ARCHE DES COMBATTANTS


Site historique destiné aux fanas d'histoire militaire française et internationale, de l'antiquité à nos jours
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CHRONIQUES MOIS DE MAI

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: CHRONIQUES MOIS DE MAI    Mar 1 Mai - 23:54

- 2 mai 1729 : naissance de La Grande Catherine, Impératrice de Russie. Décédée en 1796.

- 2 mai 1892 : naissance de Manfred von Richthofen, aviateur allemand plus connu sous le pseudonymes "Le Baron Rouge" légende de l'aviation de la Première Guerre mondiale. Abattu le 21 avril 1918.

- 2 mai 1881 : naissance de Alexandre Fedorovitch Kerensky, dernier chef du gouvernement russe avant la prise du pouvoir par les bolcheviques. Disparu le 11 juin 1970.

- 2 mai 1904 : décès de Emile Duclaux à Paris, physicien, biologiste et chimiste français. Il succéda à Pasteur à la tête de l'institut Pasteur en 1895. (né le 24 juin 1840) à Aurillac (Cantal).

- 2 mai 1952 : Premier vol d'un avion à réaction britannique avec des passagers à son bord "Le Comet 1 de Havilland" de la compagnie B.O.A.C." entre Londres et New York. Cet avion aura de nombreux accidents en vol.  

- 2 mai 1953 : Couronnement du roi Hussein de Jordanie.

- 2 mai 1960 : L'avion américain U2 est abattu au-dessus de l'URSS par un missile de conception américaine. Le pilote POWERS s’éjecte.

- 2 mai 1968 : Le Mouvement de Mai 68 est lancé par des manifestations estudiantines.

- 2 mai 1989 : Début du démantèlement du rideau de fer entre la Hongrie et l'Autriche.

- 2 mai 2003 : Un sous-marin chinois sombre au cours d'un exercice dans le golf de Bo Hai bilan (70 morts).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 3 mai   Mer 2 Mai - 21:50

3 mai 1471 : Guerre des Deux-Roses: victoire des York sur les Lancastre à la bataille de Tewkesbury, qui entraînera l'assassinat d'Henri VI et la restauration d'Edouard IV.

3 mai 1494 : Christophe Colomb découvre l'île de la Jamaïque.

3 mai 1645 : Guerre de Trente ans, les Suédois entament le siège de Brno (Tchéquie), qui s'achèvera le 23 août suivant.

3 mai 1808 : exécution de 400 « rebelles » espagnols par l’armée de Napoléon. Un tableau de Goya célèbre ces assassinats.

3 mai 1814 : Louis XVIII regagne Paris après la défaite de Napoléon contre les alliés.

3 mai 1833 : La Turquie reconnaît l'indépendance de l'Egypte et cède la Syrie et Aden à Mehmet Ali.

3 mai 1859 : Alliée du Piémont-Sardaigne, la France déclare la guerre à l'Autriche.

3 mai 1917 : Les Britanniques lancent de nouvelles attaques dans le secteur d'Arras, dans le but de percer la ligne Hindenburg.

3 mai 1920 -- Mandat français en Cilicie : au sortir de la Première guerre mondiale, la Ligue des Nations demande à la France d’aider les Arméniens, rescapés du génocide, à implanter une colonie en Cilicie. A l'Assemblée Nationale, les députés acceptent cette mission qui a obtenu l'accord de tous, y compris du Sultan. Ils votent un budget qui tient compte de la situation économique de la France, et des besoins restreints de la Cilicie, quelques soldats pour maintenir l'ordre pendant qu'on recrute sur place des gendarmes et qu'on remet l'agriculture en marche. Ce sont des soldats de la classe 18 (nés en 1898) qui partent de métropole, d'Afrique Noire ou du Maghreb. Parmi eux, les Régiments de Tirailleurs Sénégalais sont constitués de soldats, appelés ou volontaires, venant de toute l'Afrique de l'Ouest colonisée par la France. Ils sont issus de tous les peuples et tribus qui habitent ces régions. Les officiers sont en partie recrutés en métropole. Plusieurs régiments de Tirailleurs Sénégalais interviennent dans la Campagne de Syrie-Cilicie. Le premier régiment à arriver sur place est le 17ème RTS. Voici ce qu'on lit dans le Journal de Marche et Opérations de ce Régiment (SHD 34N1096). « C'est d'abord vers Harim où les compagnies luttent dans les marais, et où nos Sénégalais font preuve d'un cran superbe comme en témoigne cette belle citation obtenue par le tirailleur DIAGODA: "Excellent Fusiller-Mitrailleur, très courageux, blessé une première fois par une balle à la poitrine au début du combat du 3 mai 1920, a continué à suivre sa Compagnie, traversant trois kilomètres de marais avec de la vase jusqu'à mi-cuisse, refusant d'abandonner son fusil-mitrailleur et déclarant qu'il était encore prêt à tenir tête au Turc." » "Blessé une deuxième fois au moment où la Compagnie abordait le village de Harim, n'a rejoint le poste de secours que sur l'ordre formel de son Capitaine.

3 mai 1945 : Les forces alliées entrent à Hambourg.

3 mai 1983 : Youri Andropov, secrétaire général du PCUS, déclare que l'URSS est disposée à ramener le nombre de ses ogives nucléaires au niveau des ogives déployées par l'OTAN.

3 mai 1946, le Tribunal International Militaire pour l'Extrême Orient commence ses débats contre les militaires et les membres du gouvernement japonais accusés de crime de guerre, et de crime contre l'humanité, pour leurs exactions pendant la 2ème guerre mondiale.
A la fin du procès, seuls 7 d'entre eux seront condamnés à mort et 16 autres condamnés à perpétuité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 4 mai   Ven 4 Mai - 0:06

4 mai 1848 : Lors de sa première réunion, les députés, qui reçoivent une indemnité quotidienne de 25 francs, proclament la république " au nom du peuple français et à la face du monde ". Ils nomment une commission exécutive de cinq membres : Arago, Garnier-Pagès, Marie, Lamartine et Ledru-Rollin.

4 mai 1911 : Occupation de Fez par les Français.

4 mai 1917 : Raid de l’aviation allemande sur les faubourgs de Londres.
Lente progression alliée dans la région des monts de Champagne : la crête du mont Blond est occupée, mais le Cornillet ne peut être tenu face aux contre-attaques allemandes.
Prise de Craonne par les forces alliées.
Retrait officiel par le gouvernement anglais de l’autorité confiée à Nivelle sur l’emploi des troupes britanniques sur le front de France.

4 mai 1945, l'armée allemande se rend aux troupes britanniques en Hollande et au Danemark

4 mai 1949 : Signature à Washington du Traité de l'Atlantique Nord, fondateur de l'OTAN.

4 mai 1979 : Mme Thatcher est la première femme à devenir Premier Ministre en Grande-Bretagne.

4 mai 1980 : Mort du maréchal Tito, président de Yougoslavie.

4 mai 1989 : Assassinat dans l'île d'Ouvéa (Nouvelle-Calédonie) de Jean-Marie Tjibaou, Président du FLNKS.

4 mai 1994 : Signature au Caire de l'accord israélo-palestinien sur l'autonomie commençant à Gaza et Jéricho.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 5 mai   Ven 4 Mai - 23:20

5 mai 614 : Les Perses de l'empereur Chosroês II prennent Jérusalem, centre de pèlerinage chrétien, et s'emparent de la relique de la "Vraie Croix". 35 000 habitants sont vendus comme esclaves et les églises sont détruites

5 mai 1789 : Ouverture des Etats généraux dans la salle des Menus Plaisirs qui sont les premiers depuis ceux réunis en 1614 par Marie de Médicis, régente du royaume.

5 mai 1818 : Naissance de Karl Marx.

5 mai 1821 : Mort de Napoléon Ier. Napoléon est âgé de cinquante et un ans. A 5 heures 49, au moment précis où tonne le canon de la garnison anglaise de Sainte-Hélène, Napoléon Ier rend " à Dieu le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile humaine ", selon Chateaubriand.
Il laisse la France durablement affaiblie. Mais la carte de l’Europe est bouleversée et le monde transformé… Ainsi l'Amérique latine a-t-elle profité de la guerre menée par les Français en Espagne et au Portugal pour s'émanciper. Quant à l'Angleterre, ennemie héréditaire de la France, elle a bâti sur la défaite de celle-ci sa puissance à venir. Et le monde arabe est sorti d'une léthargie de plusieurs siècles suite à la malheureuse expédition d'Égypte.

5 mai 1862 : Bataille de Puebla entre les Mexicains d’Ignacio Zaragoza, et l’armée du second empire (napoléon III) menée par Charles Ferdinand Latrille comte de Lorençey. Côté français, les pertes sont de 476 hommes d'après le bilan officiel, dont 16 officiers et 156 soldats tués ou portés disparus, et 19 officiers et 285 soldats blessés. Parmi les blessés, 1 officier et 32 soldats sont faits prisonniers, ainsi que deux soldats valides. De son côté le général mexicain Ignacio Zaragoza donne dans son rapport un bilan de 83 morts, 132 blessés et 12 disparus pour ses troupes.

5 mai 1928 : naissance de Pierre Schoendoerffer à Chamalières (Puy-de-Dôme), romancier, réalisateur et scénariste français. Filmographie "Le Crabe-Tambour" en 1977 - "l'Honneur d'un capitaine" en 1982 - "Dien Bien Phu" en 1992. Membre de l'Académie des Beaux-arts depuis 1988. Décédé le 14 mars 2012 à Clamart (Hauts-de-Seine)

5 mai 1936 : Victoire du Front populaire aux élections.

5 mai 1949 : Création du Conseil de l'Europe.

5 mai 1954 : Le camp retranché de Dien Bien Phu agonise. La fin est proche. Les prostituées aident les chirurgiens à l’antenne médicale.

5 mai 1955 : La RFA devient un Etat souverain.

5 mai 1961 : 1961 : Alan Shepard est le premier américain dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 6 mai   Dim 6 Mai - 0:46

6 mai 1211 : L’Archevêque Albéric de Humbert, pose la première pierre de la cathédrale de Reims

6 mai 1250 : Au cours de la 7ème croisade, Saint-Louis, prisonnier du sultan Tûran shah,  est libéré après versement de la rançon trouvée dans les coffres des templiers.

6 mai 1527 : Sac de Rome . En représailles du ralliement du pape Clément VII à la Ligue de Cognac réunie par François Ier contre lui peu après Pavie, l’empereur Charles Quint envoie ses troupes envahir Rome. La ville sera pillée et saccagée pendant 8 jours par des soldats espagnols, italiens et des Lansquenets aux ordres de Charles III de Bourbon. On dénombre des milliers de victimes, des dommages incalculables sur le patrimoine artistique. Massacrée et poussée à l’exode, mais aussi en proie à la peste et à la famine, la population sera divisée par 5 après cet événement.

6 mai 1682 : Louis XIV et la cour s'installent à Versailles.

6 mai 1758 : Naissance de Maximilien Robespierre à Arras.

6 mai 1932, le président de la République Paul Doumer, élu moins d'un an plus tôt, se rend à l'hôtel Salomon de Rothschild, afin d'inaugurer une grande exposition consacrée aux écrivains de la Grande Guerre. Le chef de l'État salue les écrivains présents et achète quelques livres. Alors que le président est en pleine discussion avec l'écrivain Claude Farrère, plusieurs coups de feu retentissent. Deux de ces coups de feu atteignent le président à la base du crâne et à l'aisselle droite. Paul Doumer s'effondre au beau milieu de l'assistance, tétanisée.
Le chef de l’État est transporté à l’hôpital Beaujon. Victime d’une hémorragie, il meurt le lendemain, à 4 heures 37 du matin. Son agresseur, Paul Gorgulov, est un médecin russe qui déclare, une fois interpellé par les inspecteurs de la Sûreté après avoir opposé une vive résistance, avoir assassiné le président pour se venger de la France, celle-ci n’ayant pas voulu intervenir en Russie contre les bolcheviques. Son procès s'ouvre devant la cour d'assises de la Seine le 25 juillet 1932. Le surlendemain, rejetant la démence, les jurés le condamnent à mort. Paul Gorgulov est guillotiné le 14 septembre à la prison de la Santé. L’affaire aura été conduite par le commissaire-divisionnaire Marcel Guillaume, « l’as de la PJ» dont Georges Simenon s’inspira librement pour son personnage du Commissaire Maigret en 1937.

6 mai 1937 : le Zeppelin 129 Hindenburg, un dirigeable à coque rigide, en provenance de Francfort, s'enflamme à son arrivée à Lakehurst près de New York avec 200.000 m3 d'hydrogène dans ses flancs de 245 mètres de long, il explose à 7h 30 du matin (35 morts).

6 mai 1941 : Joseph Staline devient chef du gouvernement soviétique, succédant à Molotov.

6 mai 1942 : Les troupes américaines de Corregidor se rendent aux japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chronique du 7 mai   Lun 7 Mai - 8:30

7 mai 1915 : Le Lusitania est coulé (Atlantique Nord). Au début de 1915, répondant au blocus imposé par les marines alliées, l'Allemagne déclenche la guerre sous-marine contre les navires de commerce ennemis. Le paquebot britannique Lusitania, en provenance de New York est coulé par l’U 20, près des côtes irlandaises. Sur les 1959 passagers, 1198 disparaissent dans le naufrage, parmi lesquels 128 Américains. Le président américain Wilson prend prétexte du drame pour menacer l'Allemagne et exiger réparation. De neutraliste, l'opinion publique des États-Unis devient peu à peu favorable à l'intervention contre les Puissances centrales, aux côtés de l'Entente. On sait aujourd’hui, après ouverture des archives, que le Lusitania transportait secrètement un important chargement d’armes et munitions.

7 mai 1945 : signature de la capitulation allemande (Reims). À 2h 41 du matin, au lycée professionnel de la ville, le général Alfred Jodl signe pour l'amiral Donitz, qui a succédé à Hitler à la chancellerie du Reich après son suicide le 30 avril, la capitulation sans condition de l'Allemagne. Côté vainqueurs, l'acte de capitulation est signé par le général Walter Bedel-Smith, chef d'état-major du général Eisenhower, commandant suprême des Alliés, et le général soviétique Ivan Sousloparov. Le général français François Sevez, « chef d'état-major » du général de Gaulle, est invité à le contresigner à la fin de la cérémonie en qualité de simple témoin. La cessation des combats est fixée au lendemain 8 mai, à 23h 01 (mais certaines troupes allemandes résisteront au-delà de cette date, notamment dans la place forte de Saint-Nazaire). Staline impose une nouvelle signature à Berlin le lendemain, où la France est représentée par le général de Lattre.

7 mai 1954 : assaut final contre Diên-Biên-Phû et cessez le feu. « Au matin du 7 mai, seuls tiennent encore Eliane 3, 11 et 12 mais leurs heures sont comptées. Vers midi, les chefs de bataillon parachutistes se réunissent autour du colonel Langlais et tous s’accordent à juger irréalisable, en raison de l’épuisement des troupes et face au bouclage hermétique maintenu par le Vietminh, une percée du dispositif adverse. Le déclenchement de l’opération Albatros est donc abandonné pour le secteur central et il est décidé que la garnison d’Isabelle tentera sa chance dans la nuit. Vers 15 heures les régiments vietminh repartent à l’assaut et, en peu de temps, toute la face est du camp retranché tombe aux mains de l’armée populaire. Toute résistance étant désormais devenue impossible, le général de Castries décide, vers 16 heures de cesser les combats dans le secteur central. Il en rend compte à son supérieur lors d’une dernière conversation téléphonique à 17 heures. Informés, les combattants de Diên Biên Phu détruisent leur armement, rendent inutilisables leurs matériels et font sauter leurs stocks. Puis, à 17h30, ce 7 mai 1954, après cinquante-six jours de combats, le silence se fait à Diên Biên Phu. Isabelle, cependant, tient toujours ». CDT Yvan C

7 mai 1999 : bombardement de l’ambassade chinoise (Belgrade). Du 24 mars au 10 juin, l’OTAN bombarde la République fédérale de Yougoslavie pour la faire plier dans le cadre de la guerre du Kossovo. Un bombardier B2 américain au cours d’un des nombreux raids sur Belgrade détruit l’ambassade de la République populaire de Chine. L’OTAN plaidera pour une erreur de tir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 8 mai   Mar 8 Mai - 9:12


8 mai 1360 sont signés à Brétigny, près de Chartres, les préliminaires d'un traité de paix entre les rois de France et d'Angleterre...

8 mai 1429, les Anglais lèvent le siège d'Orléans après que Jeanne d'Arc fut montée à l'attaque de leurs lignes. C'est le premier succès de celle qui sera plus tard surnommée la Pucelle d'Orléans (pucelle au sens ancien de jeune fille)...

8 mai 1788, sous le règne de Louis XVI, le garde des sceaux Chrétien-François II de Lamoignon et le contrôleur général des finances Étienne Charles Loménie de Brienne tentent une ambitieuse tentative de réforme de la justice.
À leur initiative, le Parlement se réunit en séance plénière en présence du roi. Au cours de ce lit de justice, Louis XVI enlève aux parlementaires leur droit de remontrance et confie le droit d'enregistrement à une cour plénière. Il rapproche aussi la justice des plaignants en créant 47 tribunaux dits de grands bailliages et abolit la question préalable (la torture).
Cette réforme trop tardive ne sauvera pas la monarchie. Elle n'en témoigne pas moins de l'esprit libéral des membres du gouvernement.

8 mai 1809 : combat de La Piave (Italie). Après avoir été surpris par l'archiduc d'Autriche Jean à Sacile le 16 avril, Eugène de Beauharnais précipite la retraite de l'armée autrichienne grâce à une habile manœuvre des généraux MacDonald et Desaix. Beauharnais fait croire à l’archiduc qu’il franchira en force à Nervesa en massant la division Serras sur la rive. Il ordonne à Desaix  de franchir discrètement  et d’établir une tête de pont pendant que les sapeurs construisent un pont. La surprise joue et permet à Beauharnais de repousser les Autrichiens.

8 mai 1870, l'Empire libéral de Napoléon III sort renforcé d'un plébiscite qui lui donne 7.336.000 oui contre 1.560.000 non. A Paris, toutefois, à la différence du reste du pays, une majorité républicaine se prononce contre le régime. Mais la déclaration de guerre à la Prusse, le 19 juillet 1870, et la défaite de Sedan allaient détruire les illusions de l'empereur et provoquer la chute de son régime le 4 septembre de la même année.

8 mai 1902 a lieu l'éruption de la Montagne Pelée. La ville de Saint-Pierre, à la Martinique, est ruinée en quelques heures. On évalue à plus de 28.000 le nombre de victimes. On compte deux survivants dont un prisonnier protégé par les murs de sa cellule.

8 mai 1941 : faille cryptographique allemande majeure (Atlantique Nord – Sud de l’Islande). Alors qu’il vient de torpiller deux navires d’un convoi, le sous-marin allemand U110, est contre-attaqué par l’escorte. Grenadé, il fait surface en urgence et son équipage abandonne le bord sans parvenir à couler le U.Boot. Le commandant du destroyer Buldog décide de ne pas l’éperonner et envoie une équipe de prise qui trouve cartes, tables de bigrammes pour le surchiffrage, procédures diverses dont le code météo qui est le chainon manquant aux cryptologues de Bletchley Park pour attaquer l’Enigma de la Kriegsmarine (Etant plus faible, il permet par comparaison de déduire la clé). Les Britanniques décryptent les réseaux de la Luftwaffe depuis juin 1940 et ceux de la Wehrmacht depuis le printemps 1941. Cette erreur cryptographique majeure permet de lire le trafic des U-Boote de juin 1941 au 1er février 1942, date de la mise en service de l’Enigma M4. Le renseignement naval britannique déroutera à temps de nombreux convois menacés et sauvera ainsi des centaines de cargos et pétroliers, dont la perte aurait compromis le débarquement Anglo-américain en Afrique du Nord (novembre 1942). Lire Guerre des codes et guerre navale, 1939-1945 de Guy Malbosc et Jean Moulin – 2012.

8 mai 1942 : fin de la bataille de la mer de Corail. Grace à ses avions embarqués, la flotte américaine de l’amiral Fletcher défait une flotte japonaise qui s'apprête à envahir la Nouvelle Guinée.

8 mai 1945, le jour même de la victoire alliée sur le nazisme, de violentes émeutes éclatent à Sétif et Guelma, en Algérie.
Les manifestants sont des Algériens de confession musulmane dont beaucoup se sont battus dans les troupes françaises qui ont libéré l'Italie du fascisme. Ils souhaitent avec le retour de la paix gagner un peu d'autonomie. Parmi eux un lycéen de 16 ans : Kateb Yacine, futur poète algérien...
Suite au massacre de civils, la répression, d'une grande brutalité, fait 8.000 à 20.000 morts parmi les musulmans. C'est un lointain prélude à la guerre d'indépendance.

8 mai 1945, à 23h01, au lendemain de la capitulation allemande, les combats cessent officiellement dans toute l'Europe.

La Seconde Guerre mondiale n'a fini toutefois qu'avec la capitulation du Japon, le 2 septembre 1945. Les Américains distinguent ainsi le V-E (Victory-Europe) Day, jour de la victoire en Europe et le V-J (Victory-Japan) Day, jour de la victoire sur le Japon...
La France commémore la Capitulation
Pour des raisons spécieuses, la France est depuis 1981 le seul pays qui commémore par un jour férié et chômé le 8 mai 1945, fin de la guerre en Europe. Ni les Anglais, ni les Américains ne chôment le 8 mai. Quant aux Russes, c'est le 9 mai qu'ils célèbrent la capitulation de l'Allemagne nazie et la fin de ce qu'ils appellent la « Grande Guerre patriotique », la cessation des combats ayant été enregistrée ce jour-là à Moscou en raison du décalage horaire.

8 mai 1954 : Dien Bien Phu, suite et fin : « Après la chute du secteur principal, l’effort viêt-minh se concentre sur Isabelle dont la situation est sans issue. À la nuit tombée, le colonel Lalande tente bien une sortie, mais, immédiatement, ses éléments de tête sont pris à partie par l’ennemi et le gros des troupes se trouve mêlé aux bo doïs qui s’infiltrent de partout. À 1H50, Albatros ayant échoué, Isabelle envoie un dernier message : « sortie manquée, ne puis plus communiquer avec vous - Stop - Fin citation ». La bataille de Diên Biên Phu est définitivement terminée.  A la date du 5 mai 1954, 1 142 combattants sont déclarés morts et 1 606 portés disparus du côté français. 4 436 ont été blessés plus ou moins grièvement. Environ 1 161 déserteurs. À ce total, il convient d’ajouter les pertes des deux derniers jours de combat, évaluées entre 700 et 1 000 hommes. Au total, le Viêt-Minh capture donc un peu plus de 10 000 hommes, 60 % de ceux-ci mourront dans les camps viêt-minh, de malnutrition, de maladies, de misère physiologique. Quant aux pertes subies par l’armée populaire, les incertitudes portant sur les chiffres sont encore plus grandes. Si les chiffres de 25 000 tués et 12 000 blessés avancés par certains services semblent ne pas devoir être retenus, celui de 22 000 victimes, tués et blessés confondus, paraît proche des estimations faites par le 2e bureau du corps expéditionnaire et confirmées, officieusement, par certains officiels viêt-minh. Cependant, l’Institut d’histoire militaire du Vietnam, qui dépend du gouvernement vietnamien, ne reconnaît toujours, aujourd’hui, que 4 020 tués, 792 disparus et 9 118 blessés ». CDT Yvan Cadeau (SHD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 9 mai   Mer 9 Mai - 9:23

9 mai 1630 : mort d'Agrippa d'Aubigné (Genève). Protestant, homme de guerre et écrivain, il est le compagnon d'arme d'Henri de Navarre jusqu'à ce que celui-ci devienne Henri IV et roi de France (1589). Erudit et doué pour les lettres, il publie les Tragiques sur la fin de sa vie et lors de son exil, œuvre dans laquelle il raconte l'histoire des guerres de religion en s'appuyant sur ses souvenirs. Sa petite-fille, Françoise d'Aubigné (future Mme de Maintenon), épousera Louis XIV.

9 mai 1769 : bataille de Ponte Novo (Corse) La Corse est une possession de la ville de Gènes depuis le XIVème siècle. Les Génois considèrent l'ile comme une colonie à exploiter et finissent par irriter les habitants qui régulièrement se révoltent. La famille Paoli (le père, Hyacinthe puis le fils, Pascal) se fait un nom dans les luttes indépendantistes que certains patriotes corses mènent dès 1729 contre Gênes puis contre la France. Des troupes françaises font déjà garnison dans quelques villes corses à la demande de Gênes et avant même que celle-ci ne cède au roi de France la souveraineté sur l'ile (1768). Lors de la bataille de Borgo (fin 1768), le marquis de Chauvelin est battu par les hommes de Pascal Paoli, général et père de la Nation corse. Six mois plus tard, Le conte de Vaux débarque avec 24 000 hommes et bat les patriotes à Ponte Novo. La bataille, où les Corses se battent très courageusement, est un des symboles fondateurs de la lutte indépendantiste. Le père de Napoléon Bonaparte appartient à cette mouvance mais finit par se rallier à la France à la différence de Paoli qui s'exile 20 ans au Royaume-Uni. Napoléon nait quelques mois plus tard (15 août 1769). Paoli revient sur son ile à la faveur de la Révolution française et tout en étant un des hommes emblématiques des Lumières et de la Démocratie naissante, il s’oppose à la famille Bonaparte ... avec l’aide des Anglais.

9 mai 1808 : le colonel Vincent-Yves Boutin quitte Toulon pour Alger. A bord du brick Le Requin, Boutin part en mission secrète pour le compte de l’Empereur afin de dresser la carte du littoral algérois. Le lendemain, le Requin affronte et repousse le HMS Wizard.

9 mai 1917: Inauguration de la ligne de chemin de fer Djibouti Addis-Abeba.

« Le chemin de fer djibouto-éthiopien est une ancienne ligne à voie unique et métrique longue de 784 km, reliant Djibouti, la capitale de la république homonyme à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie. Construite entre 1897 et 1917, la ligne est inaugurée le 9 mai 1917. La société exploitante s'est appelée Compagnie impériale des chemins de fer éthiopiens (CIE), puis Compagnie du chemin de fer franco-éthiopien (CFE) à partir de 1909, avant de devenir la Compagnie du chemin de fer djibouto-éthiopien  (CDE) en octobre 1981 suite à l’indépendance de l’ancien territoire français en 1977. L'exploitation de la ligne s'est définitivement interrompue dans les années 2000. Elle est remplacée depuis 2016 par la nouvelle ligne à voie normale reliant Addis-Abeba à Djibouti ». CNE Christophe I.

9 mai 1940 : des commandos allemands interviennent en précurseurs sur les ponts du Rhin (Hollande – Belgique) Prélude à l’offensive allemande mettant fin à la drôle de guerre.

9 mai 1942 : destruction de l’émetteur d'Allouis (Cher). Henri Clastère, Paul Bodhaine et Maxime Gaudin, trois agents du BCRA sont parachutés dans le Cher, dans la nuit du 5 au 6 mai avec pour mission de faire sauter les antennes de Radio-Paris qui diffuse les programmes allemands mais sert aussi à brouiller ceux de Radio Londres. Les Allemands reconstruisent la station en deux semaines après sa destruction. L'émetteur émet toujours un signal utile pour la synchronisation des horloges françaises sur l'heure légale.

9 mai 1950 : discours initiant la CECA (salon de l’Horloge - Quai d’Orsay). Sur proposition de Jean Monnet, Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères français appelle à la mise en commun sous une autorité internationale des productions française et allemande de charbon et d’acier. Cette "déclaration Schuman" est considérée comme l’acte de naissance de l’Union européenne et fait du 9 mai la fête de l'Europe depuis 1985.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 10 mai   Jeu 10 Mai - 8:42

10 mai 1796 : bataille du pont de Lodi (Italie). Bonaparte bat magistralement les Autrichiens durant la première campagne d’Italie.

10 mai 1913 : premier bombardement aérien d'un navire de surface. « Le français Didier Masson et le Capitaine Joaquín Bauche Alcalde, qui volent pour le compte du révolutionnaire mexicain Venustiano Carranza (qui deviendra plus tard Président du Mexique), larguent de la dynamite sur des navires fédéralistes à Guaymas. Un peu plus tard dans la journée, Didier Masson va effectuer le premier largage de tracts par avion ». LCL Pierre B.

10 mai 1940 : fin de la drôle de guerre. L’Allemagne déclenche la « guerre éclair » (Blitzkrieg) en envahissant la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. Les Allemands testent avec succès la charge creuse sur les casemates bétonnées belges. En Grande-Bretagne, Chamberlain démissionne et Churchill lui succède en tant que Premier ministre. De manière anecdotique mais au même moment, un commando français de la Marine éventre la coque du cargo allemand Corrientes alors qu’il est à quai (Iles Canaries – Las Palmas) après avoir fait exploser un pain de plastic, nouvelle invention anglo-saxonne.

10 mai 1941 : Rudolf Hess, saute en parachute sur l'Ecosse. Rudolf Hess prétend vouloir essayer un Messerschmitt Bf 110 et détourne l'avion jusqu'en Ecosse. Attaqué par la DCA, il saute en parachute à Ayrshire. Il se casse la cheville à son atterrissage et est immédiatement arrêté par les autorités britanniques. Il demande alors à rencontrer le duc d'Hamilton qu'il dit connaître depuis une visite officielle du Prince de Galles en Allemagne avant la guerre. Il pense que le duc serait un bon médiateur, au service de Lord Hallifax opposant et successeur potentiel de Winston Churchill. Il passera sa vie en prison sous haute surveillance à Berlin (prison de Spandau). Il est retrouvé pendu dans sa cellule en 1987. Hess a-t-il agit sur un coup de tête ? A-t-il été manipulé par les agents de Churchill (SO 1 : intoxication), l’incitant à croire une alliance germano-britannique possible ? Hess était-il réellement mandaté par le régime nazi ? Un débat d’historiens existe donc bel et bien sur cet épisode qui est nourri par le manque d’informations déclassifiées.

10 mai 1966 : transatlantique pour Mirage IV. En 7h40 et 3 ravitaillements en vol, un Mirage IV des Forces Aériennes Stratégiques traverse l’Atlantique (Mont-de-Marsan/Boston) dans le cadre de l’opération Tamouré qui vise à rallier Mururoa pour procéder à un essai nucléaire atmosphérique par largage depuis avion.  Le tir aura lieu le 19 juillet à 85 km de Mururoa. Le Mirage IV a tenu son rôle de bombardier stratégique français pendant 40 ans.

10 mai 1972 : premier vol pour le A-10. Le prototype du Fairchild A-10 Thunderbolt II, avion américain d’attaque au sol effectue son premier vol. Avion célèbre pour l’appui des troupes au sol et qui a été engagé sur tous les théâtres d’opérations américains. Il n’est pas prévu être retiré du service avant  2028.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 11 mai   Ven 11 Mai - 8:55

11 mai 1678 : naufrage des récifs d’Aves (actuel Venezuela). Après avoir repris aux Hollandais, l’ile de Gorée, Tobago et Cayenne durant la campagne de 1676-1677, le vice-amiral Jean d’Estrées décide d’attaquer Curaçao, île hollandaise. Refusant de prendre un pilote alors que ses adjoints l’exhortent à le faire, il s’échoue dans la nuit du 11 au 12 mai avec 17 navires (dont le vaisseau amiral le Terrible) sur les récifs des îles d’Aves. Cette catastrophe (500 morts) a effacé de la mémoire de la Royale ses premiers succès sans toutefois l’empêcher d’être promu maréchal de France en 1681.

11 mai 1689 : bataille de la baie de Bantry (Irlande). Victoire navale française sur les Anglais durant la guerre de la Ligue d’Augsbourg. Jacques II d’Angleterre, détrôné par Guillaume d’Orange, s’est réfugié en France où Louis XIV l’aide à retrouver son trône. Une armée navale de vingt-quatre vaisseaux commandée par le lieutenant général de Châteaurenault débarque ainsi 1500 hommes dans la baie de Bantry lorsqu’il est rejoint par une flotte anglaise (amiral Herbert). Châteaurenault réussit à la fois le débarquement des troupes et la sortie de la baie sous le feu anglais puis met en fuite l’escadre ennemie qui dénombre plus de trois cents tués ou blessés.

11 mai 1745 : bataille de Fontenoy (Belgique). Louis XV grâce au Maréchal de Saxe remporte une belle victoire sur la coalition anglo-hollandaise du duc de Cumberland. Une colonne ennemie parvient à percer la première ligne française mais est stoppée par l’utilisation à bout portant de 4 canons. Profitant de la désorganisation créée, les Français (mais aussi des Irlandais !) chargent la colonne disloquée. Cette célèbre bataille est décrite dans de nombreux ouvrages. A signaler le canon artisan de la victoire, du général Rouqueyrol, (Lavauzelle – coll. la pensée préservée) évoquant le rôle de l’artillerie dans les batailles (jusqu’à la Première guerre mondiale) et notamment cette fameuse contre-attaque à Fontenoy permise par quelques canons bien placés. Voir aussi le Poème de Fontenoy par Voltaire et les peintres Philipoteaux (la bataille de Fontenoy) ou Detaille (le salut avant la bataille de Fontenoy) illustrant la mythique et improbable formule "Messieurs les Anglais, tirez les premier !"

11 mai 1857 : attaque du fort de Médine (actuel Mali). Le marabout El Hadj Omar, à la tête de 20 000 guerriers Toucouleurs, armés de fusils, attaque le fort de Médine défendu par le sergent Desplat et le chef du village, Paul Holle. Ces derniers ne disposent que d’une poignée de tirailleurs (équivalant d’une compagnie) pour protéger le poste et le village heureusement fortifiés. Le poste résiste pendant 97 jours aux assauts des Toucouleurs. Il est finalement sauvé par le général Faidherbe qui amène des renforts par bateau sur le fleuve Sénégal.

11 mai 1916 : mort du commandant de Rose, créateur de la Chasse. « Charles de Tricornot de Rose est né en 1876. Fils d'un officier de cavalerie, il entre à Saint-Cyr en 1895 et choisit les dragons. Condamné à trois ans de non-activité par un tribunal militaire lors de l'affaire des inventaires à la suite de la loi de séparation des églises et de l'Etat, il se passionne pour l'aviation naissante avant de réintégrer l'armée en 1910 au sein de la toute jeune aéronautique militaire. Titulaire du premier brevet d'aviateur militaire en 1911, il participe au développement de cette nouvelle composante des armées en particulier pour l'observation et le réglage d'artillerie tout en étant persuadé, très vite, que l'avion devra aussi participer par son armement aux combats. En août 1914, il commande l'aéronautique de la 5e armée de Franchet d'Esperey. En mars 1915, il crée la première escadrille, spécialisée dans la chasse, la MS 12. Toutefois, il n'y a pas encore une doctrine d'emploi. Après avoir pris le commandement du secteur de Verdun, le général Pétain lui demande, le 28 février 1916, de rassembler les meilleurs chasseurs avec la fameuse injonction : " Je suis aveugle. Rose balayez moi le ciel". Au bout de quinze jours, les avions du commandant de Rose ont réussi à reprendre la maîtrise du ciel afin que les avions d'observation puissent renseigner le commandement et régler les tirs d'artillerie. La chasse n’étant pas une fin en soi mais le moyen de permettre la réalisation des autres missions de l’aéronautique. Le commandant de Rose meurt dans un accident d'avion le 11 mai 1916 sans avoir vu la totalité de sa réussite.​ Un avion Bébé Nieuport du type de ceux utilisés lors de la bataille de Verdun est exposé au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget ». (Gilles Aubagnac - musée de l’Air et de l’Espace

11 mai 1941 : dernier raid du Blitz sur Londres. La Chambre des Communes, à Londres est détruite tôt dans la nuit lors d’un raid massif responsable de 2 000 incendies et de 3 000 victimes. Quelques jours plus tard la Luftwaffe est envoyée à l’est pour préparer l’invasion de l’URSS ce qui met fin au Blitz. Entre septembre 1940 et mai 1941, ce dernier a fait 43 000 morts, 90 000 blessés graves, et 150 000 blessés légers, tous civils. La Luftwaffe a perdu 2 000 appareils et leurs équipages. L’Allemagne ne parvint cependant pas à briser le moral des Britanniques et n’arriva pas non plus à paralyser leur effort de guerre.

11 mai 1944 : attaque du mont Majo (Italie). Depuis le mois de janvier 1944, les alliés butent sur la ligne de défense Gustav dont le verrou est le mont Cassin tenu par des troupes d’élite allemandes. Les alliés engagent jusqu’à 300 000 hommes face aux 100 000 allemands retranchés dans les montagnes. Le général Juin persuade les alliés d’abandonner l’attaque frontale du mont Cassin pour le déborder par les hauteurs voisines là où les allemands jugent la pénétration impossible. Dans la soirée du 11 mai, Juin lance les goumiers et tirailleurs du général Guillaume (2ème division d’infanterie marocaine et 4ème division marocaine de montagne) à l’assaut du mont Majo. Ils transportent leur artillerie à dos de mulets sur des terrains impraticables pour des troupes non aguerries au combat en montagne et finissent par prendre le sommet le 13 mai. Le colonel allemand Böhmler, l’un des défenseurs de Cassino dans ses mémoires : « La grande surprise fut l’attitude au combat du Corps expéditionnaire français. C’est Juin qui, en s’emparant du mont Majo et en faisant irruption dans la vallée du Liri, a réduit en miettes la porte de Rome. »

11 mai 1960 : le Mossad enlève Adolph Eichmann (Buenos Aires). Responsable durant la Seconde Guerre Mondiale de la logistique de la solution finale, l’officier S.S Eichmann est fait prisonnier par les américains en 1945 alors qu'il tente de fuir sous une fausse identité. Le 5 février 1946, il s'évade et gagne l'Argentine après s'être caché en Allemagne, en Autriche et en Italie pendant 4 ans grâce à des complices. Le Mossad intervient secrètement en argentine, sur ordre du Premier ministre israélien Ben Gourion, et parvient à l’enlever et à l'exfiltrer vers Israël. Les Israéliens veulent un procès à l'image de celui de Nuremberg pour accomplir un travail de mémoire auprès de la jeune génération. Ce procès très médiatisé est suivi dans le monde entier. L'accusé reconnait les faits mais affirme n'avoir fait qu'obéir aux ordres reçus. Il est pendu et incinéré le 1er juin 1962. Ses cendres sont dispersées dans les eaux internationales de la Méditerranée.

11 mai 1988 : mort de Kim Philby (Moscou). Agent double britannique à la solde du KGB, Philby est un des plus célèbres traitres de la période de la Guerre Froide. Issu d'une famille prestigieuse, il est plus ou moins clairement protégé par le gouvernement britannique lorsque les soupçons des services secrets occidentaux se transforment en preuves. Ecarté du MI6, il s’exile à Beyrouth puis gagne l’URSS où il est accueilli en héros. Le scandale est grand au Royaume-Uni mais aussi en Occident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 12 mai   Sam 12 Mai - 8:30

12 mai 1694 : Duguay-Trouin se rend (au large des iles Sorlingues). Après un combat héroïque, le capitaine Duguay-Trouin, commandant de la frégate Diligente se rend à une escadre anglaise (six vaisseaux du contre-amiral David Mitchel). Il a perdu 230 hommes sur un équipage de 250 marins. Fait prisonnier, il s’évade peu après de Plymouth avec la complicité d’une jolie anglaise qu’il a séduite.

12 mai 1930 : traversée de l’Atlantique Sud. « L'aviateur français Jean Mermoz réussit la première traversée postale sans escale de l'Atlantique Sud entre Saint-Louis (Sénégal) et Natal (Brésil) à bord de l'hydravion Laté 28-3 "Le Comte de la Vaulx". Il parcourt en 21 heures les 3 200 kilomètres qui séparent les deux continents. Il permet ainsi l'ouverture de la liaison postale France-Amérique du Sud. Jean Mermoz disparaîtra en mer au large du Sénégal à bord de l'hydravion "La Croix du Sud" en 1936 ». LCL Pierre B.

12 mai 1940 : première bataille de chars (d'envergure) de l'histoire (Hannut - Belgique). Le corps de cavalerie commandé par le général français Prioux (chars Hotchkis et SOMUA 35) donne un coup d'arrêt puis freine le 16e corps de Panzer du général Hoepner (Panzer I, II, III et IV) dans le cadre d’un rapport de force au global équilibré. Même si les Allemands perdent 164 chars contre 105 côté français, la bataille ne peut  être considérée comme une occasion de victoire manquée puisque la mission du corps de cavalerie français n’a pu être remplie (couvrir l’installation de la 1ère armée sur la ligne Wavre-Gembloux-Namur et renseigner sur la situation des Belges sur le canal Albert).  Bien que mécaniquement excellents, les chars français ont été victimes de deux défauts congénitaux majeurs : absence de radio (interdisant coordination entre eux et avec les appuis ) et tourelle à 1 homme (le chef de char est à la fois tireur et chargeur). L’efficacité des Stukas allemands contre l’artillerie a par ailleurs privé les chars français de ces précieux appuis.

12 mai 1943 : première torpille acoustique sous-marine. Le UBoot U-456 est coulé par l’explosion d’une torpille anti-sous-marine acoustique (Marck 24) larguée pour la première fois depuis un bombardier Consolidated Liberator

12 mai 1949 : fin du blocus de Berlin. Du 24 juin 1948 au 12 mai 1949, soit pendant plus d'un an, Berlin Ouest est ravitaillé uniquement par voie aérienne grâce à un gigantesque effort logistique principalement américain. Les Soviétiques ne parviennent pas à étouffer la partie Ouest de Berlin qu’occupent les Alliés et ce malgré les nombreuses intimidations de l’URSS. 79 alliés perdent la vie durant le pont aérien à cause d’accidents liés pour beaucoup à des obstructions soviétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 13 mai   Dim 13 Mai - 19:33

13 mai 1958 : le Coup d’Alger. Une manifestation d'anciens combattants a lieu à Alger à la mémoire de trois militaires du contingent faits prisonniers par les fellaghas et fusillés en Tunisie. Le 13 mai 1958 correspond aussi à la date d’investiture à Paris de Pierre Pfimlin que les partisans de l’Algérie française redoutent de voir négocier avec le FLN. Profitant de la manifestation, ils donnent l'assaut au bâtiment du gouvernement général d’Alger sous la conduite de Pierre Lagaillarde et nomment un Comité de salut public. Le général Jacques Massu en prend la présidence. Deux jours plus tard, le général Salan fait acclamer le nom du général de Gaulle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 14 mai   Lun 14 Mai - 9:46

14 mai 1643 : mort de Louis XIII (St Germain en Laye).  Fils d’Henri IV,  père du futur Louis XIV et mari d’Anne d’Autriche, Louis XIII dit le Juste meurt à 33 ans soit quelques mois seulement après son ministre Richelieu. Ces morts semblent survenir au plus mauvais moment puisque les Français s’apprêtent à livrer bataille à Rocroi contre l’armée des Flandres espagnole. Le Grand Condé, commandant des troupes, cachera la nouvelle à ses hommes pour ne pas les démoraliser avant le combat. C’est le futur St Vincent de Paul qui l’assiste à sa demande dans ses derniers instants. « Je n'ai vu mourir personne plus chrétiennement » dira St Vincent de Paul.

14 mai 1747 : bataille naval du Cap Finisterre (au large du cap Ortegal - Espagne). Les Anglais (Amiral Anson), très supérieurs en nombre, battent les Français qui escortent 2 convois, l’un à destination du Canada (Chef d’escadre La Jonquière), l’autre de L’Inde (Chevalier Saint Georges). 800 marins français périssent dont La Jonquière. Les Anglais font l’éloge du comportement de leur adversaire. Le convoi pour le Canada réussi à s’esquiver et parviendra à destination.

14 mai 1807 : le sergent Chopot fait honneur au Génie à Dantzig (actuelle Gdansk – Pologne). Le général Lefebvre assiège Dantzig où se sont repliés 20 000 Prussiens et Russes depuis le 19 mars. En repoussant une tentative de sortie, les troupes du génie découvrent une mine en cours d'excavation sous les positions récemment acquises par les assiégeants. Le sergent Chopot fait prisonniers, seul, 12 Prussiens en plein travail de sape.

14 mai 1915 : le général Gouraud commandant du CE des Dardanelles. Le général de division Gouraud succède au général d’Amade et reçoit le commandement du corps expéditionnaire d’Orient (CEO) des Dardanelles. Un mois et demi plus tard (30 juin) il perd un bras suite à l’explosion d’un obus turc alors qu’il inspecte un hôpital de campagne.

14 mai 1917 : bataille d’Otrante (Mer Adriatique). L’amiral Miklos Horthy commande l’attaque du barrage du détroit d’Otrante où Italiens, Britanniques et Français ferment l’accès à la Méditerranée à la marine Austro-hongroise. Horthy inflige de lourdes pertes aux Alliés après un raid audacieux qui lui vaudra d’être nommé commandant des forces navales austro-hongroises. (A noter la conférence de Catherine Horel sur l’Amiral Horthy au SHD le 18 juin 2015).

14 mai 1940 : l'Allemagne déferle

- En Hollande la Luftwaffe bombarde Rotterdam (30 000 civils tués), les parachutistes allemands prennent les aéroports malgré des pertes sévères. La Hollande capitule le jour même.

- En Belgique, la 7ème Panzerdivision de Rommel est à Dinant et franchit la Meuse.

- En France, les Allemands percent à Sedan depuis le 13, grâce aux Pionniers. Leur pont flottant permet au général Guderian de faire franchir ses blindés qui séparent la IIème armée du général Huntziger de la IX de Corap. Côté allemand : décision, rapidité des ordres, des mouvements et belle coordination entre l'appui aérien et l'attaque terrestre. Côté français : la prise de conscience progressive des erreurs et manquements paralyse la chaîne de commandement malgré ici et là des actions de résistance héroïques, vouées à l'échec car non coordonnées.

14 mai 1941 : les aérodromes français de Syrie bombardés par les Britanniques. Une révolution de palais à Bagdad ayant porté au pouvoir un gouvernement pro-allemand, le contrôle des sources d'approvisionnement en pétrole est dangereusement menacé pour les Britanniques. Les putschistes irakiens, le carré d'or, demandent l'aide de l'Allemagne qui est alors engagée dans la campagne des Balkans et qui de plus ne dispose pas de suffisamment d'allonge stratégique. Sollicité par l'Allemagne, Vichy après quelques hésitations accorde le droit d'escale sur ses aérodromes en Syrie. Londres les fait bombarder le 14.

14 mai 1955 : création du pacte de Varsovie. En réponse à l’OTAN (avril 1949) et à l’intégration de la RFA dans l’Alliance Atlantique (oct 1954), les Soviétiques constituent leur propre alliance avec l’Albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la RDA, la Roumanie, la Tchécoslovaquie et la Pologne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 15 mai   Mar 15 Mai - 8:56

ERRATUM pour le 14 mai 1643 : mort de Louis XIII (St Germain en Laye).  Fils d’Henri IV,  père du futur Louis XIV et mari d’Anne d’Autriche, Louis XIII dit le Juste meurt à 41 ans soit quelques mois seulement après son ministre Richelieu et après 33 ans de règne.
Merci aux très nombreux lecteurs pour cette correction.

15 mai 1917 : Pétain remplace Nivelle. Le général Pétain remplace Nivelle au commandement en chef des armées françaises. En un mois, l’armée française a perdu 135 000 hommes, 25 000 tués. Cependant, par comparaison, c’est moins qu’en août 1914 où 3 jours de combat ont fait  près de 50 000 morts français, sans même compter les blessés et prisonniers.

15 mai 1940 : 1460 soldats français tués ce jour. La 1ére armée repousse l'attaque du XVIème corps blindé allemand à Gembloux (Belgique) et le tient en échec pendant 72 heures. A Stonne (Ardennes), le combat est tout aussi furieux : le village change 19 fois de camps. Des poches vont y résister jusqu'au 25 mai. A la Horgne (Ardennes), ce sont les Spahis qui mettent un coup d'arrêt au général Guderian. Le résultat final de la campagne de France est certes un échec cuisant pour l'armée française et donne souvent l'impression que la combativité de nos forces y a été nulle. Cependant, le taux de pertes de cette période est tout aussi effrayant qu'aux mauvais jours de Verdun (1916)  ou de l’offensive du Chemin des Dames (Avril 1917) et la plupart des morts sont comptabilisées au combat et non lors d'une retraite.

15 mai 1941 : l'espion Sorge annonce Barbarossa. L'Allemand Richard Sorge, espion à la solde des Soviétiques et en poste à Tokyo, transmet un message à Moscou révélant que l'invasion de l'URSS par le IIIème Reich doit être déclenchée entre le 20 et le 30 juin. Le renseignement est d'une grande valeur mais Staline n'y croit pas. Le 22 juin, Hitler déclenchera le plan Barbarossa.

15 mai 1943 : naissance du Comité National de la Résistance. Le CNR est constitué sous l'égide de Jean Moulin. Celui-ci parvient après plusieurs réunions secrètes et quelques compromis à déclarer la primauté du politique (de Gaulle) sur l'ensemble des mouvements de la Résistance intérieure.

15 mai 1945 : la France est désignée comme membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU (San Francisco). Le Conseil de sécurité se compose de 15 membres, dont cinq membres permanents : Chine, États-Unis d'Amérique, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni, et 10 membres élus par l'Assemblée générale pour un mandat de deux ans.

15 mai 1958 : de Gaulle sort de son silence. La IVème République vacille sous l’effet de la menace d’un putsch de l’armée française en Algérie à l’occasion d’une manifestation patriotique qui dégénère à Alger (13 mai). Une majorité de pied-noir souhaite le retour de de Gaulle pour enrayer le processus d’indépendance de l’Algérie. Le général Massu prend la présidence du Comité de salut public né de l’insurrection algéroise et en appelle au général de Gaulle, l’exhortant à sortir de son silence.  De Gaulle déclare qu’il se tient « prêt à assumer les pouvoirs de la République ».  Le président de la République, René Coty, conscient de l’état d’esprit des Français, appelle le 1er juin, « le plus illustre des Français» à former son gouvernemen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 16 mai   Mer 16 Mai - 9:19

16 mai 1364 : bataille de Cocherel (près d'Evreux). Les Anglos-Navarrais bloquent la vallée de la Seine qui est l’axe d'approvisionnement de Paris, alors que la situation politique et économique du Royaume de France est très précaire. Le roi Charles V, récemment couronné, envoi Bertrand du Guesclin dégager l'axe vital. Arrivant avec 2000 hommes devant Cocherel, il constate que l'ennemi, reprenant la tactique anglaise de l'époque, occupe une colline sommairement fortifiée d'où il attend que les Français fidèles à leur fougue, l'attaquent dans une charge suicidaire. Du Guesclin retient ses troupes qui souffrant de la chaleur et de la soif aimeraient en finir au plus vite. Conscient que l'attaque et l'attente sont dangereuses, il ruse et simule une retraite qui incite les Anglos-Navarrais à quitter leurs positions pour poursuivre les fuyards. Du Guesclin fait volteface et s'imbrique dans le dispositif anglais empêchant les fameux archers d'utiliser leurs armes. Un petit détachement déborde l'ennemi et capture leur chef, Jean de Grailly. La victoire assoit le roi de France sur son trône et donne une grande crédibilité au chef de guerre breton.

16 mai 1635 : la France entre dans la guerre de 30 ans. La France déclare la guerre à l'Espagne. Le même jour Richelieu crée 12 régiments de cavalerie dont le 2ème régiment de cuirassiers, dit « Cardinal duc » (dissous en 1991 à Reutlingen en Allemagne).

16 mai 1843 : prise de la Smala d'Abd el Kader (Algérie). Le duc d'Aumale (fils du roi Louis-Philippe) surprend le camp itinérant d'Abd el Kader et le charge d'emblée remportant une victoire inattendue. Abd el Kader, absent du camp se rend fin 1847.  Il passera plusieurs années en résidence surveillée aux châteaux de Pau puis d’Amboise et sera libéré le 13 octobre 1852 par Louis-Napoléon.

16 mai 1916 : signature des accords Sykes-Picot (Londres). L'empire ottoman ayant rallié en octobre 1914 le camp des Empires centraux (Allemagne et Autriche-Hongrie), la France et le Royaume-Uni cherchent à "monter" les tribus arabes contre les Ottomans et signent secrètement des accords prévoyant pour l'après-guerre le partage de la région correspondant au Moyen-Orient actuel, en deux zones d'influence. La Russie tsariste, dans la confidence, ne s'y oppose pas, mais ce sont les Bolcheviks qui une fois au pouvoir (novembre 1917) vendent la mèche. Les frontières actuelles en découlent (sauf pour la Jordanie et Israël).

16 mai 1950 : Première évacuation sanitaire par hélicoptère en opération (Cochinchine). « Dans la région de Bien Hoa. Les lieutenants Le Borgne et le CCh Pich Seam du 1er BCCP, blessés, sont évacués dans les paniers latéraux d’un Hiller 330. Ces paniers sont encore dépourvus de matelas et de couverture. Le pilote est le lieutenant Santini de l’armée de l’Air qui vient tout juste de terminer son entraînement ». LCL Frédéric A.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 17 mai   Jeu 17 Mai - 9:51

17 mai 1648 : victoire de Zumarshausen (Allemagne).Dernière bataille de la guerre de Trente ans sur le sol allemand. Elle est l’une des très nombreuses victoires que Henri de la Tour d’Auvergne, vicomte de Turenne a remporté pour le compte du roi de France. « Sans doute le plus grand homme de guerre français avant Napoléon » Universalis. Aussi bon stratège que tacticien, on lui doit le fameux : « Tu trembles carcasse, mais tu tremblerais bien davantage si tu savais où je vais te mener ». En effet, d’une bravoure sans pareille, il ne cachait pas son appréhension juste avant les combats.

17 mai 1684 : Duquesne bombarde Gênes. En guerre contre l’Espagne, Louis XIV décide de punir la République de Gênes alliée à l’empire d’Espagne. Il commande au lieutenant-général Duquesne l’attaque de la ville. Son escadre bombarde Gênes jusqu’au 28 juin, tire 3000 bombes et provoque d’importants dégâts dans la ville, à l’arsenal et au palais des Doges. La République de Gênes se soumettra aux conditions de Louis XIV et signera un traité de paix en février 1685.

17 mai 1809 : prise du fort de Camporoso (frontière italo-autrichienne). Le Prince Eugène de Beauharnais commandant l'armée d'Italie force le passage du col de Camporoso défendu par un détachement autrichien. Beauharnais est en route pour rejoindre Napoléon à Lobau. Il participera à la fin de la campagne d'Autriche à la bataille de Wagram (5 et 6 juillet) ayant une action déterminante.

17 mai 1944 : les Allemands abandonnent le mont Cassin (Italie). La bataille du Monte Cassino a commencé en janvier 1944 sur la ligne Gustav qui interdit l'Italie du Nord aux forces alliées. Bloqués de longs mois face au verrou de cette ligne de défense, les 300 000 alliés engagés ne parviennent pas à réduire les 100 000 Allemands malgré des attaques aériennes massives et de nombreux assauts frontaux. Le commandement américain s'en remet alors aux plans du général Juin, commandant le CEF (corps expéditionnaire français) qui consistent à utiliser les aptitudes des troupes marocaines au combat en montagne pour prendre les sommets environnant le mont Cassin. Le mont Majo tombe le 13 et dès lors les troupes allemandes vacillent. Le maréchal Kesselring donne l'ordre à la Xème armée dont le PC vient d'être anéanti par un bombardement aérien de se replier. La route vers Rome est ouverte.

17 mai 1987 : exocet contre frégate américaine (Golfe persique). Durant la guerre Iran – Irak (1980-1988), les belligérants ciblent leurs terminaux pétroliers et créent une zone d’insécurité dans l’une des mers les plus stratégiques du monde. L’USS Stark, frégate américaine opérant sur place est touché par deux missiles Exocet tirés par un Falcon 50 irakien qui a pris le bateau pour un pétrolier iranien. 37 marins américains sont tués. La frégate parvient néanmoins à rentrer aux USA par ses propres moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 18 mai   Ven 18 Mai - 8:49

18 mai 1291 : mort du grand-maître du Temple (Saint Jean d’Acre).  Guillaume de Beaujeu meurt en défendant la porte Saint Antoine dans la dernière citadelle franque de Terre sainte. Elle tombe 10 jours plus tard, le 28 mai.
Lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t43-biographie-des-chevaliers-du-temple

18 mai 1302 : matines de Bruges. La garnison française de Bruges est attaquée dans son sommeil par les rebelles flamands de Peter de Conincke qui refusent l’autorité de Philippe Le Bel. Mille Français sont assassinés au petit matin alors qu’ils sont hébergés par l’habitant.

18 mai 1565 : début du siège de Malte. Soliman le Magnifique envoie près de 40 000 hommes commandés par Mustapha Pacha pour s’emparer de l’ile de Malte. Ile stratégique posée au milieu de la Méditerranée, elle permet aux chevaliers Hospitaliers de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem de contrôler le trafic maritime mais aussi d’appuyer les corsaires du camp chrétien. Rejetés de l’ile de Rhodes par Soliman en 1522, les Hospitaliers de Jean Parisot de La Valette mettent un point d’honneur à tenir Malte.  Les Ottomans, vaincus, sont obligés de battre en retraite en septembre après 4 mois de siège très meurtrier.
Lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t56-siege-de-malte
Lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t57-biographie-de-jean-parisot-de-la-valette

18 mai 1756 : début de la guerre de sept ans. L'Angleterre déclare la guerre à la France même si les Français et les Anglais s'affrontent violemment depuis 1754 dans le Nouveau Monde pour contrôler le futur Canada, appelé alors Nouvelle France. Maîtrisant les voies maritimes, les Anglais empêchent les Français de ravitailler et renforcer leurs colonies. Faute de soldats et de moyens, le marquis de Montcalm commandant des troupes françaises sera vaincu. Il obtiendra cependant quelques victoires sur le terrain. Le traité de Paris en 1763 officialise la perte du Nouveau Monde pour la France.

18 mai 1794 : bataille de Tourcoing. Le général Moreau bat les anglo-autrichiens qui doivent reculer et laissent ainsi les Français se réorganiser face à l'invasion des monarchies coalisées contre la Révolution.

18 mai 1799 : mort de Beaumarchais (Paris). Auteur de théâtre (Le mariage de Figaro,…), inventeur (d’un mécanisme d’horlogerie) et espion des rois Louis XV (chasse aux pamphlets visant la couronne) et Louis XVI (aide aux insurgés américains dans la guerre d’indépendance).

18 mai 1804 : naissance du 1er Empire : Sénatus-consulte du 18 mai : « Article premier. Le gouvernement de la République est confié à un empereur, qui prend le titre d'Empereur des Français... ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 19 mai   Sam 19 Mai - 8:53

19 mai 1978 : la légion saute sur Kolwezi (ex Zaïre, actuelle RDC). Pour libérer des Européens pris en otages par les rebelles Katangais, le président Giscard d'Estaing déclenche l'opération Bonite. Le 2ème REP est largué sur Kolwezi. C'est la plus grande opération aéroportée depuis l'opération sur Suez (1956) : un régiment largué à 8000 km de sa base avec son armement et son matériel. Le 2ème REP déplore 5 morts mais remplit parfaitement la mission. 2800 otages sont libérés. Les transmissions stratégiques seront réalisées par des équipiers du 13° RDP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 20 mai   Dim 20 Mai - 8:24

20 mai 1955 : le CEA est reconnu "Maître d'œuvre en matière d'armement atomique". Un protocole d’accord est signé entre les Armées, le ministère des finances et le CEA.

20 mai 1969 : fin de la bataille d’Ap Bia (Vietnam). Victoire sur le terrain, défaite dans les médias. L’aviation ainsi que l‘infanterie US et sud-vietnamienne donnent l’assaut final à la colline d’Ap Bia où sont solidement retranchés les derniers défenseurs nord-vietnamiens. Les américains perdent une compagnie et ont plus de 300 blessés alors que les défenseurs sont anéantis (630 tués et un nombre indéfini de blessés). Cette bataille apparait à l’opinion publique américaine comme une boucherie (Ap Bia devint la bataille de hamburger Hill !) lorsque les médias s’en font l’écho. Critiquée par des sénateurs US, l’opération initiale visant à causer un maximum de pertes chez les nord-vietnamiens, si elle réussit en partie sur le terrain, est perdue médiatiquement aux USA, l’état-major ne parvenant pas à rétablir les faits et surtout à les remettre en perspective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: Chroniques du 21 mai   Lun 21 Mai - 8:52

21 mai 1940 : accident du général Billotte. (Ypres – Belgique). A l’issue de la conférence d’Ypres, qui a regroupé les représentants belges, britanniques et français pour décider des mesures à prendre suite à l’encerclement de l’armée du Nord par les forces allemandes, le général Billotte, commandant le corps français et chargé de conduire la contre-offensive contre les unités allemandes les plus avancées, se tue dans un accident de voiture en retournant à son PC. La vacance du commandement sera quasi-totale durant plusieurs jours, empêchant les alliés de saisir l’opportunité d’une « nouvelle Marne », alors même que des avions de reconnaissance français ont décelé la faille dans le dispositif allemand extrêmement étiré. Le commandant britannique, Lord Gort, conduit néanmoins l’attaque qui lui a été demandée à partir d’Arras avec un bataillon de chars qui sera presque totalement détruit, mais non sans mettre sérieusement en difficulté la 7° panzer division du Général Rommel ; toutefois, aucune troupe n’est prévue pour exploiter cette percée. En dehors de l’encerclement, au Sud-Est, le général Besson commandant le groupe d’armées N°3, mal informé des conclusions d’Ypres (cf. la mort de Billotte) et faisant peu confiance aux anglais, reste passif, malgré une supériorité numérique et matérielle croissante grâce à l’arrivée permanente de renforts de Lorraine

21 mai 1982 : débarquement britannique à San Carlos (Iles Falkland). Depuis que l’Argentine a envahi les iles Falkland (2 avril), les troupes britanniques et argentines se sont affrontées très brièvement en Géorgie du Sud (coup de main des SAS) puis sur mer et dans les airs (Harrier/Mirage III). Le 21 mai, alors que les Britanniques débarquent avec succès 4000 hommes dans la baie de San Carlos pour y établir une tête de pont vers Port Stanley, une attaque aérienne argentine coule une frégate et endommage 2 destroyers en couverture de l’opération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 22 mai   Mar 22 Mai - 8:45

22 mai 1689 : Jean Bart et Forbin faits prisonniers. (au large de Cherbourg). Les deux frégates, la Railleuse et les Jeux, commandées par les lieutenants de vaisseau Jean Bart et Forbin, sont attaquées par deux vaisseaux anglais. Blessés, les deux officiers sont faits prisonniers et enfermés à Plymouth. Ils s’échappent quelques jours plus tard en sciant les barreaux d’une fenêtre et traversent la Manche en chaloupe.

22 mai 1809 : bataille d'Essling (Autriche). Lors de la campagne d'Autriche, Napoléon frise la défaite. L'Archiduc Charles ne profite pas de son avantage numérique alors que la rupture des ponts sur le Danube a coupé la Grande Armée en trois. Le Maréchal Lannes (mortellement blessé) et 3 généraux sont tués mais les autrichiens perdent 23 000 hommes en 2 jours. Cette journée est racontée de façon romancée par Patrick Rambaud dans son ouvrage passionnant, La bataille (prix Goncourt).

22 mai 1939 : signature du pacte d’acier (Berlin). L’Allemagne nazie et l’Italie fasciste signent un accord militaire pour raffermir l’axe Rome-Berlin (novembre 1936).

22 mai 1943 : création du bataillon de choc (Algérie). Le général Giraud décide la création d’une unité française dont la vocation est d’apporter une aide spécifiquement militaire aux organisations de résistance en France. Le commandant Gambiez prend la tête de cette unité, créée à Staouéli (Algérie) avec une trentaine de cadres venus de tous horizons. Leur première mission consistera à préparer la libération de la Corse.

22 mai 1947 : mort du général Lelong (Corse). Le Gbr Pierre Lelong, GOLH, Cdt la subdivision d’Ajaccio, trouve la mort dans un accident de jeep. Sorti de Saint Cyr en 1913, il n’avait jamais cessé de s’exposer et de s’illustrer tout au long de sa carrière sur une vingtaine de théâtres d’opérations. Capable d’exploits peu ordinaires, c’est ainsi qu’en Sibérie en janvier 1919, il avait rejoint Omsk, à demi gelé sur une locomotive dont il avait obligé le mécanicien (le pistolet à la main) à le conduire, lui et le prisonnier qu’il escortait, sur des dizaines de km par un froid de loup. Jeune de corps et de caractère, original et non conformiste, il excellait dans le commandement de la troupe. Le GCA Borgnis Desbordes qui avait été son camarade de captivité dans le camp de représailles où les Allemands gardaient les évadés récidivistes au cours de la Grande Guerre, a dit de lui : « …D’aucuns ne comprirent pas que l’on pouvait être un chef, un chef de guerre lucide et obéi, sans être grave et sinistre. On alla même jusqu’à lui reprocher d’être trop brave… ». Ephéméride des TDM.

22 mai 1992 : décision de créer le Corps Européen (La Rochelle). François Mitterrand et Helmut Kohl annoncent lors du sommet européen de La Rochelle leur volonté de créer une unité militaire européenne à l’image de la brigade franco-allemande (existant depuis octobre 1989). L’état-major du corps européen est implanté à Strasbourg. Ce corps a depuis été rejoint par les nations cadres belge, luxembourgeoise, espagnoles et les nations associées grecque, autrichienne, italienne, polonaise et turque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 23 mai   Mer 23 Mai - 8:32

23 mai 1430 : Jeanne d'Arc est capturée (Compiègne). Appelée à l'aide par les habitants de Compiègne qu'assiège Jean II de Luxembourg-Ligny, un allié des Bourguignons, Jeanne se précipite avec 400 hommes. Elle est encerclée par les Bourguignons qui la font prisonnière et la remettent au duc du Luxembourg qui va la vendre aux Anglais. La somme sera extorquée aux habitants français de Normandie. Un an plus tard elle est condamnée au bucher pour hérésie.

23 mai 1592 : bataille de Craon (Ouest de la France). Le roi Henri IV (il ne sera sacré qu'en 1594) perd une bataille face à la ligue catholique (qui refuse de se soumettre à un ex-protestant) durant la 8ème guerre de religion. Les troupes d'Henri IV commandées par le duc de Montpensier sont vaincues par le duc de Merceur venu briser leur siège devant Craon.

23 mai 1706 : bataille de Ramillies (actuelle Belgique). Le duc de Marlborough à la tête d'une coallition (St Empire, Norvege, Danemark, Provinces Unies) écrase les Français au cours d'une bataille qu'il mène avec une grande lucidité : il envoi des coups de sonde dans le dispositif du Maréchal de Villeroy qui poussent ce dernier à dégarnir son flanc. Profitant de la faiblesse décelée, l'Anglais attaque et inflige une très sévère défaite qui coute à Louis XIV ses possessions aux Pays-Bas espagnols. Les Français perdent 10 fois plus d'hommes que les Anglais. C'est l'une des plus grandes défaites de Louis XIV et encore une fois à cause de Villeroy puisque ce dernier avait déjà subi deux revers majeurs à Chiari en 1701 et à Cremone en 1702.

23 mai 1793 : bataille de Famars (près de Valenciennes). Défaite française près de Valenciennes face aux coalisés. Anglais, Autrichiens, Hollandais et Hanovriens envahissent le nord de la France avec 140 000 hommes en réaction à la déclaration de guerre de la Convention mais surtout pour punir les révolutionnaires ayant guillotiné leur roi. Après un premier contact montrant au général Lamarche que son armée (armée du Nord) n'est pas de taille à repousser l'attaque vers Valenciennes, il abandonne la ville à un siège qui va durer plus d'un mois.

23 mai 1809 : bataille d'Alcaniz (Espagne). Le général Suchet vient tout juste d’être nommé à la tête de l’armée d’Aragon (5 avril). Pour sécuriser la zone, il attaque Alcaniz défendue par le général espagnol Joaquim Blake. Le sang-froid des défenseurs espagnols sauve la situation : parvenus fougueusement jusqu’aux dernières défenses, les Français se font surprendre par le tir de mitrailles à bout portant des artilleurs ennemis. La salve est si meurtrière que dans le flottement qui s’ensuit, un tambour bat la retraite, entrainant la débandade. Blake ne saisit pas sa chance et ne poursuit pas Suchet. Ce dernier va reprendre sévèrement en main sa troupe (le tambour est fusillé) et devenir le chef français le plus aimé (par ses hommes mais aussi par les Espagnols) de la guerre d’Espagne.

23 mai 1809 : replis après la bataille d'Essling (Autriche). La veille, Napoléon a perdu 7000 hommes dont le maréchal Lannes. Très affecté par la perte de cet ami, l'Empereur met quelque temps à se reprendre. Il ordonne à ses troupes de se replier sur l'ile de Lobau (sur le Danube) pour se réorganiser. Les Austro-hongrois, encore plus éprouvés crient cependant victoire. Ce semi-échec pour Napoléon est en partie imputable au manque de reconnaissance : le Danube en crue a arraché à deux reprises les ponts qui reliaient l’ile de Lobau au Marchfeld, morcelant l'armée française. Les pontonniers fournissent un travail remarquable à cette occasion. Dans quelques semaines, sur ce même Marchfeld, Napoléon clarifiera la situation en remportant la brillante bataille de Wagram.

23 mai 1941 : opération Rheinübung. Le cuirassé Bismarck qui a quitté le port de Bergen (Norvège) s'engage dans le détroit de Danemark en direction de l'atlantique nord. Sa mission est de couler les navires marchands qui approvisionnent l’Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 24 mai   Jeu 24 Mai - 8:55

24 mai 843 : bataille de Blain (au Nord de Nantes). Nominoë, le duc breton qui est en rébellion contre le roi franc Charles II le chauve, menace Nantes. Le comte Renaud d'Herbauge intercepte l'armée du fils de Nominoë et la bat. Pensant son ennemi défait et incapable de reprendre le combat, Renaud retourne sans crainte sur ses terres où il est subitement attaqué par l'armée qu'il croyait vaincue, celle-ci ayant reçu entre-temps des renforts d’alliés.

24 mai 1807 : Dantzig capitule (actuelle Gdansk - Pologne). Le général Lefebvre commandant le 10ème Corps de la Grande Armée, assiège la garnison Russo-prussienne à partir du 7 mars sur ordre de Napoléon qui craint que cette place forte (20 000 hommes) ne menace l’aile gauche de son armée. Difficilement prenable, Dantzig est naturellement protégée par la Baltique et la Vistule. Le siège de Dantzig est une des batailles où le travail des sapeurs de l’Empereur, commandés par le général Chasseloup-Laubat, permet la prise de la ville défendue par le général Kalkreuth. La victoire de Dantzig est la fête d’arme du Génie (dont l’Ecole et maison mère se trouve à Angers).

24 mai 1912 : combat d’El Guettara (actuel Mali). Le Goum du lieutenant Lelorrain tout nouvellement créé et composé essentiellement de 30 tirailleurs sénégalais et de Kountas est détruit par un rezzou Rgaybat qui l’attend au puits d’El Guettara (600 km au Nord de Tombouctou). Le rezzou venait de razzier la tribu des Ouled Djerir.

24 mai 1916 : première sortie pour La Fayette (Verdun). Alors que les Allemands viennent de prendre la position de Cumières, l’escadrille La Fayette effectue sa première sortie collective dans le ciel de Verdun.

24 mai 1940 : pause dans l’offensive allemande (bataille de France). Hitler ordonne la suspension de l'offensive à von Runstedt sur l'Aa, à20 km de Dunkerque. Ce répit inespéré permet aux alliés de lancer l'opération Dynamo le 26, afin d'évacuer leurs 400 000 hommes. Les historiens proposent plusieurs explications à cet ordre : Volonté de ménager les Britanniques qu’Hitler veut au mieux enrôler au pire neutraliser. Crainte de tomber dans un piège tant les divisions de panzer se sont avancées loin de leurs soutiens logistiques.

24 mai 1940 : le colonel de Gaulle est nommé général à titre temporaire. Il prend immédiatement le commandement de la 4ème Division cuirassée, comptant 200 chars.

24 mai 1941 : le Bismarck coule le HMS Hood (Atlantique Nord). Considéré comme un danger de premier ordre par les britanniques, le cuirassé allemand Bismarck (50 000 tonnes) est pris en chasse par toute la flotte Atlantique lors de sa première sortie en haute mer. Le croiseur de bataille » (Battlecruiser), HMS Hood, fierté de la marine britannique (tout en étant faiblement blindé), l’engage mais explose dès la seconde salve tirée par le Bismarck.1338 marins britanniques périssent noyés. 3 survivants uniquement. 3 jours plus tard, le Bismarck reçoit une torpille dans le gouvernail tribord, lancée par un avion (Swordfisch) du HMS Ark Royal. Ne pouvant plus manœuvrer, le Bismarck tourne en rond et finit par couler sous les coups des HMS King George V, Rodney et Dorsetshire. Seuls 115 survivants (sur un équipage comptant 2000 marins allemands) seront recueillis.

24 mai 2014 : attentat à Djibouti.  « Deux kamikazes, un homme et une femme voilée, d'origine somalienne, attaquent le restaurant La Chaumière sur la place du 27 juin, ancienne place Ménélik. Ce lieu est très fréquenté par les Européens et ce soir-là notamment, plusieurs membres des opérations européennes Atalante et Nestor de lutte contre la piraterie dans le golfe d'Aden figurent au nombre des blessés, dont trois membres de l'armée de l'air espagnole. L’attaque fait 3 morts dont les deux terroristes et une quinzaine de blessés. L’attentat a été revendiqué par les Shebabs.

Dans le passé, Djibouti a été secoué par deux attentats. Le 18 mars 1987, qu'il y eut l'attentat au café de l'Historil avec 11 morts, puis en 1990 celui du Café de Paris avec un mort ». CNE Christophe I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 25 mai   Ven 8 Juin - 19:37

25 mai 1809 : combat de Loeben (Autriche). Eugène de Beauharnais remonte le moral de la Grande Armée après la déception d’Essling, en interceptant une unité autrichienne en train de faire retraite.

25 mai 1830 : départ du corps expéditionnaire en Algérie (Toulon). Le roi de France Charles X ordonne l’expédition au ministre de la guerre, Louis de Bourmont. Les raisons sont multiples : mettre fin à l’esclavage et à l’activité de piraterie (dont la base est à Alger), obtenir réparation de la dette et enfin punir le Dey d’Alger qui avait souffleté le Consul de France trois ans plus tôt. 453 navires appareillent à Toulon avec 37000 soldats et 27000 marins. Le débarquement du corps expéditionnaire a été étudié à partir des plans et relevés fournis par le colonel Vincent Yves Boutin, sapeur, espion et aventurier que Napoléon 1er avait envoyé en 1808 au Moyen-Orient : La vie de cet officier est brève mais remplie de péripéties et comporte tous les ingrédients qui assure la réussite d’une super production hollywoodienne. Ainsi, les projets de débarquement de l’Empereur sont finalement exécutés par la Restauration et selon des relevés qui 22 ans plus tard se révèlent fiables.

25 mai 1846 : évasion de Louis Napoléon Bonaparte (Picardie). Condamné à perpétuité pour avoir tenté de « putscher » le roi Louis-Philippe (à deux reprises), le futur Napoléon III s'évade de la forteresse d’Ham, déguisé en maçon. Durant ses 6 années d'incarcération, il lit et étudie et se prépare à une conquête du pouvoir plus légale et méthodique. A la faveur de la révolution de 1848, il revient en France, se fait élire député puis président de la République en décembre 1848 et reste au pouvoir 23 ans, jusqu’au désastre de Sedan (1870).

25 mai 1917 : quadruple victoire aérienne pour Guynemer. L’as français de la chasse abat 4 avions allemands dans la même journée. Il lui reste 4 mois à vivre et encore 11 victoires officielles à remporter.

25 mai 1918 : U.Boot aux USA. Pour la première fois, des compte-rendu font état de la présence de sous-marins allemands dans les eaux américaines.

25 mai 1919 : mort du dernier Français au Hedjaz (actuelle Arabie saoudite). « Resté détaché après l’armistice au service de l’émir Abdallah dans la lutte des Hachémites contre Ibn Saoud, le capitaine Raho est tué au combat dans l’est du Hedjaz. Il est le dernier Français mort en opérations de guerre dans cette région, plus de six mois après l’armistice. » LCL Rémy Porte.

25 mai 1940 : fin de la bataille de Stonne (Ardennes). La 3ème Div infanterie motorisée et la 3ème Div cuirassée ont résisté pendant 10 jours aux assauts d’une partie de la 1ère Panzerdivision.

25 mai 1940 : prise de Boulogne et Calais par les Allemands. L’ordre de lancer l’opération Dynamo est lancé dans la soirée pour évacuer Dunkerque.

25 mai 1985 : première patrouille de l'Inflexible (L’Ile Longue). Le 6 ème sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) français quitte l'Ile Longue pour sa première patrouille opérationnelle. Il a été désarmé à Cherbourg en 2008 après 23 ans de services.

25 mai 1961 : lancement du programme Apollo. Le président Kennedy adresse au Congrès des Etats-Unis un message demandant d’importants crédits pour la conquête de la Lune. Il fait en cela échos à son célèbre discours « New frontier » prononcé lors de son investiture au parti démocrate un an auparavant (15 juillet 1960).

25 mai 1991 : les dernières troupes cubaines quittent l'Angola après 16 années de conflit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 436
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 28 mai   Ven 8 Juin - 19:41

28 mai 1291 : chute de Saint Jean d’Acre (actuel Israël). Le sultan El Achraf Khalil s’empare avec son armée de 220 000 hommes de la forteresse défendue par les Templiers, après un siège de 2 mois. C’est la fin du royaume franc d’Orient, de la présence templière en Terre Sainte et des Croisades.

28 mai 1701 : mort du maréchal de Tourville (Paris). Héros de la Marine française qui débute sa carrière dans la lutte contre les Barbaresques au sein de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem à Malte. Nommé immédiatement capitaine de vaisseau (à 24 ans) en passant à la Royale, il confirme ses talents durant la guerre de Hollande et celle de la Ligue d’Augsbourg. Même sa défaite lors de la bataille de la Hougue (22 mai 1692) ne parvient pas à ternir sa réputation auprès du roi Louis XIV. D’après La Varende, Louis XIV observant Tourville âgé à Versailles disait à ses courtisans avec admiration : «  Quand je pense que c’est l’homme qui m’a obéit à La Hougue…. » . Il avait en effet l’ordre absolu de sortir et combattre quel que soit le rapport de force.

28 mai 1871 : fin de la semaine sanglante (Paris). La Commune de Paris, créée par les Parisiens révoltés contre le gouvernement d’Adolphe Thiers replié à Versailles s’achève avec leur reddition dans les quartiers du Nord-Est parisien. Les combats ont fait rage durant une semaine et font environ 20 000 morts, principalement chez les révoltés. Les destructions sont elles aussi très importantes : incendies des Tuileries, du Palais de Justice, de l’Hôtel de Ville et du Palais Royal.

28 mai 1908 : naissance de Ian Fleming (Londres). Le créateur de James Bond aurait 107 ans aujourd’hui. Elève à l’Académie de Sandhurst et officier de renseignement durant la seconde guerre mondiale, il s’est consacré ensuite à l’écriture des romans du mythique 007 et grâce à leur succès a pu en vivre. Son pendant français serait Gérard de Villiers avec SAS Malko qui n’a malheureusement pas profité des attentions d’Hollywood.

28 mai 1940 : capitulation belge. Les Allemands parvenant à franchir la Lys, à l’issue de la bataille (23 au 28 mai) du même nom, le roi Leopold III demande aux forces armées belges de se rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRONIQUES MOIS DE MAI    

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRONIQUES MOIS DE MAI
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» mon bébé de 2 mois ne sait pas s'endormir
» bebe se 11 mois qui ne veut pas dormir
» mon bebe de 2 mois ne dors pas
» bébé 16 mois se réveille plusieurs fois dans la nuit
» mon fils de 11 mois se reveille ds la nuit

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ARCHE DES COMBATTANTS  :: CHRONIQUES JOURNALIERES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: