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire V.I Lénine explose à 01h23 du matin, libérant un nuage radioactif classant l’événement au niveau 7 (accident majeur) sur l’échelle INES (qui en compte 7). Après la catastrophe, d'importants efforts internationaux sont mis en œuvre pour l'étude et l'évaluation du niveau de sûreté des réacteurs RBMK : elles ont conduit à l'identification de nombreux défauts dans la conception initiale des réacteurs. L’accident de la centrale de Fukushima (11 mars 2011) est aussi de niveau 7.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 27 avril   Ven 27 Avr - 8:41

27 avril 1296 : bataille de Dunbar (Ecosse).Le roi d'Angleterre, Edouard Ier, fin politique et monarque guerrier part en campagne contre les Ecossais qui en s'alliant avec les Français tentent d'affaiblir l'Angleterre. John Baliol vient en effet de signer une alliance avec Philippe le Bel, alliance que l'on appelle encore aujourd'hui, Old alliance (ou Auld Alliance) et que le général de Gaulle a qualifiée de plus vieille alliance au monde. Les 15 000 Ecossais attendent sur une hauteur près de Dunbar les 12 000 anglais. Dévalant la colline, la cavalerie écossaise fait dans un premier temps fuir les Anglais qui reforment leurs lignes une fois l'attaque passée. Les Ecossais sont surpris par la rapidité anglaise à se remettre en ordre de bataille et sont finalement vaincus par une charge de cavalerie lourde. Edouard Ier soumet en quelques semaines l'Ecosse et pour signifier la mainmise sur le pays fait ramener à Westminster "la pierre de la destinée", pierre sur laquelle les rois écossais étaient sacrés. La pierre de Scone a été restituée en 1996 aux Ecossais et placée dans la forteresse d’Edinbourg étant entendu qu’elle serait prêtée aux Anglais pour chaque futur couronnement.

27 avril 1521 : mort de Magellan (Ile de Mactan – Philippines).  Fernand de Magellan, navigateur portugais, entreprend en 1519 pour le compte du roi d’Espagne, la première circumnavigation au monde dans le but de rejoindre par l’Ouest, les iles Moluques déjà occupées par les Portugais.  Il découvre le détroit qui porte son nom. Il meurt empoisonné par une flèche lors d’une escarmouche avec les habitants de Mactan. Le tour du monde s'achève sans lui en 1522 avec un seul navire sur les trois du départ.

27 avril 1702 : mort de Jean Bart (Dunkerque). Marin né à Dunkerque, en 1650, « il est le modèle des chefs audacieux au coup d’œil infaillible et à l’habileté manœuvrière jamais en défaut » et  qui «n’a dû son élévation qu’à sa capacité et sa valeur ».  Il fait ses classes avec le néerlandais de Ruyter, devient corsaire pour le roi de France puis intègre la marine royale dans laquelle il deviendra chef d’escadre et commandant de la flotte de Dunkerque. Ses nombreux exploits (capture de convois, évasions spectaculaires, rupture de blocus, chasse aux pirates,…) lui donnent une notoriété telle que Louis XIV en le décorant et l’anoblissant dira de lui :   « De tous les officiers qui ont mérité l'honneur d'être anoblis, il n'en trouve pas qui s'en soit rendu plus digne que son cher et bien-aimé Jean Bart ». La frégate antiaérienne Jean Bart est le 27e batiment à porter son nom.

27 avril 1800 : création des préfets maritimes par le Premier consul. (7 Floréal an VIII). "Par décret, Bonaparte découpe le rivage français en six arrondissements maritimes et place à leurs têtes un préfet maritime. Celui-ci assure la sûreté des ports, la protection de la côte, l'inspection des rades et navires et la direction de l'arsenal. Toutes les briques de l'Action de l’État en mer (AEM) à la française sont là : zone maritime, autorité de coordination, interlocuteur du Gouvernement, compétences civiles et militaires." CESM.

27 avril 1848 : signature  du décret d'abolition de l'esclavage en France par le Gouvernement provisoire de la deuxième République. La première action officielle en France contre l’esclavage remonte à l’édit de Louis X le Hutin le 3 juillet 1315. La Convention abolit l’esclavage par décret le 4 février 1794. Napoléon le rétablit le 20 mai 1802.

27 avril 1945 : les troupes américaines pénètrent en Autriche. Après avoir fait leur jonction sur l’Elbe à Torgau le 25 avril, américains et soviétiques poursuivent inexorablement la réduction des dernières résistances allemandes. La veille le Duce, Benito Mussolini a été arrêté et exécuté par des partisans italiens alors qu’il tentait de fuir, caché au sein d’une colonne allemande en pleine retraite. Dans quelques jours (le 30 avril), Adolf Hitler se suicidera dans son bunker assiégé par les soviétiques à Berlin. L’étau allié s’est définitivement resserré sur l’Allemagne nazie.

27 avril 1978 : coup d'Etat à Kaboul (Afghanistan).Le général Daoud a renversé le roi Zaher Kahn en 1973 et instauré une République qui se veut non alignée. Daoud est « putsché » par Taraki et un groupe d'officiers prosoviétiques cinq ans plus tard. Taraki est à son tour assassiné (septembre 1979) par Amin qui s'inquiète de la dérive pro soviétique de l'Afghanistan. Leonid Brejnev et le KGB décident alors d'intervenir massivement contre l'avis de l'état-major soviétique. 20 000 hommes occupent Kaboul au début de janvier 1980.

27 avril 1991 : premier vol du prototype du Tigre. Premier vol pour l’hélicoptère européen d’attaque Tigre.

27 avril 2002 : dernière réception de Pioneer 10. Lancé en 1972, le satellite américain a aujourd’hui quitté le système solaire. Il serait à plus de 12 milliards de kilomètres de la Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRONIQUES MOIS D'AVRIL   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRONIQUES MOIS D'AVRIL
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ma priere jour apres jour pour le mois d'avril
» sortie théâtre à Paris en avril : des idées ?
» papotte d'avril 2014
» verset biblique en ce mois de AVRIL 2015
» Aspects du mois d'Avril

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ARCHE DES COMBATTANTS  :: CHRONIQUES JOURNALIERES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: