ARCHE DES COMBATTANTS


Site historique destiné aux fanas d'histoire militaire française et internationale, de l'antiquité à nos jours
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE A BIZE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BUFFY1
Admin


Messages : 203
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 74
Localisation : 65000

MessageSujet: CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE A BIZE   Mer 26 Juil - 9:54

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES HAUTES- PYRENEES
Publié le 08/11/2016 à 08.10
Un 11 Novembre particulier à Bize





Lucien-Henri Galéa, le président de la Société des volontaires des Hautes-Pyrénées, section Roncevaux, devant le monument aux morts de Bize.

Ce vendredi, le petit village de Bize va rendre un hommage aux morts pour la France et à l'un des siens tombé au combat dans le bataillon français de Corée : Jean-Denis Morère.
Bize, village de 224 habitants, près de Nistos, va vivre un 11 Novembre spécial. Très émouvant. Un hommage particulier sera rendu à un enfant du pays : Jean-Denis Morère, un des héros du bataillon français de Corée, inhumé dans le cimetière du village.
L'initiative de cette cérémonie en revient à Lucien-Henri Galéa, le président de la Société des volontaires des Hautes-Pyrénées, section Roncevaux, qui explique et raconte : « Personne ne parle du bataillon français de Corée. Un bataillon créé par les Nations Unies pour lutter contre l'hégémonie communiste de la Corée du Nord et de la Chine. Jean-Denis Morère a fait partie de l'expédition en Corée du Sud où il a fallu livrer des combats au corps à corps avec les Chinois. La position a été gardée, mais au prix de nombreuses vies. Grièvement blessé le 6 octobre 1952, Jean-Denis Morère a pu bénéficier d'une évacuation rapide par hélicoptère et d'un hôpital de première ligne américain (Mash 8063) pour être opéré. Mais il décède le 7 octobre des suites de ses blessures ».
Son corps sera ensuite rapatrié dans les Hautes-Pyrénées via Séoul et le navire Skaugaum.
« Jean-Denis Morère est mort pour la France. Et le 11 Novembre, on honore tous ceux qui ont donné leur vie pour la nation », conclut Lucien-Henri Galéa. Qui, comme Jean Noguès, le maire de Bize, ou encore le sous-préfet Gilbert Manciet, et tant d'autres, se fait un honneur, un devoir, de rendre hommage à Jean-Denis Morère. Qui incarne un passé bien présent. Tellement important.


Le chiffre : 300
Morts au combat ou disparus français > Dans le bataillon français de Corée.


Le programme des cérémonies
À 15 h 30 : entrée des drapeaux dans l'église de Bize puis messe chantée. A 16 h 45 : cérémonie au monument aux morts de Bize, lecture du message ministériel, dépôt de gerbes, « Marseillaise ». À 17 h 25, au cimetière de Bize, cérémonie près de la tombe de Jean-Denis Morère, éloge funèbre, dépôt de gerbe, « Marseillaise ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 203
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 74
Localisation : 65000

MessageSujet: Re: CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE A BIZE   Mer 26 Juil - 9:57

Bize le 11 novembre 2016
Nous nous sommes souvenus que « le tombeau des morts est la mémoire des vivants ».



Ce 11 novembre 2016, la Société des Volontaires, « Roncevaux Hautes-Pyrénées » s’est rendue à Bize, petit village de 200 âmes du piémont pyrénéen pour honorer la mémoire d’un Ancien Combattant Bizois, Jean Denis MORERE, engagé volontaire au sein du Bataillon Français de Corée, tombé au Champ d’Honneur lors d’un conflit ignoré du grand public : la guerre de Corée.
En prélude à cette commémoration, Lucien-Henri GALEA, le président de la Société des Volontaires « Roncevaux Hautes-Pyrénées » a commandé la cérémonie de remise officielle du drapeau de la section Roncevaux à son nouveau porte–drapeau Maxime GONANO qui, jeune homme de seulement 14 ans, s’est porté spontanément volontaire pour assumer cette fonction importante au sein d’une section, démontrant ainsi son désir non feint et désintéressé d’investissement associatif, et d’engagement patriotique. Il s’est vu remettre le drapeau de la section par le Vice-Président, en présence de deux parrains.
A 15h30, une messe en l’église de Bize, célébrée par le père MARIAN commémorait la mémoire des combattants morts au cours de toutes les guerres, en présence de la nièce de Jean-Denis MORERE et de sa famille, de Monsieur Jean NOGUES, maire de Bize, Monsieur Lucien Henri GALEA, de quatre porte-drapeaux, de nombre de Bizois, et villageois des alentours.
Après la messe, dès leur arrivée, Messieurs Gilbert MANCIET, Sous-préfet des Hautes-Pyrénées, Laurent LAGES, conseiller Départemental, Pierre SOULE-ARTOZOUL, président des Médaillés Militaires de Lannemezan étaient accueillis par Messieurs Jean NOGUES et Lucien Henri GALEA.
Monsieur le Sous-Préfet présidait la cérémonie au Monument aux Morts sur lequel les nombreux noms gravés furent égrenés par Monsieur Jean NOGUES, avec une certaine émotion. La Marseillaise, entonnée par la chorale des chanteurs pyrénéens fut reprise en chœur par l’ensemble des participants à cette émouvante cérémonie.
L’hommage à Jean Denis MORERE au cimetière communal, ne fut pas moins émouvant.
En effet, l’éloge funèbre prononcée par Monsieur Lucien Henri GALEA rappelait les circonstances tragiques durant lesquelles Jean-Denis MORERE trouvait la mort le 7 octobre 1952.
Ensuite, Messieurs MANCIET, NOGUES et GALEA déposaient chacun une gerbe au pied de la tombe du Volontaire de 1ère classe MORERE, alors que les drapeaux présents s’inclinaient lors de la minute de silence pour saluer le héros disparu. Les notes de deux clairons lointains sonnèrent « Aux Morts ».
Notons que pour souligner l’importance du Devoir de Mémoire, et accentuer cet hommage, le drapeau de l’Amicale du Bataillon Français de Corée et sa garde, avaient fait le déplacement depuis la Normandie afin de rendre un hommage particulier, et s’incliner sur la tombe de Jean-Denis MORERE, Ancien Combattant mort pour la France… à seulement 19 ans !
Cette émouvante journée commémorative s’est clôturée par un vin d’honneur offert par la municipalité de Bize, dont chacun a pu mesurer la chaleur de l’accueil et la gentillesse.
Crédit texte : Philippe GONANO, Secrétaire de « Roncevaux Hautes-Pyrénées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 203
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 74
Localisation : 65000

MessageSujet: ELOGE FUNEBRE DE J.D. MORERE   Mer 26 Juil - 10:00

ELOGE FUNEBRE
DU VOLONTAIRE DE 1ère CLASSE MORERE Jean-Denis

Monsieur le Sous-Préfet,
Monsieur le Conseiller Régional
Monsieur le Maire,
Messieurs les Maires & conseillers
Messieurs les présidents d’associations patriotiques,
Messieurs les porte-drapeaux
Mesdames et Messieurs,

        Nous sommes aujourd’hui dans ce cimetière de Bize pour rendre hommage au Bataillon Français de Corée, et plus particulièrement, à Jean-Denis MORERE, jeune volontaire tombé à 19 ans et demi au champ d’honneur.
        Quand il arrive à son affectation sur les positions Arrow Head, celles-ci se situent dans une vallée de 5 à 6 kilomètres, reliant Chorwon à Pyonggang. Deux positions sont tenues par les alliés : White Horse tenue par la 9ème division ROK (Armée Sud-Coréenne), l’autre Arrow Head tenue par le BF/ONU sur le flanc droit de la 2ème division d’infanterie US.
        Le bataillon français monte en ligne le 3 octobre 1952. Dès le 5, les tirs d’artillerie et de mortiers de l’armée chinoise s’intensifient, signes annonciateurs d’une attaque massive imminente. Dans la journée du 6 les tirs s’intensifient, et le soir l’attaque est lancée. Plus de 25.000 obus tirés par les automoteurs chinois tomberont en 24 heures rien que sur les positions tenues par les Français. Aux avant-postes, la section de pionniers, submergée et à court de munitions, se battra au corps à corps à coup de pelles de tranchées, de hache et de baïonnettes.
        A 18 heures, le volontaire de 1ère classe Jean-Denis MORERE, de la compagnie d’appui, est grièvement blessé. Il est évacué sur l’hôpital de 1ère ligne MASH 8063.
        Le 339ème régiment de l’armée chinoise est envoyé à l’assaut, bataillon par bataillon. La position française tient bon, laissant le temps aux renforts américains d’arriver avec de l’artillerie lourde. L’attaque chinoise échoue.
Le BF/ONU reçoit sa seconde citation présidentielle Coréenne, et sa 4ème citation à l’ordre de l’Armée. Le volontaire de 1ère classe Jean-Denis MORERE ne verra pas cette remise de décorations, car il s’est éteint le 7 octobre 1952, des suites de ses blessures. Son corps est rapatrié à bord du Skaugum, puis inhumé ici, à Bize il y a 64 ans. Il est titulaire de la Médaille Militaire pour faits de guerre, et de la Croix de guerre des TOE avec Palme. Son certificat de décès porte la mention « Mort pour la France ».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BUFFY1
Admin


Messages : 203
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 74
Localisation : 65000

MessageSujet: Messe du souvenir   Mer 26 Juil - 10:02


l'église du village de Bize était comble pour la messe du souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE A BIZE   

Revenir en haut Aller en bas
 
CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE A BIZE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Les sites sur le 5 novembre 1990
» Salon Educatec-Educatice du 24 au 26 novembre 2010
» Bataille de la NIVELLE (Pyrénées-Atlantiques), 10 novembre..
» Khenpo Tseten à Bruxelles en Novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARCHE DES COMBATTANTS  :: Guerre de Corée-
Sauter vers: