ARCHE DES COMBATTANTS


Site historique destiné aux fanas d'histoire militaire française et internationale, de l'antiquité à nos jours
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CHRONIQUES DU MOIS D'AOUT

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BUFFY1
Admin


Messages : 442
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 26 aout   Sam 25 Aoû - 21:04

26 août 1346 : bataille de Crécy (Somme).
Cruelle défaite française face aux troupes anglaises d’Edouard III. Les Français lancent des charges de cavalerie désordonnées et inefficaces face à des Anglais retranchés derrière leurs archers. Environ 4000 hommes du camp français périssent dont 1542 chevaliers, alors que les Anglais ne déplorent que 300 morts. L’armée française étant décapitée, Edouard poursuit vers Calais qu’il va assiéger pendant toute une année.
La reddition de la ville donnera lieu au fameux épisode des bourgeois de Calais, popularisé par la sculpture célèbre de Rodin.

26 août 1660 : entrée solennelle de Marie-Thérèse d'Autriche à Paris.
Marie-Thérèse d'Autriche, nouvelle reine de France, arrive à Paris. Entre le château de Vincennes et le Palais du Louvre, ce sont plus d'un million de spectateurs venus de toute Lafrance, qui acclament le couple royal, suite au mariage célébré à Saint-Jean-de-Luz.

26 aout 1743 : naissance d’Antoine-Laurent de Lavoisier.
Père de la chimie moderne et découvreur de l'oxygène, Antoine-Laurent de Lavoisier témoigne par sa vie et son œuvre de la grandeur du XVIIIe siècle français, le « siècle des Lumières».
Il ne fut pas seulement un génial savant mais aussi un philanthrope (ainsi propose-t-il au gouvernement de Louis XVI des réformes hardies dans le domaine social) et un fermier général (collecteur d'impôts). Cette dernière fonction lui vaut de devenir très riche et de mener un train de vie fastueux.
Après de bonnes études et quelques communications brillantes, Lavoisier est élu à 25 ans à l'Académie des sciences ! Il devient plus tard aussi inspecteur général à la Régie des poudres et des salpêtres.
Grâce à sa fortune, il s'offre un laboratoire de la plus grande qualité qui soit, compte tenu des techniques de l'époque. Sa femme tendrement aimée, elle-même fille d'un fermier général, l'assiste avec compétence dans ses recherches.
Sollicité sur un problème d'éclairage à Paris, le savant montre que la combustion de l'hydrogène ne se solde pas par une disparition de matière mais par la formation de nouvelles substances. Ses recherches sont rassemblées dans un volumineux Traité élémentaire de chimie, publié en 1789.
Elles tournent autour du principe « Rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art ni dans celles de la nature, et l'on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une quantité de matière avant et après l'opération ; que la qualité et la quantité des principes sont les mêmes et qu'il n'y a que des changements », que l'on résume usuellement par l'aphorisme : «Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme».

26 aout 1850 : Décès de Louis-Philippe Ier, roi des Français, duc d’Orléans né le 6 octobre 1773 (fils de Louis-Philippe d'Orléans et de Marie-Adélaïde de Bourbon) Inhumé dans la chapelle Saint-Charles Borromée à Weybridge au Royaume-Uni, il fut réinhumé le 9 juin 1876 dans la nécropole des Orléans (Tombeau du couple d'Antonin Mercié, 1886)
À l'origine, Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, contraint de laisser Rambouillet à Louis XVI, son cousin, qui lui a cédé le comté de Dreux en 1775, fait transférer de l'église de Rambouillet le 25 novembre 1783 les neuf cercueils renfermant les corps de ses parents, le comte Louis Alexandre de Bourbon et de son épouse Marie Victoire de Noailles, le comte et la comtesse de Toulouse, de sa femme Marie-Félicité d'Este, princesse de Modène, de leur fils le prince de Lamballe, et de leurs cinq autres enfants morts en bas âge. Il choisit comme sépulture pour sa famille la collégiale Saint-Étienne du château de Dreux.

26 août 1880 : naissance d’Apollinaire (Rome).
Wilhelm Apolinaris de Kostrowitzky, de son vrai nom, est d’origine polonaise. Il s’engage dans l’armée française en décembre 1914.
Naturalisé français le 9 mars 1916 il est blessé le 17, quelque jours plus tard et décède le 9 novembre 1918.

26 août 1905 : début de production de masse de sous-marins.
Le ministre de la Marine ordonne la construction de 21 sous-marins (18 à vapeurs, 3 diesel). L’année 1905 est une année charnière pour le sous-marin puisqu’elle voit le départ de Camille Pelletan et l’arrivée de Gaston Thomson à la barre du Ministère mais aussi le choix du moteur diesel pour la propulsion future de ces nouveaux engins.
À noter que le temps de prise de plongée de la classe Aigrette (Diesel) n’est à cette époque que de 4 minutes.
Pour les passionnés de sous-marins et plus particulièrement de leur propulsion, voir l’ouvrage extrêmement riche et intéressant la propulsion du sous-marin français des origines à 1940 de Dominique Brisou (SHD – 2007) et d’une manière plus large l’encyclopédie des sous-marins de l’amiral Thierry d’Arbonneau.

26 août 1914 : reddition du Togo allemand.
Première victoire alliée alors que sur le front franco-allemand, Français et Britanniques sont en pleine retraite.

26 août 1974 : mort de Charles Lindbergh (Hawaï).
Il est le premier à avoir traversé en solitaire l’Atlantique à bord du Spirit of Saint Louis (entre le 20 et le 21 mai 1927).
Deux semaines avant cette traversée, les Français Nungesser et Coli ont disparu dans l’Atlantique Nord en tentant de rééditer l’exploit des Britanniques Alcock et Brown (en 1919 !).
De ces 3 aventures, la postérité n’a réellement retenu que celle de Lindbergh.
Joli geste de ce dernier : juste après sa traversée réussie, sa première visite est pour la mère du lieutenant Nungesser.

26 août 1975 : À Addis Abeba, décès de Sa Majesté Impériale Haïlé Sélassié Ier, Negus Negest, Seigneur des Seigneurs, Lion conquérant de la Tribu de Judah, Lumière du Monde, Élu de Dieu, Défenseur de la Foi, Chef de l'Ordre Ancien de Nya Binghy et Grand Prêtre selon l'Ordre de Melchisédech, dernier empereur régnant d'Éthiopie. Il mourut à l'âge de 83 ans, vraisemblablement étranglé en prison sur ordre du régime communiste qui l'avait renversé le 12 septembre 1974.

26 août 2013 : Mort de Hélie Denoix de Saint-Marc héros de la France.
Né le 11 février 1922 à Bordeaux.Il entre de manière active dans un réseau de la Résistance dés février 1941, à l'âge de 19 ans (deux ans après, François Mitterrand en était encore à recevoir la Francisque du Maréchal Pétain). Dénoncé, il est déporté au camp de Langeinstein-Zwieberge où il bénéficie de la protection d'un mineur letton qui lui sauve la vie en partageant avec lui la nourriture et en assumant l'essentiel du travail à sa place. Lorsque le camp est libéré, Hélie de Saint Marc fait encore partie des trois pour cent de survivants, mais il gît inconscient dans la baraque des mourants et il a perdu la mémoire.
Il a vingt-trois ans, il prépare l'École spéciale militaire de Saint-Cyr et part en Indochine en 1948 avec la Légion Étrangère. Affecté au poste de Talung, à la frontière de la Chine, au milieu du peuple Tho, qui fait partie du groupe ethnique des Viets-Muongs. Les Tho sont aujourd’hui 68 000, soit un pour mille de la population du Viet-Nam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 442
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 27 aout   Dim 26 Aoû - 20:50

27 août 1664 : création de la compagnie française des Indes orientales. Elle doit faire concurrence à ses homologues anglaise et hollandaise. Le coton, la soie, le thé et les épices sont ses principales marchandises. C'est Colbert qui fonde, par lettres patentes signées par Louis XIV, la Compagnie française des Indes orientales, dont la mission est de « naviguer et négocier depuis le cap de Bonne-Espérance presque dans toutes les Indes et mers orientales ». Elle bénéficie d'un monopole du commerce lointain pour cinquante ans. Son siège est installé à Pondichéry en 1676 avant d'être fusionnée avec la Compagnie des Indes en 1719.

27 août 1793 : insurrection antirévolutionnaire (Toulon).
La flotte toulonnaise soutenue par la flotte anglaise de Hood hisse le pavillon blanc fleurdelisé en ville et proclame roi, Louis XVII, le fils de Louis XVI. C’est lors de la reprise de la ville par les révolutionnaires que le capitaine Bonaparte se fait remarquer, et est propulsé dans la carrière.

27 août 1798 : bataille de Castlebar (revanche de la Boyne).
Un corps expéditionnaire français aux ordres du général Humbert débarque le 22 août pour prêter main forte aux insurgés irlandais face à la Couronne d’Angleterre. La connaissance du terrain des insurgés, permettant de s’infiltrer sur les arrières à courte portée, cumulée à la puissance de feu des français permet de bousculer la garnison anglaise de Castlebar, pourtant trois fois plus nombreuse. La retraite des Anglais vire à la panique, des quantités importantes de matériel, de bagages et d’équipements sont abandonnés ; la « célérité » de cette retraite conduira à donner à cette bataille le surnom de « courses de Castlebar.

27 août 1805 : fin du projet d’invasion de l’Angleterre (camp de Boulogne).
Napoléon apprenant que les Autrichiens se remettent en ordre de bataille et qu’une troisième coalition se monte à l’Est,… financée par l’Angleterre, ordonne à ses généraux de basculer les troupes d’Ouest en Est. Environ 200 000 hommes quittent les côtes de la Manche pour entamer la campagne d’Allemagne. Le projet d’invasion de l’Angleterre a vécu

27 août 1813 : bataille de Dresde (Allemagne).
Napoléon est obligé de rejoindre à marche forcée l'Allemagne pour affronter les Autrichiens, Suédois, Prussiens et Russes qui viennent de constituer la 6e coalition et d'attaquer l'Empire.
Enfermé dans Dresde avec 20 000 hommes, Gouvion Saint-Cyr fait face aux hommes de Schwarzenberg, 4 fois plus nombreux et faiblit lorsque Napoléon arrive avec la cavalerie de Murat et la jeune garde (les Marie Louise). La pluie qui tombe depuis la veille a détrempé le champ de bataille et rares sont les fusils pouvant tirer. Les Autrichiens jouent de la baïonnette pour défendre leurs carrés lorsque les cavaliers français utilisent leurs pistolets restés au sec dans les sacoches. Dès lors, les carrés se disloquent et les Autrichiens se replient. C’est au cours de cette bataille que meurt dans les rangs des alliés le général Moreau, passé à l’ennemi à la suite de l’échec d’un complot contre l’Empereur.

27 août 1885 : combat de Jang Hoa (Madagascar).
Le chef de bataillon Théophile Pennequin, camarade de promotion de Gallieni, s'est principalement fait remarquer pour sa désinvolture dans le service. Il montre par ailleurs une telle empathie pour les autochtones qu'il surprend. Ses conceptions de la formation des troupes indigènes se trouvent confortées par la victoire qu'il remporte à Jang Hoa (ou Andampy).
Avec sa compagnie (70 guerriers Sakalaves et 50 marsouins), il parvient à mettre en fuite plusieurs milliers de Hovas commandés par le colonel (mercenaire) Saint-Léger Shervington. Ces derniers viennent de piller un village et trop sûrs d'eux-mêmes, se jettent sur les hommes de Pennequin qui les ont pris en chasse. L'instruction et l'entraînement donnés à ses hommes font alors merveille : le carré est formé, les ordres parfaitement compris et intelligemment exécutés.
Les Hovas subissent de très lourdes pertes. La réputation de Pennequin change et ses idées coloniales, sans remporter l'unanimité, se répandent.

27 août 1914 : Novi-Bazar est abandonné par les Austro-Hongrois (actuelle Serbie).

27 août 1917 : artillerie et statistiques
Selon Fayolle, 4,5 millions d’obus (dont 1,5 d’artillerie lourde) ont été tirés en une seule semaine d’opérations à objectif limité dans la région de Verdun, soit la moitié du stock prévu en 1914 pour toute la durée de la guerre.

27 août 1939 : premier vol du He-178 (Allemagne).
Le Heinkel 178 est le premier avion à réaction au monde.
Mono réacteur, contrairement au superbe Messerschmitt 262 bien plus puissant, il entre en service en 1944 et c’est un avion en bois.

27 août 1944 : libération de Saint Mandrier (Toulon).
Le RICM reçoit la reddition sans conditions du commandant allemand de la garnison, le contre-amiral Heinrich Ruhfus.

27 aout 1979 Décès de Louis Mountbatten, 1er comte Mountbatten de Birmanie né le 25 juin 1900, Amiral de la flotte dans la Royal Navy et homme d’État, fut le dernier Vice-roi de l’Inde britannique et premier Gouverneur général de l’Inde.
Né au château de Windsor prince Louis de Battenberg, il était le second fils du prince Louis de Battenberg, devenu en 1917 lord Louis Mountbatten, marquis de Milford Haven, et de son épouse et cousine (nièce à la mode de Bretagne) la princesse Victoria de Hesse-Darmstadt, sœur ainée de la tsarine Alexandra, et l’une des petites-filles de la reine Victoria. C’était également l’un des oncles maternels du prince Philippe de Grande-Bretagne, duc d’Édimbourg.
Il épousa en 1922 Edwina Ashley (1901-1960), dont il eut deux filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 442
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 28 aout    Mar 28 Aoû - 0:09

28 aout 933 : Naissance de Richard 1er "Sans Peur" Duc de Normandie (942-996), Comte de Rouen (942-996).
Richard est le fils de Guillaume Longue Epée et de Sprote de Bretagne. A la mort de son père, Richard n'a que dix ans, donc mineur. Le roi de France Louis IV d'Outremer, son tuteur, l'exile à Laon. Louis s'empare de Rouen au nom de son protégé, et en profite également pour tenter de reprendre la Normandie. Les barons normands, fidèles à Richard, ne se laissent pas faire et appellent à leur secours le roi du Danemark, Harold à la dent bleue qui leur envoie une flotte. En 945, à Varaville, Louis IV est vaincu et fait prisonnier. Louis IV le roi de France est libéré contre une forte rançon mais ses fils sont gardés en otage à Rouen. Richard quitte Laon pour Rouen, il se rapproche de Hugues le Grand, duc de France.

28 aout 1481 : Décès d’Alphonse V, surnommé l'Africain à cause de ses conquêtes au Nord de l'Afrique, douzième roi de Portugal et troisième de la dynastie d'Aviz, né à Sintra le 15 janvier 1432. Il était le fils du roi Édouard Ier de Portugal et de son épouse Aliénor d'Aragon. Il succéda à son père en 1438.

28 août 1521 : chute de Belgrade (actuelle Serbie).
Soliman le magnifique assiège Belgrade qui n'est défendue que par une garnison de 700 soldats et la prend après quelques jours de bombardement depuis une île du Danube. Soliman réussit là où son arrière-grand-père, Mehmed II avait échoué en 1456. La situation s'est en effet détériorée entre le roi hongrois et ses vassaux serbes si bien que les défenses manquent d'unité.
De plus, la ligne de confrontation entre les deux cultures n'est pas si nette : depuis la poussée musulmane en Europe orientale (Chute de Constantinople 1453), slaves et ottomans vivent les uns à côté des autres entre chaque bataille et par la force des choses tissent quelques liens. La nouvelle de la chute de Belgrade a cependant un fort retentissement en Occident et fait prendre conscience aux Habsbourg du danger ottoman de manière plus impérieuse. Ce danger est accru par les relations toujours plus serrées que François Ier, le « roi très chrétien », noue avec Soliman afin de gêner son rival habsbourgeois, Charles Quint.

28 août 1706 : la première messe dans l'église des Invalides.
Le Roi Louis XIV y assiste ; elle est suivie d'un Te Deum et d'un motet de Lalande, chanté par plusieurs chœurs de musique.

28 août 1706 : fin de travaux à l’église Saint Louis des Invalides.
Alors que les corps de logis abritant l’hospice des blessés sont réalisés entre 1671 et 1674, l’église et son dôme ne sont achevés qu’au terme de 30 années de travaux et négociations de crédits.
Tout comme pour l’inauguration de l’hôtel, c’est Louis XIV en personne qui reçoit les clés de l’église, remises par l’architecte Mansart.

28 aout 1749 : Naissance de Goethe à Francfort-sur-le-Main. Goethe est l'héritier d'une double tradition germanique, celle des artisans du nord par son père, lui-même jurisconsulte et conseiller honoraire, celle des juristes du sud par sa mère, dont le père a été bourgmestre de Francfort. Elevé librement dans un milieu protestant aisé, cultivé, il s'imprègne tout autant des classiques anciens et modernes, que de la Bible, de la mythologie antique et des légendes populaires allemandes. De 1765 à 1768, il fait à Leipzig ses études de droit et publie ses premiers recueils de poésie (Annette, Mélodies et Lieder dédiés à Mlle Frédérique Oeser, Nouveaux Lieder et Mélodies, Le Caprice de l'amant). De retour à Francfort, il compose sa première comédie, Les Complices, qui évoque ses souvenirs de Leipzig. En 1770, il poursuit ses études de droit à Strasbourg, où il découvre Shakespeare, Homère, la profonde harmonie qui existe entre la nature et la création artistique, et la présence de Dieu dans l'évolution de l'Univers.

28 avril 1842 : Naissance de Louis Philippe Ferdinand Gaston d’Orléans, comte d’Eu, au château de Neuilly-sur-Seine, et est décédé à bord du vaisseau Massilia, dans l’océan Atlantique, le 28 août 1922, alors qu’il retournait au Brésil pour y célébrer le centenaire de l’indépendance du pays.
Le comte d’Eu est le fils aîné de Louis d'Orléans (1814-1896), ancien prince du sang, duc de Nemours, et de son épouse la princesse Victoire de Saxe-Cobourg-Kohary. Par son père, il est le petit-fils du roi des Français Louis-Philippe Ier (1773-1850) et de la reine Marie-Amélie de Bourbon, princesse des Deux-Siciles, tandis que, par sa mère, il descend de Ferdinand de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1785-1851) et d’Antoinette de Kohary.

28 août 1914 : bataille navale d’Heligoland (Mer du Nord).
La première bataille navale de la guerre se solde par une victoire britannique.
La flotte allemande perd 6 navires et plus de 700 marins.

28 août 1970 : première interception d’un ICBM (océan Pacifique – île de Kwajalein).
La première interception réussie d’un missile balistique intercontinental est due au missile Spartan (LIM49A).
Ce succès américain porte un coup à la menace nucléaire que les Soviétiques font peser sur le territoire américain et initie la course à la défense anti-missiles. Cependant, avec sa charge de 5 mégatonnes à neutrons, le Spartan, tout en assurant la destruction de l’ICBM ennemi, créait une impulsion électromagnétique incontrôlable et dangereuse qui a incité les Américains à opter pour des systèmes plus précis et moins puissants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 442
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 29 aout   Mer 29 Aoû - 8:31

29 août 1475 : signature du traité de Picquigny (Somme).
Signé entre le roi de France Louis XI et Édouard IV d'Angleterre, le traité met un terme à la guerre de 100 ans. Deux de ses clauses prévoient la libération de Marguerite d’Anjou contre 50 000 écus, et le versement d’une rente par le royaume de France à Edouard IV à condition de cesser son alliance avec le duc de Bourgogne et de regagner l’Angleterre avec son armée. Les deux monarques sortent gagnants de cet accord chacun pouvant affirmer qu’il a remporté l’issue du conflit.

29 août 1533 : exécution du dernier empereur Inca indépendant.
Capturé le 16 novembre 1532 par les conquistadors espagnols de Francisco Pizarro au cours d’une embuscade osée, lors de la bataille de Cajamarca (actuel Pérou), l’empereur Atahualpa finit par être exécuté.
En effet, ayant été gardé en vie dans l’attente du versement d’une énorme rançon (une salle remplie d’or et d’argent), Atahualpa se voit ensuite proposer le choix d’être brûlé vif (une mort païenne) ou de se convertir au christianisme et d’avoir une mort plus « douce » par strangulation. Ayant choisi cette dernière option, il est étranglé le 29 août et reçoit des funérailles chrétiennes.
Avec sa mort, l’empire s’effondre et les Espagnols renforcent leur pouvoir sur les Incas en marchant vers la capitale Cuzco et en installant leur propre empereur marionnette.

29 août 1805 : apparition du terme Grande Armée.
Napoléon parle pour la première fois de son armée en ces termes dans une correspondance adressée au maréchal Berthier. Le jour même, la Grande Armée quitte le camp de Boulogne en direction du Rhin.
La promotion 1981-1983 de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr porte le nom de Grande Armée.

29 août 1944 : tragédie de la vallée de la Saulx.
"À la limite entre les départements de la Marne et de la Meuse, alors que les Américains sont tout proches, des hommes du 29e régiment de la 3e division de Panzer-Grenadiers, commandée par le général major Hans Hecker (unité de la Wehrmacht), décident d’instaurer la terreur dans la vallée de la Saulx, à la suite des actes de résistance.
Plus de 80 personnes, de 16 à 85 ans, principalement des hommes y sont abattus froidement.
Après Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), Maillé (Indre et Loire), Tulle (Corrèze) et Ascq (Nord), la tuerie de la vallée de la Saulx figure parmi les cinq grands massacres commis en France par des soldats allemands en 1944.
Alors que les premiers sont l’œuvre des SS, celui des quatre villages meusiens a été commis par des militaires de la Wehrmacht".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 442
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 30 aout   Jeu 30 Aoû - 0:34

30 aout 1772 : Naissance de Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, à la Durbelière, en Poitou et est tué le 28 janvier 1794, à Nuaillé. Il est l'un des chefs de la Grande Armée Royale Catholique.
Il fait ses études à l'école militaire de Sorèze. Quand la révolution française commence, il a seize ans, et ne suit pas sa famille dans l'émigration. Il a l'honneur de servir le Trône dans la Garde Suisse de la maison du Roi Louis XVI où il est appelé en 1791. Lors de l'assaut du Palais des Tuileries par les révolutionnaires, il combat pour défendre le Roi, en tant que Deuxième Lieutenant de la Garde, le 10 août 1792.
En mars 1793, il accepte de participer au soulèvement de la Vendée et devient un des chefs de l'armée vendéenne. La Rochejaquelein prononce alors cette courte harangue :
« Si mon père était parmi nous, il vous inspirerait plus de confiance, car à peine me connaissez-vous. J'ai d'ailleurs contre moi et ma grande jeunesse et mon inexpérience ; mais je brûle déjà de me rendre digne de vous commander. Allons chercher l’ennemi : si j'avance, suivez-moi, si je recule, tuez-moi, si je meurs, vengez-moi. »
La prise de Saumur, sous ses ordres, est l'exploit le plus étonnant des Vendéens. En cinq jours de combats, ils font plus de 12 000 prisonniers, prennent de nombreuses pièces de canon, des munitions considérables et le chef républicain de la Loire.

30 aout 1871 : naissance de Ernest Rutherford, Baron Rutherford de Nelson et de Cambridge, en Nouvelle-Zélande  à Brightwater, et s'est éteint le 19 octobre 1937 à Cambridge en Angleterre. Ernest Rutherford est considéré comme le père de la physique nucléaire. Il a découvert les rayonnements alpha et bêta, et que la radioactivité s'accompagnait d'une désintégration des éléments, ce qui lui valut un prix Nobel de Chimie en 1908. C'est aussi lui qui a mis en évidence l'existence d'un noyau atomique, dans lequel étaient réunies toute la charge positive et presque toute la masse de l'atome, et qui a réussi la toute première transmutation artificielle.

30 août 1483 : mort de Louis XI (Plessis-Lès-Tours près de Tours).
Roi de France issu de la branche des Valois, il a agrandi le royaume de France en usant prioritairement de l’arme diplomatique. Pieux, même si la mémoire a conservé de lui une image volontairement à charge, de calculateur cruel, il a modernisé les services de l’État naissant.
Gravement malade, il a fait venir d’Italie, le futur Saint François de Paule dont sa réputation de guérisseur était parvenue à sa cour. Ce dernier n’a pas pu le guérir mais va passer ses 20 dernières année au service du roi de France et sera à l’origine du rapprochement du royaume avec le Duché de Bretagne.

30 août 1808 : convention de Cintra (Portugal - près de Lisbonne).
À l’issue de la bataille de Vimeiro (20 août) qui voit l’échec du général Junot face aux troupes anglo-portugaises de Wellington, la tentative française de soumettre le Portugal pour l’empêcher de commercer avec la Grande-Bretagne échoue. Cette première invasion napoléonienne du Portugal marque le début des combats dans la péninsule ibérique.
La convention est signée au palais royal de Queluz L’armée de Junot est ramenée en France par la Royal Navy avec armes et bagages sur ordre du général Darlymple ce qui lui vaudra un blâme une fois l’affaire connue à Londres.

30 août 1813 : bataille de Kulm (actuelle république de Tchéquie)
Après sa victoire à Dresde, Napoléon ordonne au général Vandamme de poursuivre les coalisés du général Kleist. Il perd malheureusement la bataille et est fait prisonnier. Vandamme a son nom inscrit sur l'Arc de Triomphe.

30 août 1870 : bataille de Beaumont (Ardennes).
Défaite française face aux armées prussiennes. Le corps d'armée du général de Failly est surpris au repos par l'armée d'Albert de Saxe. Cette défaite va entrainer celle de Sedan.

30 août 1898 : aveux puis suicide du lieutenant-colonel Henry (affaire Dreyfus).
La véracité des documents accusant le capitaine Dreyfus finit par être remise en cause par le Ministre de la Guerre, Cavaignac qui au cours d'un entretien avec le LCL Henry obtient les aveux de ce dernier. Henry se tranche la gorge le lendemain dans sa cellule.

30 août 1914 : bataille germano-russe de Tannenberg (actuelle Pologne).
Le général Hindenburg écrase les forces du Tsar (La 1re Armée de Rennenkampf bat en retraite et la 2e Armée de Samsonov est faite prisonnière.
Le général se suicide). Les Allemands prennent ainsi une revanche sur l’Histoire puisqu’en 1410, au même endroit, les chevaliers teutoniques ont été très sévèrement battus, mais cette fois, par les Polonais.

30 août 1918 : attentat contre Lénine (Moscou).
Fanny Kaplan, membre du Parti, tire sur Lénine à la fin d’un meeting. Il survit avec une balle dans l’épaule et une autre au poumon. Elle est interrogée par la Tchéka puis exécutée sans jugement 4 jours plus tard. Cette tentative d’assassinat déclenche la Terreur Rouge qui frappe l’URSS durant toute la guerre civile russe. La Pravda attribue la tentative aux Alliés mais ne parvient pas à enrayer la rumeur de la mort de Lénine avant plusieurs jours.

30 août 1918 : les Onandaga déclarent la guerre à l’Allemagne.
L’une des 5 tribus iroquoises, estimant qu’elle a été humiliée lors de la tournée d’un cirque se produisant dans une ville allemande, déclare la guerre à l’Allemagne. La tribu enverra un contingent de guerriers dans l’US Army.

30 août 1935 : mort d’Henri Barbusse (Moscou).
L’auteur du roman Le feu, prix Goncourt 1916, meurt durant l’un de ses voyages en URSS. Il connait la célébrité grâce au roman, Le feu, journal d’une escouade, illustrant la vie des soldats au front. Fervent admirateur du socialisme, il était ami avec Lénine.

30 août 1954 : le parlement français ne ratifie pas le traité de la CED.
Au début des années 50, les prémices de la guerre froide poussent les États-Unis à réclamer de la part des européens un investissement militaire plus important et donc à envisager le réarmement de l'Allemagne (RFA), considéré comme nécessaire pour lutter contre l’URSS. Difficilement accepté par les Français, ce réarmement se conçoit néanmoins peu à peu au sein d'une Communauté Européenne de Défense (CED) dont la France signe le traité en mai 1952. Il prévoit une armée internationale à 40 divisions portant un même uniforme et sous commandement unique dépendant de l'OTAN.
Mais la perte de souveraineté en matière de Défense qu'implique la ratification de la CED suscite un intense débat en France entre « Cedistes » et « anticedistes » et finit par être l'argument décisif des Gaullistes.
La création de la CECA en 1951 (communauté économique du charbon et de l'acier), ancêtre de la CEE puis de l’UE, n'a pas posé autant de problèmes alors qu'elle impliquait le même degré de supranationalité (en matière d'économie). Aujourd’hui, l'abandon de souveraineté reste encore l’une des questions épineuses de l'Europe de la Défense.

30 août 1963 : mise en place du téléphone rouge.
À la suite de la crise des missiles de Cuba (octobre 1962), les États-Unis et l’Union Soviétique, conscients d’avoir échappé à une confrontation armée, se dotent d’une ligne directe permettant d’échanger afin de dénouer plus rapidement les éventuelles crises à venir.

30 août 1974 : « silence, on coule ! ».
Trente ans après sa création, le journal Combat publie son dernier numéro dont la Une – « Silence, on coule ! » - restera célèbre.
Né durant la Seconde Guerre mondiale et d’abord distribué clandestinement, le quotidien Combat va constituer un des vecteurs d’une pensée de gauche non communiste.
Si des intellectuels tels que Jean-Paul Sartre, André Malraux et surtout Albert Camus collaborent à cette publication, Combat ne va pas manquer de subir différentes crises qui le mèneront à infléchir la radicalité de sa ligne éditoriale.

30 août 1988 : signature de la proposition de règlement pacifique ou Settlement Plan dans le cadre du conflit au Sahara occidental.
Avancée majeure après plusieurs années de statu quo. Cette proposition prévoyait 4 phases allant du cessez-le-feu (6 septembre 1991) à la proclamation des résultats d’un référendum d’autodétermination du Sahara occidental (qui devait avoir lieu en janvier 1992).
Les profondes divergences d’opinions entre le Maroc et le Front Polisario font qu’aujourd’hui cette proposition est toujours au stade initial. Elle est un des événements fondateurs de la MINURSO (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum  au Sahara occidental). CNE Jean-Baptiste P.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 442
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 75
Localisation : 65000

MessageSujet: chroniques du 31 aout   Jeu 30 Aoû - 22:33

31 août 1422 : Décès de Henri V de Lancastre, Roi d'Angleterre, né le 9 août ou le 16 septembre 1386 (ou 1387) à Monmouth dans la principauté de Galles, au château de Vincennes, en France ; duc de Cornouailles et de Lancastre, est roi d'Angleterre de 1413 à 1422. Il est le second monarque issu de la maison de Lancastre qui a succédé aux Plantagenêt au pouvoir.
Il se distingue au cours de plusieurs campagnes militaires, contre les Gallois durant la révolte d'Owain Glyndŵr, puis contre la famille de Percy au cours de la bataille de Shrewsbury. Henri rentre rapidement en conflit avec son père Henri IV, dont la santé se dégrade fortement à partir de 1405. À la suite de la mort de son père en 1413, Henri prend les rênes du pays, et relance les combats contre les Français lors de la guerre de Cent Ans qui oppose les deux pays entre 1337 et 1453. Ses succès militaires, qui culminent lors de la bataille d'Azincourt le 25 octobre 1415, lui permettent de se rapprocher d'une conquête de la France. Après plusieurs mois de négociations avec Charles VI, très fragile psychologiquement et régulièrement frappé de folie, le traité de Troyes, signé en 1420, reconnaît Henri comme régent, et héritier du trône de France. Son mariage avec la fille de Charles, Catherine de Valois, a lieu peu après, et est suivi de la naissance du futur roi Henri VI. À la suite de la mort inattendue et soudaine de Henri V deux ans plus tard, son fils Henri VI, alors âgé de neuf mois, devient roi de France et d'Angleterre selon le principe de l'union des deux couronnes édicté par le traité de Troyes.

31 août 1715 : Louis XIV tombe dans un semi-coma. Le Roi entre en agonie. 72 ans de règne s'achèvent…
Digne d’une tragédie de Racine, la mort de Louis XIV commence le 10 août 1715. À son retour de chasse de Marly, le roi ressent une vive douleur à la jambe. Son médecin Fagon diagnostique une sciatique, et ne changera pas d'avis. Des taches noires apparaissent bientôt : il s’agit d’une gangrène sénile. Malgré les douleurs atroces, le roi vaque à ses occupations habituelles : il entend assumer ses fonctions jusqu’au bout. Le vieux chêne semble indéracinable et force l’admiration de chacun. Le 25 août, jour de sa fête, il doit néanmoins s’aliter. Il ne quittera désormais plus sa chambre.
La gangrène se développe, et atteint l’os le 26. Les médecins se trouvent désarmés. Le roi reçoit le jour même son arrière-petit-fils, âgé de cinq ans, le futur Louis XV, pour lui prodiguer ses conseils. Il lui recommande de soulager son peuple et d’éviter autant que possible de faire la guerre : « C’est la ruine des peuples ». Conscient de ne pas l'avoir fait lui-même, il lui demande de rester un « prince pacifique ».
Mais la mort se fait plus longue que prévue. Le roi dit ses adieux à trois reprises à Mme de Maintenon et à deux reprises à la Cour. On autorise Brun, un Provençal qui prétend détenir un remède miracle, à approcher le lit royal le 29 août. Le fait est que le roi se sent mieux. Mais le mal est là, toujours plus profond. Louis XIV tombe finalement dans un semi-coma, les 30 et 31. Il meurt le 1er septembre au matin. Son corps est exposé pendant huit jours dans le salon de Mercure. Il est transporté le 9 septembre à Saint-Denis, la nécropole des rois de France.
Philippe II d’Orléans, neveu de Louis XIV, devient régent du royaume en attendant la majorité du futur Louis XV. Les querelles de famille commencent : le Régent fait casser, dès le 2 septembre, par le Parlement de Paris le testament du roi qui confisque une partie de ses prérogatives. La Cour quitte Versailles pour Vincennes le 9 septembre et y demeure jusqu’à décembre. Le duc d’Orléans installe le futur roi aux Tuileries et gouvernera depuis sa résidence du Palais-Royal. Philippe V d’Espagne, pour sa part, n’a pas totalement renoncé à ses prétentions au trône de France malgré le traité de Ryswick en 1713. Une nouvelle guerre s’annonce et avec elle, un nouveau retournement des alliances en Europe.
Le roi reçoit son arrière-petit-fils, âgé de cinq ans, le futur Louis XV, pour lui prodiguer ses conseils. Il lui recommande de soulager son peuple et d’éviter autant que possible de faire la guerre : « C’est la ruine des peuples » ! Conscient de ne pas l'avoir fait lui-même, il lui demande de rester un « prince pacifique ».

31 août 1800 : Surcouf capture le Kent (océan Indien).
Le corsaire malouin Surcouf, à bord de la Confiance (18 canons, 190 hommes) attaque le vaisseau anglais Kent (36 canons, 437 hommes) et le capture, accomplissant l'un des nombreux exploits qui l'ont rendu célèbre.
Le chant « au 31 du mois d'août » a été composé en l'honneur de l'événement quelques années plus tard pour en entretenir la mémoire. Il est devenu depuis bien longtemps un grand classique des chants de popote et de carrés.
Lorsque le chanteur occasionnel l’entonne, il fait, sans forcément le savoir, œuvre de « culture militaire ».

31 août 1811 : décès de Louis Antoine de Bougainville, navigateur et explorateur français.
Le comte Louis-Antoine de Bougainville, naît à Paris le 12 novembre 1729 et y meurt le 31 août 1811,c'est un officier de marine, navigateur et explorateur français.
Son père est notaire au Châtelet et échevin de la ville. Après des études au collège de l'Université où il montre des aptitudes pour les mathématiques, il publie deux volumes d'un Traité de calcul intégral en 1754 et 1756. C'est à la mort de son père qu'il commence une carrière militaire. Envoyé en Nouvelle-France en 1756, il sert en tant qu'aide-de-camp du brigadier-général de Montcalm, sous les ordres duquel il participe à tous les combats contre les Anglais : les victoires françaises d'Oswego (1756), de Fort William Henry (1757) et de Fort Carillon (1758), où il est blessé ; siège de Québec en 1759, où Montcalm le met à la tête d'une force d'environ 1 000 hommes, dont une unité de 150 cavaliers qui réussit à repousser les tentatives de débarquement anglaises en amont de Québec.
Après la mort au combat de Montcalm, c'est lui qui dirige le repli des troupes françaises vers Montréal. Il est alors nommé colonel. Il remet de ses propres mains la capitulation française au général britannique Jeffery Amherst à Montréal.
Arrêté pendant la Terreur, il est libéré à la suite de la chute de Robespierre. Membre de l'Académie des sciences depuis 1789, il est élu membre de l'Institut de France et membre du Bureau des longitudes en 1796. Il préside le conseil de guerre qui juge les responsables de la bataille de Trafalgar en 1809. Son corps repose au Panthéon de Paris.

31 août 1823 : bataille du Trocadéro (Cadix – Espagne).
Louis XVIII dépêche le Duc d’Angoulême pour venir en aide au roi d’Espagne, Ferdinand VII à qui les libéraux espagnols veulent imposer une Constitution. Le fort du Trocadéro, où sont retenus prisonnier Ferdinand et sa famille, est pris d’assaut par l’infanterie française, en passant par la plage à marée basse.

31 août 1870 : combat de Bazeilles (Ardennes).
Combat héroïque des Troupes de marine contre le 1er corps d’armée bavarois.
La « division bleue » (1er, 2e ,3e et 4e RIMa et 1er Rama) résiste à 1 contre 10 dans Bazeilles (jusqu’au 1er septembre) en infligeant à l’ennemi le double de ses propres pertes. La date a été choisie comme fête d’arme.

31 août 1915 : mort en combat aérien de Pégoud (Belfort).
Le sous-lieutenant Célestin Adolphe Pégoud (26 ans) est abattu à 2 000 m d'altitude au-dessus de Petit-Croix, à l'est de Belfort.
Il n’a jamais su qu’il venait d'être nommé, le matin même, chevalier de la Légion d'honneur avec attribution de la Croix de guerre avec palme.
Le 6 septembre, l'équipage allemand qui l’a abattu revient sur les lieux du combat et y lance une couronne de lauriers portant l'inscription « À Pégoud, mort en héros pour sa Patrie ».
Il compte 6 victoires en combat aérien et fait partie des As français de la Chasse. Il était connu dans le petit monde aéronautique européen – et donc en Allemagne – comme le premier à avoir réussi, en 1913, la fameuse figure qui allait prendre le nom de looping.

31 août 1983 : la chasse soviétique abat un 747 de la Korean airlines (îles Sakhaline).
Volant largement à l’intérieur de l’espace aérien soviétique, le vol commercial est pris pour un vol d’avion espion américain. Aucun survivant.

31 août 1997 : mort de Lady Di (Paris).
Lady Diana Spencer, divorcée du Prince Charles (depuis août 1996) décède dans un accident de la circulation sous le pont de l’Alma avec son compagnon, le milliardaire égyptien Dodi Al Fayed.
Son engagement contre les mines antipersonnel a fortement contribué à la signature de l’accord d’Ottawa (décembre 1997) interdisant ces mines et permis, aussi, que cette cause obtienne le prix Nobel de la paix la même année.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRONIQUES DU MOIS D'AOUT    

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRONIQUES DU MOIS D'AOUT
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Qui travaille ce mois d aout 2012
» recettes du mois d'aout
» Je demande à tous de passer le mois d'AOUT à prier la Divine Miséricorde!
» (1962) au mois d'Août vers 22h-Le triangle volant- Afrique du Nord
» Elisez l'image du mois d'Août

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ARCHE DES COMBATTANTS  :: CHRONIQUES JOURNALIERES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: