ARCHE DES COMBATTANTS


Site historique destiné aux fanas d'histoire militaire française et internationale, de l'antiquité à nos jours
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CHRONIQUES DU MOIS D'AOUT

Aller en bas 
AuteurMessage
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: CHRONIQUES DU MOIS D'AOUT    Mar 31 Juil - 20:47

1er Août : Fête Nationale Suisse pour la Garde pontificale.
La Garde suisse a été appelée au Vatican par le pape Jules II le 21 juin 1505 quand le souverain pontife demanda à la Diète suisse, par la voix de Peter von Hertenstein, archidiacre de la cathédrale de Sion, de lui fournir un corps de deux cents soldats permanent pour sa protection.Les mercenaires suisses étaient un choix naturel car ils étaient les plus réputés d'Europe.
En septembre 1505, le premier contingent de gardes suisses se met en route pour Rome. Ils traverseront le col du Saint-Gothard à pied, en plein hiver, recevant une solde grâce aux prêts du banquier Jacob Fugger. La date officielle de fondation de la Garde suisse pontificale est le 22 janvier 1506, date de l'entrée d'un premier contingent de hallebardiers organisés en compagnies commandées par l'Uranais Kaspar von Silenen sur la place du Peuple (Piazza del Popolo) dans la Ville éternelle. En 1512, le pape leur accorda, au cours d'une cérémonie grandiose, le titre de « défenseurs de la liberté de l'Église », car ils venaient de sauver le trône pontifical en se battant bravement contre les troupes du roi de France, Louis XII.
Son action la plus mémorable et la plus significative se déroule le 6 mai 1527, lorsque cent quarante-sept des « mercenaires de Dieu » périssent en combattant les lansquenets de Charles Quint pour défendre l'escalier menant au tombeau de saint Pierre, pendant que quarante-deux autres gardes suisses protègent la fuite du pape Clément VII au château Saint-Ange (ils seront les seuls survivants). Dès l'année qui suit cette tragédie, le 6 mai devient la date du « serment des recrues ».

1er août 1137 : décès du Roi Louis VI.
Le Roi Louis VI de France, dit Louis le Gros, naît le 1er décembre 1081 et meurt le 1er août 1137 au château royal de Béthisy-Saint-Pierre. Fils de Philippe Ier, il est le cinquième Roi de la dynastie des Capétiens directs. Louis VI laisse le royaume pacifié et bien administré et agrandi.Sur son lit de mort il dit à son fils, qui va devenir Louis VII le jeune :
"Souvenez-vous, mon fils, que la royauté n'est qu'une charge publique, dont vous rendrez un compte rigoureux à Dieu, qui seul dispose des sceptres et des couronnes."
Il est aussi le tout premier Roi de France à toucher les écrouelles lors du Sacre. Très populaire, le Roi protège tout au long de son règne les faibles et l'Église. Il reçoit le titre de Rex Catholicus et Christianissimus.
C'est son fils, Louis VII, qui devient donc Roi de France à l'âge de 17 ans. Ce dernier va diriger la deuxième croisade, régner durant 43 ans, et se montrer juste et ferme comme son père. Il maintient le royaume intact face aux ambitions des Plantagenêts et de Frédéric Barberousse. En se séparant d'Aliénor d'Aquitaine il est à l'origine de la première guerre de cent ans contre les Anglais.

1er août 1589 : assassinat du Roi Henri III à Saint-Cloud.
Henri III meurt poignardé par un moine, Jacques Clément. Prétextant la remise d'un message confidentiel, il parvient à se trouver seul avec le roi et à le poignarder. Le Roi va succomber pendant la nuit. Il faut rappeler que selon les lois fondamentales du royaume, un Roi, infidèle à sa fonction et à son serment du sacre pouvait être en quelque sorte destitué. C'est entre autres pour cela que Bernard Basse, dans son livre La Constitution de l'Ancienne France, parle de Monarchie légitime tempérée.
Or, le 7 janvier 1589, la faculté de Théologie de Paris déclare le peuple délié de son serment de fidélité et d'obéissance au Roi. Suite aux meurtres des Guises, la Faculté estime que le Roi a trahi le serment du Sacre.

1er août 1793 : décret d'extermination de la Vendée.
On peut lire dans les Archives parlementaires :
« Il sera envoyé, en Vendée, par le ministre de la guerre, des matières combustibles de toute espèce pour incendier les bois, les taillis et les genêts. Les forêts seront abattues, les repaires des rebelles seront détruits, les récoltes seront coupées, et les bestiaux seront saisis. Les biens des rebelles seront déclarés appartenant à la république. »
Ces lois n'ont jamais été abrogées ! François Marie Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l'intelligence et de mœurs note, page 80 :
« La Convention vote le 1er août 1793 un premier décret dit d'anéantissement de la Vendée qui prévoit l'exécution des hommes « pris les armes à la main » mais surtout la déportation des femmes, des enfants et des vieillards. Deux mois plus tard, la Convention adopte le 1er octobre 1793 un décret modificateur qui ajoute à l'anéantissement matériel de la Vendée, l'extermination de ses habitants.
Sur le terrain, la guerre de Vendée s'achève avec la défaite de Cholet le 17 octobre 1793, la Virée de Galerne et l'écrasement de ce qui reste de l'armée vendéenne dans les marais de Savenay juste avant Noël de la même année.

1er aout 1798 : désastre d'Aboukir (Égypte). Les Britanniques, informés que les Français envoient par mer une armée en Orient cherchent sans succès durant Juin et Juillet la flotte de Bonaparte. Nelson est soit trop lent ou soit trop rapide et ne parvient pas à empêcher la traversée, la conquête de Malte (10 Juin) et le débarquement (1er juillet). Il surprend finalement la flotte de l'amiral Brueys à l'ancre en rade d'Aboukir et la détruit pratiquement intégralement. L'armée d'Orient est ainsi livrée à elle-même

1er aout 1914 : mobilisation générale. La France décrète la mobilisation générale face à la déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie.

1er aout 1977 : mort de Gary Powers (Encino).
L’ex-pilote de la CIA se tue à 47 ans dans le crash de l’hélicoptère de la chaîne de TV KNBC qui l’emploie. Ancien pilote d’avion espion U2, Powers avait défrayé la chronique internationale en 1960 lorsqu’il avait été abattu au-dessus de l’URSS.

1er aout 2014 : fin de l’opération Serval. L’opération Serval a duré un an et demi (du 11 janvier 2013 au 1er aout 2014) et a coûté la vie à 10 soldats français. L’opération Barkhane lui a succédé, en élargissant la zone d’action française sur l’ensemble de la bande sahélo-saharienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 2 aout    Mer 1 Aoû - 21:10

2 aout 216 (avant Jésus-Christ) : bataille de Cannes (actuelle Italie).
Près de Rome et au cours de la deuxième guerre Punique, le général carthaginois, Hannibal, bat magistralement les forces romaines pourtant supérieures en nombre. Simulant un repli de son infanterie au centre, il enveloppe par les ailes les Romains qui se concentrent sur l’infanterie qu'ils pensent enfoncer. Ces derniers laissent 45 000 hommes sur le terrain dont beaucoup de notables romains.
Lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t6-la-bataille-de-cannes

2 août 1714 : le Roi Louis XIV signe son testament qui institue un conseil de régence écartant son neveu Philippe d'Orléans.
Lorsqu’il rédige son testament le 2 août 1714, Louis XIV est un homme malade, éprouvé et inquiet. Âgé de près de 76 ans, il tient les rênes du royaume de France depuis plus de 71 ans. Depuis trois ans, la continuité dynastique basée sur la primogéniture masculine en ligne directe et légitime est mise à l’épreuve par une série de drames familiaux : la « fauchaison de la Maison de France » (François Bluche).

2 août 1793, au Temple, on fait lecture à Marie Antoinette du décret de la Convention ordonnant "le transfert à la Conciergerie de la veuve Capet, mise en accusation". Or, la Conciergerie est l'antichambre du redoutable Tribunal révolutionnaire. Et la veuve de Louis XVI "sait qu'une accusation du Tribunal révolutionnaire équivaut à une condamnation et que la Conciergerie pour elle est la maison des morts (...). L'impression d'un nom sur le registre des entrées peut être considérée comme un acte de décès", précise l'écrivain Stefan Zweig dans sa biographie de la reine. Peu après, Richard, le concierge de la sinistre prison, inscrit sur le gros livre d'écrou sa deux cent quatre vingtième prisonnière, "prévenue d'avoir conspiré contre la France".
Bien que l'Assemblée estime que, en pleine guerre contre l'Autriche, Marie Antoinette peut être un otage utile, son incarcération à la Conciergerie ne suscite aucune réaction de la part des Habsbourg. Dès lors, "trois urgences s'imposent à la Convention : tuer la reine, tuer les Girondins, battre les Autrichiens", remarque Jules Michelet dans son Histoire de la Révolution Française.

2 aout 1913 : création de la PJ (Paris).
Le préfet de police de Paris, Celestin Hennion parachève la réforme de la police en créant la police judiciaire, sise au 36, quai des Orfèvres, pour lutter de manière professionnelle contre le crime organisé.

2 août 1934 : À Neudeck, décès du maréchal Paul von Hindenburg, président du Reich, au cours de son deuxième mandat, à l'âge de 86 ans. Né le 2 octobre 1847 à Heidelberg au Grand-duché de Posen, Hindenburg était un junker prussien, qui participa à la Guerre austro-prussienne, la Guerre franco-prussienne et la Grande Guerre. Il fut le chef du Grand état-major allemand (1916-1918). Héros de la guerre, il fut élu en 1925 président de la République de Weimar pour succéder à Friedrich Ebert. En 1932 le vieux maréchal, toujours auréolé de prestige fut réélu, mais dut accepter la nomination comme chancelier du Reich d'Adolf Hitler, qu'il n'aimait pas du tout. La mort de Hindenburg fut l'ensevelissement définitif de la République de Weimar, déjà défunte depuis 1933.

2 aout 1940 : de Gaulle condamné à mort (Clermont-Ferrand). Le régime de Vichy condamne de Gaulle par contumaces à la peine de mort pour trahison, atteinte à la sûreté extérieure de l’État et désertion en temps de guerre. Depuis le 22 juin, il est rétrogradé au rang de colonel. Le lendemain, il est « admis à la retraite d’office », par mesure disciplinaire. Le 4 juillet, il est condamné à quatre ans de prison et 100 F d’amende pour « délit d’excitation de militaires à la désobéissance ». Il a également été déchu de la nationalité française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 3 aout    Jeu 2 Aoû - 21:32

3 aout 881 : bataille de Saucourt-en-Vimeu (Près d'Abbeville).
Les raids des vikings ravagent les côtes occidentales depuis près d'un siècle sans qu'aucune réelle défense ne fonctionne sauf en février 880 lorsque les rois de Francie occidentale, Louis III et Carloman II s'unissent lors de la bataille de Thimeon.
Occupés à se battre contre leur oncle Boson à Macon, les deux frères, Louis III et Carloman II en apprenant que les Vikings viennent de récidiver, se portent rapidement à leur rencontre. Selon les différentes chansons et histoires datées formellement de cette époque, les Vikings sont très sévèrement battus et perdent 8000 des leurs.
La victoire marque les esprits de l'époque et laisse des traces écrites.

3 août 1108 : Dans la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans, Louis VI dit le Gros reçoit
« L’onction très sainte » de la main de Daimbert, l’archevêque de Sens. Le roi évita de se rendre à Reims de crainte que son demi-frère Philippe de Mantes ne l’empêche d’y accéder.

3 août 1347 : prise de Calais.
Le siège de Calais a lieu durant la première guerre de Cent Ans, et va durer onze mois. Édouard III débarqué en France en 1346 veut s'emparer de la ville. Une résistance héroïque des habitants, qui a rendu l'Anglais furieux, six bourgeois de la ville conduits par Eustache de Saint Pierre se livrent en otages au roi Édouard III. L'intervention de la reine Philippa de Hainaut et leur geste sauvent la ville de la destruction. Cinq siècles plus tard, le sculpteur Rodin immortalise ce fait historique.
Le 3 août 1347, après un siège de onze mois, la ville de Calais capitule devant les troupes anglaises. Les habitants en sont plus tard chassés et remplacés par des colons anglais. Cet événement va longtemps symboliser l'hostilité entre la France et l'Angleterre. La ville ne redeviendra française que deux siècles plus tard...
Plus tard appelé guerre de Cent Ans, le conflit franco-anglais à l'origine de la prise de Calais est né dix ans plus tôt d'une revendication du roi Édouard III Plantagenêt sur le trône de France en sa qualité de petit-fils de Philippe le Bel.

3 août 1619 : Charles d'Albert, favori de Louis XIII, achetait la baronnie de Maillé près de Tours, que le roi érigea en duché-pairie par lettres patentes lui donnant le nom de Luynes.

3 aout 1914 : l'Allemagne déclare la guerre à la France

3 août 2009 : Mort à Moscou d'Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne.
Donne Seigneur à Ton serviteur défunt Alexandre la mémoire éternelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 4 aout   Ven 3 Aoû - 22:30

4 août 1297, près de trente ans après sa mort devant Tunis, Louis IX est canonisé par le pape Boniface VIII. De son vivant, le roi était déjà considéré comme saint par les petites gens. La vertu et la charité du bâtisseur de la Sainte Chapelle et du fondateur de l'hôpital des Quinze-Vingts étaient reconnues de tous. La famille royale et les évêques de France souhaitent eux aussi ardemment la canonisation du roi. Pour des raisons plus politiques que religieuses. Il manque en effet à la dynastie des Capétiens un saint qui puisse servir de modèle tout en renforçant sa légitimité devant Dieu et les hommes. Avec Saint Louis, c'est chose faite.
Louis IX meurt le 25 août 1270 alors qu'il vient à peine de débarquer devant Tunis à la tête de la huitième croisade. La famille, les familiers et les ordres religieux (cisterciens, dominicains et franciscains) proches du roi déposent une demande en canonisation. Pour le peuple de France, ce n'est qu'une formalité. De son vivant, le roi est admiré pour sa vertu, son humilité et sa charité autant que pour sa bravoure et son sens de la justice. Il est déjà considéré comme un saint.

4 août 1532 : Lettre de Vannes, premier des trois Edits d'Union de la Bretagne à la France.
Les États de Bretagne, convoqués par François Ier à Vannes, adressent au monarque une supplique pour « unir et joindre par union perpétuelle iceluy pays et duché de Bretagne au royaume, le suppliant de garder et entretenir les droits, libertés et privilèges dudit pays et duché ».
Cette requête, présentée au Roi dans la grande salle du palais épiscopal de la Motte, est acceptée par une lettre donnée à Vannes (sic) le 4 août 1532 : Il s'y nomme « père et légitime administrateur et usufruitier des biens de notre très cher et très aimé fils » et celui-ci « Duc et propriétaire des pays et Duché de Bretagne ». Il rappelle la demande des États :
D’unir perpétuellement la Bretagne à la couronne de France,
De conserver les « privilèges, franchises, libertés et exemptions anciennement octroyées et accordés par les Ducs de Bretagne nos prédécesseurs »,
il confirme « perpétuellement », en tant que Roi et Duc, ces privilèges, sous réserve des modifications que pourraient demander ultérieurement les États.
La lettre de Vannes est confirmée par un édit promulgué à Nantes le 13 août 1532 et par l'édit du Plessis-Macé du 21 septembre 1532.

4 aout 1704 : prise de Gibraltar. Durant la guerre de succession d'Espagne, la flotte anglo-hollandaise de l'amiral Rooke prend Gibraltar après un bombardement de 4 jours. Réputé imprenable, le site n'est défendu que par une centaine d'espagnols qui ont manqué de vigilance. Le gouverneur espagnol Diego de Salinas se rend, livrant l'une des bases navales les plus stratégiques à la puissance maritime par excellence. Dorénavant, les flottes françaises de l'Atlantique et de la Méditerranée ne peuvent plus communiquer ce qui va pousser Louis XIV à ordonner la reprise du Rocher (sans succès). Gibraltar est toujours britannique.

4 août 1789 : L'assemblée nationale constituante abolissait les privilèges en France et finissait ainsi avec la société d'ordres ou Ancien Régime.
Mais c'était une erreur monumentale.
« Les uns prient, les autres combattent, les derniers travaillent. Ces trois groupes forment un seul tout et ne peuvent être séparés. Ce qui fait leur force, c’est que ceux qui travaillent le font pour les deux autres ordres ; à leur tour, ceux-ci prient ou combattent pour eux. Ainsi, tous trois se soulagent les uns les autres. » (Adalbéron, archevêque de Reims).

4 aout 1870 : bataille de Wissembourg (Alsace). Combatifs mais assez mal renseignés et encore moins bien commandés, les Français de la 2eme DI (8000 hommes) sont vaincus par la III eme armée (60 000 Allemands). C'est la 3eme fois que Français et Allemands s'affrontent au même endroit depuis 1793
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 5 aout   Dim 5 Aoû - 0:31

5 aout 882 : mort de Louis III (Saint Denis). Le jeune roi de Francie occidentale et vainqueur des batailles de Thiméon et Saucourt en Vimeu meurt bêtement. Il heurte le linteau d'une porte qu'il tente de franchir à cheval alors qu'il poursuit de ses assiduités une femme fuyant devant lui.

5 aout 1392 : Charles VI le Bien Aimé sombre dans la folie.
Le Roi Charles VI « le Bien-aimé » est saisi d'un accès de folie, alors qu'il traverse la forêt du Mans avec ses troupes. Persuadé d'être entouré d'ennemis, il s'élance et frappe à coups d'épée son escorte, tuant six chevaliers.

5 aout 1664 : création de la Manufacture royale de tapisserie de Beauvais.
Elle est fondée par Jean-Baptiste Colbert sur ordre du Roi Louis XIV, pour concurrencer la manufacture des Flandres, spécialiste de la tapisserie. Plus tard, sa qualité sera comparée au travail des Gobelins. Elle est aussi reconnue dans le monde entier pour la qualité de ses garnitures de sièges.

5 aout 1796 : bataille de Castiglione (Italie). L'armée de Bonaparte s'étant rendue maîtresse de l'Italie contre les forces de la Première coalition, l'empire austro-hongrois dépêche une armée pour porter secours à ses troupes assiégées ou en retraite en Italie du Nord. Lors de la bataille de Castiglione (ou du mont Medolano), Bonaparte démontre ses qualités d'improvisation en sauvant le plan de bataille initialement élaboré. La prise du mont Medolano déstabilise le général Wurmser qui doit fuir en catastrophe.

5 aout 1962 : mort de Marylin Monroe (Los Angeles). Norma Jeane Baker, actice devenue de son vivant un "sex symbol", est retrouvée morte chez elle et déclarée suicidée après absorption massive de barbituriques. Ses relations amoureuses avec certains membres du clan Kennedy et de la mafia américaine l'auraient mise en danger et selon certaines sources auraient causé sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 6 aout   Lun 6 Aoû - 0:28

6 août : Transfiguration de Notre-Seigneur Jésus-Christ
La fête de la Transfiguration de Jésus était depuis longtemps célébrée le 6 août, dans différentes églises d'Orient et d'Occident. Afin de commémorer la victoire qui, en 1457, arrêta près de Belgrade le flot envahissant de l'Islam, victoire dont la nouvelle arriva précisément à Rome le 6 août, Calixte III étendit cette solennité à toute l'Église. Pie X l'éleva au rang de double de 2e classe parce que la basilique de Saint-Jean-de-Latran primitivement consacrée au Saint-Sauveur, fête deux fois son titulaire : le jour de Pâques (le Rédempteur) et le 6 août (le Sauveur transfiguré). Les autres églises dédiées au Saint-Sauveur célèbrent leur titulaire les unes le jour de Pâques, les autres en cette fête de la Transfiguration.

6 août 1223 : En la cathédrale de Reims, sacre du roi Louis VIII dit le Lion et de sa femme la reine Blanche, née infante de Castille, par l'archevêque Guillaume de Joinville.
Louis VIII le Lion et son épouse, Blanche de Castille, sont couronnés par l'archevêque Guillaume de Joinville, en présence de Jean de Brienne, roi de Jérusalem, du comte de Flandre, de l'évêque de Beauvais, qui tiennent respectivement la couronne de la reine, l'épée et la dalmatique du roi, des prélats et des barons du royaume.

06 août 1284 : bataille de Meloria (mer Tyrrhénienne). Les républiques de Gênes et de Pise se disputent les lignes commerciales en mer Tyrrhénienne. Amorçant un inexorable déclin face à Gênes, la première va perdre le contrôle de la Corse à la suite d’une bataille navale livrée juste devant Livourne.

6 aout 1657 : prise de Montmédy (Meuse). Edifiée par Charles Quint pour défendre la frontière des Pays Bas espagnols avec la France, Montmédy est assiégée par le maréchal de la Ferné assisté de Vauban. Ce dernier met en application ses techniques de siège et finit par imposer la reddition aux Espagnols en présence du jeune roi Louis XIV. Vauban est blessé à 4 reprises durant le siège. Le roi, conscient de la valeur stratégique de ce point fort face à l'Est, lui demandera d'améliorer les défenses de la citadelle (1681)

6 aout 1762 : condamnation de la Compagnie de Jésus en France.
Le Parlement à Paris condamne l'Institut de la Compagnie comme s'opposant à la loi naturelle. Il confisque toutes les propriétés des jésuites, interdit de porter l'habit et de vivre en communauté. La maçonnerie détruit les meilleurs remparts de l'Eglise, et ce dans toute l'Europe, avant de déclencher la révolution.
Car les Jésuites ont beaucoup d'ennemis en France : depuis Louis XIII le Parlement et l'Université de Paris ne leur pardonnent pas leur fidélité au pape, inscrite dans la Constitution de l'ordre ; la Pompadour qui tient le Roi dans ses filets, les jansénistes qu'ils ont combattus en France et à Rome, et fait condamner successivement par Innocent X, Alexandre VII et Clément XI, et enfin les philosophes qui les considèrent comme le seul rempart à abattre pour que l'athéisme triomphe en Europe.
Mais deux acteurs principaux seront la Pompadour et Choiseul sans qui Louis XV n'aurait jamais cédé. Son confesseur jésuite lui refuse l'absolution et lui interdit les sacrements pendant de longues années. Il fait même intervenir son ambassadeur à Rome, le cardinal Spinelli pour fléchir son confesseur. Rome soutient le père jésuite.

6 août 1793 : profanation des cercueils des Rois de la Basilique royale de St-Denis.
C'est sur la proposition d'un rapport de Barrère que la révolution s'attaque aux cercueils royaux, ainsi qu'à ceux de Du Guesclin et de Turenne. La sauvagerie révolutionnaire va tout détruire pendant 3 jours.
Le 4 septembre 1792, les premiers pillages commencèrent à la basilique Saint-Denis, selon les dispositions de la loi qui allait devenir républicaine dix-huit jours plus tard. Le 9, le dernier office des bénédictins dans l’église dont ils avaient été les maîtres pendant onze siècles fut célébré par Dom Verneuil, le père abbé, mitre en tête et crosse au poing. Cela ne manquait pas de courage, ni de panache. Ils chantaient : « Manus tuas, Domine, commendo spritum meum… » Le 14, chassés, menacés de mort, les religieux se dispersèrent sans espoir de retour. La nécropole royale entra en agonie.

06 août 1806 : fin du Saint-Empire Romain Germanique. Fondé en 962 par Othon 1er, le SERG est victime des victoires françaises en Europe centrale et du redécoupage des frontières par Napoléon. François II de Habsbourg en prenant le titre d’empereur d’Autriche renonce à celui du plus vieil empire occidental.

6 août 1918 : Ferdinand Foch est fait Maréchal de France, par le président de la république Raymond Poincaré.

6 aout 1945 : bombardement d'Hiroshima (Japon). Le colonel Paul Tibbets, commandant le 509eme escadron de bombardement, décolle de l'ile de Tinian (Iles Mariannes) avec son B29 baptisé "Enola Gay" tôt dans la matinée en direction d'Hiroshima. La bombe atomique "little boy", bombe à l'uranium 235 de 16KT est armée durant le vol (qui va durer 6 heures). Larguée à 9600 mètres d'altitude, la bombe explose à 580 mètres au dessus du centre d'Hiroshima et rase tout immédiatement sur 12 kilomètres. Les pertes directes sont estimées entre 70 000 et 140 000 morts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 7 aout   Mar 7 Aoû - 0:33

7 août 1316, le premier conclave de la papauté d'Avignon aboutit à l'élection de Jean XXII.
Divisés en différentes factions, les cardinaux ne parviennent pas à s'entendre sur l'élection du nouveau pape. Plus de deux ans plus tard, en juin 1316, les cardinaux sont enfermés à Lyon près de l'actuelle Place des Jacobins sur ordre du Comte de Poitiers jusqu'à ce qu'ils se mettent d'accord.

7 août 1461 : les obsèques du Roi Charles VII sont célébrées en la basilique de St-Denis. Son fils Louis XI n'y assiste pas.

7 août 1815 : Napoléon est déporté sur l'île de Sainte-Hélène
Après avoir commis l’erreur d’envoyer l’empereur Napoléon sur l’île d’Elbe, à quelques encablures des côtes françaises, L’Angleterre décide de prévenir un éventuel second « vol de l’Aigle » en l’envoyant à 8 000 km de l’Europe.
Après la défaite de Waterloo, le 18 juin 1815, Napoléon Ier songe à rejoindre le port de Rochefort pour s’exiler aux États-Unis, mais décide finalement de s’en remettre aux Anglais dont il espère qu’ils l’assigneront à résidence près de Londres. Mais la perfide Albion en décide autrement, et le fait embarquer à bord du Bellérophon puis sur HMS Northumberland, qui appareille à destination de Sainte-Hélène, petite île volcanique et humide de l’Atlantique sud, isolée entre l’Afrique et le Brésil.

7 aout 1942 : débarquement américain à Guadalcanal (Iles Salomon - Pacifique Sud). Les Japonais en débarquant aux Salomons, ont atteint leur avancée la plus au Sud et menacent les convois logistiques alliés en partance du nord de l'Australie grâce à leur piste d'aviation (piste Henderson) en cours d'achèvement par le génie nippon sur l'ile de Guadalcanal. La 1ere division de Marines reçoit la mission de conquérir l'aérodrome et les ilots environnant. Si le débarquement à Guadalcanal est un succès (aucune réaction nippone du fait de la surprise), ceux dans les ilots Tulagi et Gavutu sont sanglants et coutent la vie à de nombreux Marines qui pour beaucoup vivaient leur première action de guerre. La maîtrise de Guadalcanal ne sera totale qu'en Février 1943, une fois les renforts japonais anéantis ou rejetés à la mer. Pour les cinéphiles classiques, voir Les diables de Guadalcanal. Pour les poètes, voir La ligne rouge de Terrence Malik

7 aout 2005 : sauvetage du sous-marin de poche AS-28 (Russie – Baie de Berezovaya). Lors d’un exercice de la marine russe au large du Kamchatka, le sous-marin de poche russe AS-28 bloque son hélice dans des câbles sous-marins à 180 mètres de profondeur. Moscou lance un appel à l’aide. Après 72 heures d’attente, les 7 membres d’équipage sont secourus par un sous-marin Scorpion britannique équipé pour découper les câbles. Poutin décorera l'équipage britannique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 8 aout   Mar 7 Aoû - 23:24

8 août 1570 - Édit de Saint-Germain-en-Laye : fin de la troisième guerre de Religion.
La guerre reprend en septembre 1568 après que la régente Catherine de Médicis ait lancé un ordre d'arrestation contre les chefs protestants Condé et Coligny. La noblesse catholique remporte une première victoire sur les protestants à Jarnac le 13 mars 1569, au cours de laquelle est tué le prince de Condé (après qu'il se soit constitué prisonnier), et une autre victoire à Moncontour le 3 octobre 1569.

Le 8 août 1570, un édit royal de Charles IX ramène la paix civile.
Pour mettre un terme aux hostilités entre protestants et catholiques, l’édit octroie à nouveau la liberté de culte aux protestants, dans une limite territoriale.
C’est « la paix de Saint-Germain ».
Après une troisième guerre entre catholiques et protestants, qui voit la nomination d’Henri de Bourbon (futur Henri IV) comme chef des protestants, la paix de Saint-Germain, signée entre le roi Charles IX et l’amiral Gaspard de Coligny accorde aux protestants une liberté limitée de pratiquer leur culte dans les lieux où ils le pratiquaient auparavant ainsi que dans les faubourgs de 24 villes.
Cognac, La Rochelle, Montauban, et La Charité-sur-Loire sont consenties comme places de sûreté aux huguenots.

8 août 1588 : 8 août 1588 : bataille de Gravelines (près de Dunkerque).
Philippe II d'Espagne projette d'envahir l'Angleterre d'Elisabeth 1re et constitue une flotte de 130 navires de combat qu'il confie au duc de Médina Sidonia, flotte que la postérité appellera l'Invincible armada.
Partie de Cadix pour Gravelines, la flotte attend d'embarquer 30 000 Tercios (infanterie d'élite espagnole) de l'armée des Flandres, qui finalement ne viendront jamais, lorsque la flotte anglaise de Francis Drake l'attaque de nuit en lançant des brûlots.
Même si les pertes espagnoles sont minimes, l'armada s'enfuit désorganisée et poussée vers la mer du Nord où le mauvais temps l'éprouve plus que l'adversaire.
Une dizaine de bateaux s’échouent sur les côtes écossaises et irlandaises. L'échec du projet d'invasion et les pertes dues au mauvais temps sont certes réels mais somme toute assez légères.
La déconvenue espagnole et la moquerie anglaise ont contribué à asseoir durablement la légende d'un désastre de l'Invincible armada.

8 août 1786 : première ascension du Mont Blanc par Jacques Balmat et le docteur Michel Paccard.
En 1760, Horace-Bénédict de Saussure savant Genevois désireux de faire des observations scientifiques sur la cime la plus haute des Alpes, promet une forte récompense au montagnard qui trouvera une route praticable pour y parvenir.

8 août 1815 : départ pour Sainte Hélène (Plymouth).
L'Empereur Napoléon s'étant rendu aux Anglais quitte le port de Plymouth à bord du Bellérophon pour être exilé sur l’île de Sainte Hélène au beau milieu de l'Atlantique Sud.

8 août 1918 : jour de deuil de l’armée allemande (Somme).
Après la série d’offensives victorieuses allemandes entre mars et juillet 1918, les Alliés lancent une contre-offensive qui fait craquer le front allemand épuisé. En une journée, les Alliés progressent de 13 kilomètres, font 27 000 prisonniers et ne vont plus s’arrêter jusqu’à l’armistice.

8 août 1945 : L'URSS déclare la guerre au Japon et envahit la Mandchourie.

8 août 1974 : démission de Richard Nixon (Washington DC).
Impliqué dans l'affaire des écoutes du parti démocrate, le président américain est obligé de démissionner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: Chroniques du 9 août    Mer 8 Aoû - 19:56

9 août 378 : bataille d’Andrinople (Thrace – actuelle Edirn en Turquie).
L’Empereur d’Orient Valens affronte une coalition de Goths, d’Alains et de Huns, auxquels il a imprudemment fait franchir le Danube à leur demande à la fin de 376.
Par suite de tractations manquées, la bataille se déclenche par accident par un engagement de la cavalerie de l’aile gauche romaine, les scholae de la garde impériale, et tourne en déroute quand la cavalerie ennemie, partie au fourrage quelques jours plus tôt, débouche des collines par la vallée de la Tundza sur le flanc et les arrières des Romains.

Valens est laissé mort sur le champ de bataille, l’armée romaine est massacrée, les Goths assiègent dans la foulée, sans succès, Andrinople puis Constantinople et passent plusieurs mois à piller la Thrace.

9 août 1830 : proclamation de la monarchie de Juillet.
Louis Philippe, le fils du régicide Philippe l'Egalité, est proclamé roi des Français. Pas de sacre. Il abdique le 24 février 1848.
La révolution de 1830 a provoqué la chute de Charles X, et un nouveau monarque arrive au pouvoir. Cette affiche placardée à Limoges l’annonce. Mais la situation n’est pas aussi calme que les autorités le prétendent…
Qu’est-ce que la « monarchie de Juillet » ?
On appelle ainsi le gouvernement de Louis-Philippe qui débuta après les journées insurrectionnelles de juillet 1830 (chute de Charles X), et s’acheva avec la révolution de février 1848. Il fut marqué par l’instauration d’un régime réellement parlementaire et un certain nombre d’agitations dues aux tentatives de prises de pouvoir bonapartistes et républicaines.

On y vit se développer des mouvements et des idées socialistes, ainsi qu’un catholicisme libéral. Ce fut aussi une époque d’accroissement des colonies avec la conquête de l’Algérie et l’acquisition de comptoirs en Afrique noire, dans le Pacifique et en Extrême-Orient.

9 août 1902 : Couronnement du roi Edouard VII à Londres
Le 9 août 1902, le roi Edouard VII se fait couronner à Londres. Le couronnement se déroule deux mois après la fin de la guerre du Transvaal, douloureuse épreuve pour la famille royale et pour le peuple anglais. Edouard VII est couronné avec reconnaissance et grande affection. Même si le défilé de princes est plus discret que prévu, l'émotion nationale et les amitiés étrangères font du couronnement une vraie fête, qui normalement, d'après le protocole, aurait dû être plus froid. Fils de la reine Victoria, Edouard VII fut l'initiateur de l'Entente amicale avec la France en 1904.

9 août 1944 : ordonnance rétablissant la légalité républicaine (Alger).
Considérant que l'épisode vichyssois n'a aucune légitimité, le gouvernement provisoire de la République française (GPRF), présidé par le général de Gaulle, publie à Alger une ordonnance rétablissant la légalité républicaine sur le territoire continental au fur et à mesure de sa libération.
Le GPRF conservera cependant bon nombre de lois et décisions prises par l'État français durant ses 4 années d'existence

9 août 1945 : bombardement de Nagasaki par les États-Unis avec une bombe au plutonium : 74 000 morts.
Trois jours après le lancement de la première bombe atomique américaine sur le Japon à Hiroshima, c'est la ville de Nagasaki qui est touchée. Cinq jours plus tard, l'empereur Hiro-Hito accepte une reddition sans condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 10 août   Jeu 9 Aoû - 23:16

10 août 1557 : Bataille de Saint-Quentin (en Picardie), écrasante victoire de l'armée espagnole sous le commandement d'Emmanuel-Philibert de Savoie sur les forces françaises commandées par le connétable de Montmorency. Par cette victoire Saint-Quentin passa aux Espagnols, la route de Paris fut ouverte, mais l’armée de Philippe II, forte de 60 000 hommes, ne marcha finalement pas sur la capitale des rois de France. Cette bataille marqua le commencement de l'hégémonie espagnole en Europe, qui allait finir à Rocroi en 1643.

10 août 1792 : massacre des Gardes suisses lors de la prise des Tuileries.
Il n’est pas un touriste passant à Lucerne qui ne soit allé visiter le Lion dit de Lucerne, élevé à la mémoire des officiers et des soldats suisses de la garde de Louis XVI tués au 10 août 1792. On sait que cette œuvre magnifique du sculpteur Thorwaldsen est placée clans une paroi de rocher au bord d’une pièce d’eau ombragée d’arbres et de saules pleureurs. Au-dessous du Lion mourant, et dont la tête s’incline sur un bouclier portant les trois fleurs de lys de France, on a gravé sur le marbre les noms des officiers et des soldats morts pour le Roi, avec cette inscription : Helvetiorum fidei ac virtuti (Au courage et à la fidélité des Suisses). En face du monument se trouve un Musée où ont été recueillis des armes et des uniformes de ces martyrs de la fidélité dont on parle rarement, surtout à notre époque.

10 août 1792 - Chute de la monarchie -
Le 10 août 1792, à Paris, des sans-culottes s'emparent du palais des Tuileries. Au terme d'une journée sanglante, le roi Louis XVI et sa famille sont jetés en prison.

10 août 1795 : les Anglais arment l'Armée Catholique et Royale.
Charette reçoit une livraison importante d'armes et de munitions anglaises sur la plage du Bec entre Saint-Jean-de-Mont et Saint-Gilles. Un va-et-vient incessant va durer deux jours et deux nuits entre les huit vaisseaux ancrés au large et la côte. Quatre-vingts chariots de blé repartent dans la nuit du 11 au 12 pour payer la livraison anglaise. Le 22 août Charrette reçoit son brevet de généralissime signé par Louis XVIII et le cordon rouge de la Croix de St Louis, peu d'opérations d'envergure ont lieu cette fin d'été 1795, Charette espérait et attendait la venue du comte d'Artois. Déçu il licencie ses 12000 hommes le 14 septembre 1795.

10 août 1806 : la couronne d'épines reçue par Saint Louis est placée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris lors d'une grande cérémonie.

10 août 1874 : évasion de Bazaine (île Sainte Margueritte).
Purgeant une peine de 20 ans de prison pour traîtrise face à l’ennemi lors du siège de Metz en 1870, le maréchal Bazaine s’évade grâce à des complicités et gagne l’Espagne.Il est blessé par un coup de poignard au visage commis par Louis Hillairaud, un voyageur de commerce. Il décède 23 septembre 1888 d'une congestion cérébrale.

10 août 1904 : bataille de la mer Jaune (au large de Port-Arthur - actuelle Chine).
Durant la guerre russo-japonaise (février 1904 - août 1905), les ambitions territoriales des deux empires s'affrontent notamment à Port-Arthur (actuelle Lushunkou) en terre chinoise. C'est une ville stratégique du fait de sa position géographique : port et terminal ferroviaire (Orient Express) sur la mer Jaune (bras du Pacifique séparant la Chine de la Corée).
La guerre y a débuté le 8 février 1904 par une attaque victorieuse des torpilleurs japonais sur la flotte russe. Elle se poursuit par un siège de la ville qui débute fin juillet. L'enceinte et ses 22 forts sont défendus par 40 000 Russes appuyés par les canons de la flotte prisonnière dans la rade du port. Les 90 000 Japonais assiègent la ville en utilisant pour la première fois, projecteurs, grenades à main et gaz toxique prouvant leur virage résolu vers l'ère industrielle.
Sommé par l'amiral Alexeiev de forcer le blocus japonais, l'amiral Withoft tente une sortie de la flotte qui échoue lorsque ce dernier est tué par un coup au but sur le cuirassé Tsarévitch. Désoganisés, les Russes rentrent au port sans pour autant avoir perdu de navires.
Ces derniers seront bombardés et coulés depuis la hauteur dominant Port-Arthur lorsque les Japonais l'auront conquise en décembre 1904
Lire : http://archedescombattants.forumactif.com/t68-le-siege-de-port-arthur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 11 août   Sam 11 Aoû - 8:49

11 aout 480 (av Jésus-Christ) : bataille des Thermopyles (Grèce). Leonidas, le roi de Sparte avec 1000 de ses soldats (dont 300 combattants d'élite) et quelques troupes de 31 cités grecques résiste pendant 3 jours à la gigantesque armée Perse de Xerxès (environ 100 000 hommes) dans le défilé des Thermopyles. Le courage, l'entrainement, les armes (lance légèrement plus longue que celle des Perses) et l'utilisation parfaite du terrain permettent aux hoplites de Léonidas de tenir en échec les assaillants. Les pertes subies par les troupes perses pour tenter de forcer le seul passage vers Athènes sont très lourdes et surtout disproportionnées jusqu'à ce que Ephialtès (un grec) trahisse la cause grecque en révélant à Xerxès l'existence d'un chemin de montagne contournant le défilé tenu par les Spartiates. La résistance de Léonidas donne cependant aux Athéniens le temps d'évacuer la ville qui sera incendiée. Les Grecs finissent par rejeter l’envahisseur durant l’année qui suit : dans un premier temps, la flotte athénienne bat celles des Perses à Salamine (ile au large d'Athènes) puis la bataille terrestre de Platées met fin à la seconde guerre médique et ouvre l’ère classique dominée par Athènes. La bataille est à jamais célèbre ainsi que les vers du poète Simonide de Ceos, gravés sur le mont Kolonos : « Passant, va dire à Spartes que nous sommes morts pour obéir à ses lois ».
N.B : la date de la bataille est incertaine. Pour certains, le 19 septembre.

11 aout 843 : traité de Verdun.
Les trois petits-fils de Charlemagne se partagent son Empire après la mort de leur père Louis le pieux. Charles le chauve reçoit la Francie occidentale, Lothaire, la Francie médiane et Louis, la Francie orientale.

11 août 1297 : Canonisation du roi Louis IX
Sitôt après la mort du roi Louis IX, l'Église instruit son procès en canonisation. Celle-ci est prononcée par le pape Boniface VIII le 11 août 1297, sous le règne de son petit-fils Philippe IV le Bel. La monarchie capétienne est alors à son maximum de prestige et la France figure comme le royaume le plus puissant et le plus prospère de la chrétienté.

11 août 1492 : Le cardinal valencien Rodrigue Borgia, vice-chancelier de la Sainte Église Romaine, est élu pape et prend le nom d'Alexandre VI, qui passera à la légende noire comme synonyme de dépravation. En réalité ce pontife ne fut ni meilleur ni pire que ses contemporains du point de vue moral. En ce qui regarde le gouvernement de l'Église il fut impeccable et quand à l'État pontifical, ce fut lui (et non son successeur Jules II) le premier qui en voulut faire l'axe d'une politique vraiment italienne. Alexandre VI, malgré une mauvaise presse, reste un grand prince de la Renaissance et un des personnages les plus remarquables des temps nouveaux.

11 août 1919 : À Schwarzbourg en Thuringe, Le président du Reich allemand, Friedrich Ebert du MSPD (parti social-démocrate), signait et promulguait la nouvelle constitution de la République de Weimar (Verfassung des Deutschen Reiches vom 11. August 1919), appelée souvent "Constitution de Weimar" en vigueur jusqu'au régime dictatorial de Hitler.

11 aout 1941 : signature de la Charte de l’Atlantique (au large de Terre-Neuve). Roosevelt et Churchill se rencontrent à bord d’un navire de guerre pour élaborer une stratégie menant à la "destruction finale de la tyrannie nazie". Est aussi évoqué "un système de sécurité collective" future ONU pour "établir un régime de collaboration économique avec les États et restaurer les droits souverains des peuples".

11 aout 1954 : fin officielle de la guerre d’Indochine.
La Conférence Internationale de Genève a mis fin à la guerre par le cessez-le-feu et les accords du 20 juillet divisant provisoirement le Vietnam en deux parties (et ouvrant la voie à un nouveau conflit dans lequel s'engageront les États-Unis). La paix entre la France et le Vietnam effective et officielle intervient le 11 août.

11 aout 1965 : début d’une émeute raciale (Los Angeles).
Suite à l’arrestation pour conduite en état d’ivresse d’un afro-américain par un policier blanc, des émeutes éclatent durant presque une semaine et vont faire 34 morts et plus de 1000 blessés dans le quartier de Watts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 12 août   Sam 11 Aoû - 23:41

12 août 30 av. J.-C. : À Alexandrie, décès de la reine Cléopâtre VII Théa Philopator, de la dynastie Ptolémaïque, connue pour ses relations avec Jules César et Marc Antoine. Après la mort d'Antoine, elle se donna la mort en se faisant porter, par ses fidèles servantes Iras et Charmion, un panier de figues contenant deux aspics venimeux. Cléopâtre était née l'an 69 av. J.-C. à Alexandrie, la fille du roi Ptolémée XII Aulète et de son épouse la reine Cléopâtre VI Tryphène.

12 août 1271 : Couronnement de Philippe III « Le Hardi » après le retour en France de la croisade et les funérailles solennelles de Louis IX. Malgré son surnom, Philippe III le Hardi, né à Poissy dans la nuit du 30 avril au 1er mai 1245, fait apparemment piètre figure entre les deux rois qui l'encadrent, Louis IX et Philippe le Bel.
Et pourtant, celui qu'on appelle aussi, plus justement "le Doux" ou "le Débonnaire" a un règne très profitable à la monarchie française. De belle prestance, il se montre le plus souvent souriant et même bonasse, il est bon cavalier, il aime la chasse et les joutes violentes.
A la fois coléreux et faible, il a une santé délicate. Très pieux, ses pénitences, mortifications et jeûnes font dire de ses contemporains qu'il "mène vie de moine plus que de chevalier".

12 aout 1687 : bataille de Mohacs (Hongrie actuelle). Mohacs est un des haut-lieux des guerres austro-ottomanes : en aout 1526, c'est là que la Hongrie a été vaincue par Soliman le Magnifique. En 1687, les Ottomans commencent à faiblir face aux Impériaux, ayant déjà échoué pour la deuxième fois à prendre Vienne (1683). L'armée de Charles de Lorraine, généralissime de l'empereur Léopold 1er, bat magistralement celle de Suleyman Pacha grâce notamment à Eugène de Savoie qui à la tête de la cavalerie impériale met les Ottomans en fuite. Eugène débute une des carrières des armes les plus glorieuses du siècle et sauvera encore à de nombreuses reprises l'Empire (Zenta 1697). Après Mohacs, la Hongrie est libérée et les Impériaux poussent même jusqu'à Belgrade.

12 août 1961 : Début de la construction du mur de Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 13 août   Dim 12 Aoû - 23:45

13 août 1521 : prise de Tenochtitlan (actuelle Mexico).
Hernan Cortes prend la capitale aztèque après 3 mois de siège.

13 août 1532 : rattachement du duché de Bretagne au royaume de France.
La mort d’Anne de Bretagne en 1514 et le mariage de sa fille Claude la même année avec François d’Angoulême, signèrent la fin de l’indépendance de la Bretagne. François d’Angoulême, devenu le roi François Ier, était alors l’usufruitier de la Bretagne. Le rattachement se fera néanmoins en douceur. François 1er opéra une transition en nommant aux postes clés des personnalités qui lui étaient acquises. Lorsque François, le fils aîné du roi atteint sa majorité, le monarque décida d’officialiser le rattachement de la Bretagne.

13 août 1624 : Armand Jean du Plessis de Richelieu est nommé chef du Conseil du Roi.
Le 29 avril 1624, le roi Louis XIII (23 ans) appelle à ses côtés le cardinal duc de Richelieu, Armand Jean du Plessis (39 ans). Malgré ou à cause de leurs différences de tempérament, les deux hommes vont ensemble faire de la France encore féodale et brouillonne, un État centralisé et fort habile négociateur.

13 août 1704 : bataille de Höchstädt (Bavière).
Bataille qui, durant la guerre de succession d'Espagne, voit la victoire de l'Alliance (Grande Bretagne, Autriche et Povinces Unies) commandée par le duc de Marlborough (John Churchill) et Eugène de Savoie contre le maréchal de Tallard et l'Electeur de Bavière.
Philippe V de Bourbon, petit-fils de Louis XIV vient de monter sur le trône d'Espagne et l'idée que France et Espagne soient dorénavant unies fait craindre au reste de l'Europe une hégémonie du roi-soleil.
Jusqu'à présent, les armées de Louis XIV ont remporté toutes les batailles mais la défaite française à Höchstädt inverse la tendance et rejette les Français sur le Rhin.
Le maréchal de Tallard est battu pour avoir trop distendu son dispositif défensif et surtout à cause d'une myopie l'empêchant de bien distinguer l'appartenance des troupes sur le terrain...
Il est fait prisonnier par Marlborough et ne sera libéré qu'en 1711.
La bataille, chez les Anglais, est connue sous le nom de Blenheim.
À noter, à nouveau le rôle important d'Eugène de Savoie aux côtés de Marlborough qui va devenir son ami personnel.

13 août 1792 : Arrestation du roi Louis XVI et de la Famille royale, qui furent conduits ensuite à la Tour du Temple où ils restèrent emprisonnés et d'où ne sortit en vie que la princesse Marie-Thérèse Charlotte de France, dite Madame Royale, la fille du roi, puis duchesse d'Angoulême.

13 août 1898 : bataille de Manille (Philippines).
Afin (entre autre mais principalement) d’élargir les débouchés économiques américains, les États-Unis déclarent la guerre à l’Espagne dont le pouvoir colonial déclinant laisse les mains libres à ses opposants à Cuba et aux Philippines.
L’indépendantiste philippin, Emilio Aguinaldo, s’allie aux États-Unis pour vaincre les forces espagnoles, ce qui est très rapidement obtenu après la chute de Manille.
Une guerre larvée se poursuivra après le traité de Paris (décembre 1898) mais cette fois entre la République des Philippines et les États-Unis. Ceux-ci ne donneront l’indépendance à l’archipel qu’en 1946.

13 août 1937 : bataille de Shanghai (Chine).
Les troupes japonaises occupent la Mandchourie depuis septembre 1931 et multiplient les incidents avec les Chinois.
L'un de ces incidents (7 juillet 1937) dégénère : le Japon déclenche alors une véritable opération aéronavale sur Shanghai avec un débarquement de troupes. Les combats sont très durs et les exactions commises annoncent celles de Nankin (décembre 1937 - février 1938).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 14 août   Lun 13 Aoû - 23:22

14 août 1678 : bataille de Saint Denis (Belgique actuelle).
Dernière bataille de la guerre de Hollande (1672-1678) dont le résultat est mitigé.
Le traité de Nimègue vient d'être signé (4 jours plus tôt) et entérine une victoire militaire de Louis XIV sur les Provinces-Unies alliées au Saint Empire et à l'Espagne. Cependant, prétextant qu'il n'en est pas officiellement informé Guillaume III d'Orange (Stathouder de Hollande et futur roi d'Angleterre) attaque les troupes françaises que commande le maréchal de Luxembourg (surnommé le Tapissier de Notre Dame pour avoir offert quantité d'étendards pris à l'adversaire).
Si Guillaume perd deux fois plus d'hommes (4500) que Luxembourg, il oblige ce dernier à lever le siège qu'il faisait devant Mons.
L'officialisation de la paix de Nimègue arrête les combats qui ne changeront rien à la victoire générale française

14 août 1756 : bataille de Fort Oswego (Oswego - États-Unis actuels).
Le général de Montcalm donne l'ordre au marquis de Vaudreuil de prendre les forts de Chouaguen, Ontario et Pepperel qui, situés sur la rivière Oswego, contrôlent la côte sud du lac Ontario ainsi que la route vers la Louisianne.
Vaudreuil assiège depuis le 13 juillet ces 3 forts avec 3 500 Français et des alliés indiens mais ne l'emporte qu'avec l'arrivée de son artillerie (9 août) qui oblige le colonel Littlehales à capituler le 14.
Apprenant la capitulation de Littlehales, le colonel Web, appelé en renfort, rebrousse précipitamment chemin. Les forts sont rasés.
C'est l'une des plus belles victoires françaises de la guerre de 7 ans au Nouveau Monde.

14 août 1876 : Naissance d’Alexandre Ier , à Belgrade et mort assassiné le 11 juin 1903 dans la même ville, qui sera roi de Serbie de 1889 à 1903, le dernier de la dynastie des Obrénovitch.
Il est le fils du roi Milan Ier et de Nathalie Ketchko. Le 6 mars 1889, son père abdique en sa faveur et quitte le pays. Alexandre est proclamé roi de Serbie mais ne règne pas, le pouvoir étant confié à une régence jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 18 ans.
En avril 1893, par un premier coup d'État, le roi Alexandre, alors âgé de 17 ans, se proclame majeur, démet les régents et leur gouvernement et prend en main les rênes du pouvoir. Son action est populaire, encore plus après la nomination d’un ministère radical. Peu après, il décide de rappeler son père en Serbie. En mai 1894, par l’intermédiaire d’un nouveau coup d'État, il abolit la Constitution libérale de 1889 et restaure celle de 1869, plus conservatrice. Lors de la guerre gréco-turque de 1897, il observe une stricte neutralité. L'année suivante, il nomme son père commandant en chef de l’armée serbe, et à partir de cette époque ou plutôt à partir de son retour en Serbie en 1894 jusqu’en 1900, l'ancien roi Milan est considéré comme le dirigeant de facto du pays.

14 aout 1844 : bataille d'Isly.
La bataille d'Isly oppose le royaume de France au sultanat marocain. Les 11 000 hommes commandés par le maréchal Bugeaud, gouverneur général d'Algérie, avancent vers les 60 000 soldats marocains commandés par Abd al Rahman ibn Hicham qui attaque. Les Français gagnent la bataille, font 800 morts adverses et récupèrent 11 canons. Le sultan Abd al-Rahman, soutenait le chef de guerre algérien Abd el Kader contre les Français.

14 août 1887 : le pape Léon XIII couronne sainte Radegonde, "mère de la patrie française".

14 août 1945: déclaration du Maréchal Pétain à la clôture de son procès.
« Au cours de ce procès, j'ai gardé volontairement le silence, après avoir expliqué au peuple français les raisons de mon attitude. Ma pensée, ma seule pensée, a été de rester avec lui sur le sol de France, selon ma promesse, pour tenter de le protéger et d'atténuer ses souffrances. Quoiqu'il arrive, il ne l'oubliera pas. Il sait que je l'ai défendu comme j'ai défendu Verdun. Messieurs les Juges, ma vie et ma liberté sont entre vos mains, mais mon honneur, c'est à la Patrie que je le confie. Disposez de moi selon vos consciences. La mienne ne me reproche rien, car pendant une vie déjà longue, et parvenu par mon âge au seuil de la mort, j'affirme que je n'ai eu d'autre ambition que de servir la France. »

14 août 1958 : Décès de Jean Frédéric Joliot, dit Frédéric Joliot-Curie, est un physicien et chimiste français, né à Paris le 19 mars 1900. Il a obtenu le prix Nobel de chimie en 1935 avec son épouse Irène Joliot-Curie.
Frédéric Joliot fait ses études à l'École supérieure de physique et de chimie, où il rencontre Paul Langevin et devient ami avec Pierre Biquard. Grâce à Paul Langevin, il devient préparateur particulier de Marie Curie à l'Institut du Radium. En 1926, il épouse Irène Curie, la fille de Pierre et Marie Curie. Frédéric Joliot obtient son doctorat de sciences en 1930 à la faculté des sciences de l'université de Paris.
Il participe avec sa femme à des recherches sur la structure de l'atome. En 1935, ils obtiennent le Prix Nobel de chimie pour la découverte de la radioactivité artificielle. En 1937, il est nommé professeur de chimie nucléaire au Collège de France et directeur du laboratoire de synthèse atomique de la Caisse nationale de la recherche scientifique.
Il s'engagera dans la Résistance en 1941 et prend la tête de l'organisation de la résistance le Front national, dont les militants se rencontrent clandestinement dans son laboratoire. Il prend part en août 1944 à l'insurrection de Paris contre l'occupation nazie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 15 août   Hier à 0:36

15 aout 778 : bataille de Roncevaux (Pyrénées). De retour d'une expédition à Saragosse qu'il a tenté de prendre, Charlemagne détruit la ville de Pampelune puis franchit les Pyrénées (sans certitude des historiens quant à l'itinéraire exacte emprunté) où son arrière-garde commandée par Roland est attaquée par les Vascons (Basques). L'épisode est devenu une légende grâce à la Chanson de Roland composée 3 siècles plus tard par des troubadours. Cette chanson a fortement contribué à créer l'idéal chevaleresque français en mythifiant les actions de Roland (mythe de l'épée Durandal, du cor de chasse, ...) au besoin en modifiant les faits (y compris l'ennemi qui n'était pas les Sarrasins).

15 août 1271 : sacre de Philippe III, Roi de France.
Philippe III est sacré Roi en la cathédrale de Reims.

15 aout 1638 : ancienne fête nationale française.
Le 15 aout est resté la fête nationale française jusqu’à ce que le 14 juillet prenne le relais en 1880. Institué par Louis XIII en remerciement à la Vierge Marie qu’il avait demandé aux Français de prier pour protéger la France (face aux Espagnols) et de bien vouloir lui accorder un héritier (sa femme Anne d’Autriche conçoit le futur Louis XIV après 22 ans de mariage). Louis XIII consacre le pays à la Vierge le 10 février 1638 mais choisit comme date commémorative la fête de l’Assomption.

15 août 1725, Mariage par procuration de Louis XV et Marie Leszczinska à Strasbourg par Le Cardinal de Rohan. Mgr le Duc d'Orleans représentait le Roi.

15 aout 1769 : naissance de Napoléon Bonaparte (Ajaccio - Corse)

15 aout 1945 : discours de l'empereur Hiro Hito (Japon). L'empereur Hiro Hito s'adresse à la population japonaise via la radio pour la première fois et annonce la capitulation des forces nipponnes. La situation étant désespérée, l'empereur annonce que "le temps est venu de supporter l'insupportable". La capitulation officielle n'aura lieu que le 2 septembre à bord de l'USS Missouri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 16 août   Hier à 23:06

16 août 1153 : Bernard de Tramelay, Grand-Maître de l'ordre du Temple meurt à la bataille du siège d'Ascalon.
Suivant les chroniqueurs des croisades, Bernard de Trémelay aurait rebâti la ville de Gaza. Bernard de Trémelay fut à la tête de l'Ordre, de 1153 à 1160 environ. De graves événements signalèrent son règne. Baudouin IV, roi de Jérusalem, ouvrit le siège d'Ascalon (1153) [Anselm. Gemblacens]. On se battit avec acharnement. Le roi fit crouler les murs de la ville à l'aide d'une mine, ou, comme dit l'histoire, d'un artifice souterrain. Les Templiers qui, selon l'usage, étaient d'avant-garde, entrèrent hardiment dans la place à la suite de leur Grand-Maître ; mais les assiégés tombèrent sur eux en foule, dans des rues étroites où les Chevaliers ne pouvaient se développer. Il en périt quarante. Quelques auteurs assurent que le Grand-Maître fut au nombre des morts [Anselm. Gemblacens] ; d'après d'autres sources plus certaines, il fut pris par Saladin et relâché depuis à la demande de l'empereur grec Manuel [Nauclerus].

16 août 1513 : bataille de Guinegatte, près de Saint-Omer.
Cette bataille a lieu dans le cadre de la guerre de la Ligue de Cambrai. Henri VIII d'Angleterre et Maximilien d'Autriche défont la cavalerie française à la Journée des éperons, lors de la bataille de Guinegatte. Elle est ainsi appelée car la cavalerie française se sert plus de ses éperons pour fuir que de ses armes pour combattre. Louis Ier de d'Orléans-Longueville, Jacques II de Chabannes, Bayard et Jean IV d'Amboise sont faits prisonniers par les anglais et retenus à Londres.

16 août 1607 : Naissance Claude de Rouvroy, comte de Rasse puis duc de Saint-Simon fut un favori du roi Louis XIII. Il est un frère cadet de Charles de Rouvroy, marquis de Saint-Simon (1601-1690). Il est le père du célèbre Saint-Simon, dont les Mémoires constituent l'un des témoignages les plus complets du règne de Louis XIV et un monument de la littérature française.

16 août 1689, François de La Mothe Fénelon est nommé précepteur du duc Louis de Bourgogne, fils du Grand Dauphin et petit-fils de Louis XIV. Il composera quelques-uns de ses ouvrages les plus marquants pour cet illustre élève avec qui il entretiendra des liens étroits, y compris après sa disgrâce et son départ de la Cour.

16 aout 1717 : bataille de Belgrade.
L'armée du prince Eugène de Savoie reprend Belgrade aux Turcs après un mois de siège et occupe la ville. La victoire est principalement due à un coup au but sur le magasin à poudre turc qui dévaste une partie de la citadelle et démoralise les défenseurs. Eugène saisit immédiatement l’occasion et procède à une attaque de nuit en menant lui-même l’une des charges. Belgrade retombera aux mains des Turcs en 1739.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 432
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 17 août   Aujourd'hui à 19:38

17 août 754 : mort de Saint Carloman, fils de Charles Martel, prince des Carolingiens puis moine au Mont-Cassien. Reçu par un des derniers papes Orthodoxes de Rome, le Grec saint Zacharie.

17 août 1648 : prise de Lens par l'archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg. La chute de la ville est suivie le 20 août par une éclatante victoire française où Condé écrase l'archiduc. A l'époque féodale, Lens était liée au comté d'Artois. L'Artois qui appartenait au comte de Flandre, fut rattaché à la Couronne de France en 1180.

17 août 1661 : Le surintendant des finances Nicolas Fouquet, vicomte de Melun et de Vaux et marquis de Belle-Isle, donne une grande fête dans son château de Vaux-le-Vicomte en l'honneur de Louis XIV. Sous l'instigation de Colbert, qui persuade le jeune Roi que l'étalage de somptuosité de Fouquet cachait des malversations, celui-ci sera arrêté trois semaines après à Nantes par le capitaine de mousquetaires du Roi Charles de Batz-Castelmore, comte d'Artagnan. Louis XIV prendra à son service les artistes protégés par Fouquet et s'inspirera de Vaux-le-Vicomte pour son château de Versailles, qu'il veut aménager pour abriter sa cour. Quant à l'ancien surintendant de finances, il sera soumis à un procès sous la double accusation de péculat et lèse-majesté et condamné au bannissement, peine commutée par le Roi pour celle de détention perpétuelle à la forteresse de Pignerol, où il mourra le 3 avril 1680, sa mémoire enveloppée par la légende du Masque de Fer. Madame de Sévigné nous a laissé un récit très au vif du procès de Fouquet dont il était amie dévouée. Alexandre Dumas fit de lui un des personnages principaux de son roman historique « Le Vicomte de Bragelonne ».

17 août 1786 : À Potsdam, décès de Frédéric II de Hohenzollern, dit Frédéric le Grand.
Né le 24 janvier 1712 à Berlin, il était le fils du roi Frédéric Guillaume Ier et de son épouse Sophie Dorothée de Hanovre. Il succéda à son père comme roi de Prusse en 1740, le premier à porter officiellement ce titre. Il était simultanément le 14e prince-électeur de Brandebourg sous le nom de Frédéric IV de Brandebourg. Il est parfois surnommé affectueusement der alte Fritz (le vieux Fritz). Agrandissant notablement le territoire de ses États aux dépens de l'Autriche (Silésie, 1742) et de la Pologne (Prusse occidentale, 1772), il fit entrer son pays dans le cercle des grandes puissances européennes. Ami de Voltaire, il est l'un des principaux représentants du courant du « despotisme éclairé ».

17 août 1907 : À Castres, naissance de l’écrivain et diplomate français Roger Peyrefitte, auteur de romans et de biographies historiques. Il gagna célébrité avec son roman "Les amitiés particulières" (Jean Vigneau, 1944) qui lui valut le prix Renaudot en 1945. Bon vivant et épicurien notoire, il fréquenta la bonne société parisienne et côtoya des grandes personnalités de la République des Lettres tels qu'André Gide et Henry de Montherlant. Sa vaste culture classique, son érudition, sa connaissance des sujets qu'il abordait de façon très documentée, son style concis et percutant, au vocabulaire très riche, son ironie mordante, son abondante production, firent de lui un écrivain français de premier plan, dans la lignée de Voltaire, auquel son style doit tant, frisant souvent le pastiche, d'Anatole France et de Marcel Aymé. Son ami le prince Sixte de Bourbon de Parme dit de lui qu’il était le plus grand des auteurs en langue française des temps modernes. Atteint de la maladie de Parkinson, il vit retiré dans son appartement de l'avenue du Maréchal-Maunoury de 1993 à sa mort le 5 novembre 2000, âgé de 93 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRONIQUES DU MOIS D'AOUT    

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRONIQUES DU MOIS D'AOUT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui travaille ce mois d aout 2012
» recettes du mois d'aout
» Je demande à tous de passer le mois d'AOUT à prier la Divine Miséricorde!
» (1962) au mois d'Août vers 22h-Le triangle volant- Afrique du Nord
» Elisez l'image du mois d'Août

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ARCHE DES COMBATTANTS  :: CHRONIQUES JOURNALIERES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: